Bulletin d'actualités | | 21/10/2021 | Temps de lecture : ± 3 minutes

Le gouvernement indien a annoncé que le visa touristique pour l’Inde n’est désormais valable que pour un séjour de 30 jours maximum. La période de validité du visa lui-même a également été raccourcie à 120 jours.

L’Inde à nouveau ouverte aux touristes

Au début du mois, le gouvernement indien a annoncé que les touristes étaient à nouveau les bienvenus en Inde. Selon le gouvernement, la situation du coronavirus dans le pays est aujourd’hui suffisamment sûre pour relancer l’industrie du tourisme. Les voyageurs sur des vols nolisés seront autorisés à rentrer dans le pays à partir du 15 octobre, ceux sur des vols commerciaux à partir du 15 novembre. Cependant, l’Inde a également apporté des changements profonds à son système de visas. Celles-ci ont un impact majeur tant sur les nouveaux visas touristiques que sur les visas délivrés auparavant.

Modification de la validité du visa touristique

En avril 2019, l’Inde avait encore prolongé la durée de validité des e‑visas touristiques à 365 jours. Au cours de ces 365 jours, on était autorisé à rester dans le pays pour un maximum de 90 ou 180 jours selon la nationalité. Ce n’est plus le cas. Le gouvernement indien a annoncé que les voyageurs munis d’un visa de tourisme sont désormais autorisés à rester dans le pays pour une durée maximale de 30 jours. Le visa doit également être utilisé dans les 120 jours, après il expirera.

Un autre changement apporté par le gouvernement indien est que le visa est dorénavant un visa « à entrée unique ». Cela signifie que le visa ne peut être utilisé que pour un seul voyage en Inde. Dans le passé, le visa touristique en ligne permettait de se rendre dans le pays plusieurs fois. Ce n’est plus le cas. Si vous quittez le pays et revenez à une date ultérieure, vous devez demander un nouveau visa, même si votre visa actuel est toujours valable. Le visa ne peut pas non plus être renouvelé en Inde.

Cette décision suscite des critiques de la part de l’industrie du tourisme. Les voyagistes affirment qu’un séjour maximal de 30 jours est beaucoup trop court. Les touristes qui se rendent en Inde visitent souvent aussi les pays voisins comme le Sri Lanka. Les nouvelles règles rendraient cela pratiquement impossible.

Visas précédemment accordés non valides

L’Inde a également annoncé que les visas touristiques déjà accordés ne sont pas valables. Tous les visas touristiques accordés avant le 6 octobre 2021 ne peuvent plus être utilisés. Les touristes qui veulent se rendre en Inde doivent soumettre une nouvelle demande.

Les voyageurs qui entrent en Inde par voie terrestre ne peuvent pas demander de visa touristique. Ils doivent entrer en Inde par voie aérienne ou maritime. Cela concerne un grand nombre de voyageurs, car l’Inde partage ses frontières avec relativement beaucoup d’autres pays.

Visa en ligne ou visa en papier ?

Il existe deux types de visas touristiques pour l’Inde : le visa électronique qui peut être demandé en ligne et le visa papier/physique qui doit être tamponné dans le passeport. Le visa touristique électronique et le visa touristique papier sont tous deux touchés par les nouvelles règles indiennes en matière de visa. L’e-visa est généralement plus populaire, car la procédure de demande est beaucoup plus simple. D’autre part, le visa papier peut être demandé par un plus grand nombre de nationalités. Pour le e-visa seuls les voyageurs de certaines nationalités sont éligibles.

Tant les citoyens français que les Belges peuvent utiliser l’e-visa. Ils ne doivent pas se rendre à l’ambassade pour obtenir un tampon dans leur passeport.