Bulletin d'actualités | | 23/11/2021 | Temps de lecture : ± 4 minutes

Après avoir gardé ses frontières fermées pendant près de deux ans en raison de la crise de coronavirus, l’Inde accueille à nouveau les touristes depuis le 15 novembre. Pour se rendre en Inde, les touristes ont besoin d’un visa Inde valide.

Vaccination et test de coronavirus

L’Inde a assoupli les règles du coronavirus pour les voyageurs en provenance de 99 pays, dits de « catégorie A ». Il s’agit notamment de la France et de la Belgique.

Les voyageurs entièrement vaccinés en provenance des pays de cette catégorie ne doivent pas être soumis à une quarantaine à leur arrivée en Inde. Tous les vaccins utilisés en Europe (AstraZeneca, Pfizer-BioNTech, Moderna et Johnson and Johnson) sont valides. Les vaccins chinois Sinopharm et Sinovac sont également acceptés. Une vaccination complète signifie deux injections ou une dose du vaccin Johnson et Johnson. Les voyageurs doivent également effectuer un test de dépistage du coronavirus jusqu’à 72 heures avant le départ. Si le résultat est positif, le voyage en Inde ne peut avoir lieu.

Les voyageurs entièrement vaccinés ne doivent pas subir un second test de dépistage du coronavirus à leur arrivée à l’aéroport en Inde. Ils doivent surveiller leur propre santé pendant une période de 14 jours.

Voyageurs non entièrement vaccinés

Contrairement à d’autres pays, l’Inde admet également les touristes non complètement vaccinés. Toutefois, des règles plus strictes s’appliquent à eux qu’aux voyageurs entièrement vaccinés. Les personnes qui n’ont reçu qu’une seule dose de vaccin ou qui n’ont pas été vaccinées du tout doivent se soumettre à un test de dépistage du coronavirus à l’aéroport après leur arrivée en Inde. S’ils échouent au test, ils peuvent quitter l’aéroport, mais doivent passer 7 jours en quarantaine à domicile. Huit jours après l’arrivée en Inde, un troisième test doit être effectué. Ce n’est que si ce test est également négatif qu’ils puissent quitter la maison ou l’hôtel.

Pour les voyageurs provenant de pays qui ne font pas partie de la liste « catégorie A », les mêmes règles s’appliquent que pour les voyageurs non entièrement vaccinés. Même s’ils sont entièrement vaccinés.

Changements visa Inde

Outre le respect des règles du coronavirus, il est également nécessaire de demander un visa pour se rendre en Inde. L’Inde a apporté des changements majeurs concernant le visa Inde. Avant la crise de coronavirus, le visa Inde était valable pour un an. La nouvelle période de validité du visa est de 120 jours. Au cours de ces quatre mois, il est permis d’effectuer un voyage en Inde. Le séjour en Inde ne peut pas dépasser 30 jours.

L’Inde a également apporté des modifications au formulaire de demande de visa. Auparavant, il était possible de choisir parmi trois destinations touristiques : « Visites touristiques », « Visiter la famille et les amis » et « Yoga ». Elle a été remplacée par une seule finalité : « Tourisme et loisirs et visites touristiques ». Il n’est donc plus possible d’indiquer que vous allez rendre visite à de la famille ou à des amis en Inde ou que vous allez suivre un cours de yoga. Toutefois, cela ne signifie pas que ces activités ne sont plus possibles. On s’attend à ce que les trois objectifs touristiques que l’on pouvait choisir auparavant relèvent tous du nouvel objectif de voyage. Par exemple, vous pouvez rendre visite à votre famille et à vos amis sans aucun problème en sélectionnant l’option « Tourisme et loisirs et visites touristiques ».

Demande de visa Inde

Le visa Inde peut être demandé normalement en utilisant le formulaire de demande en ligne. Après avoir rempli le formulaire et payé les frais, chaque voyageur doit fournir une photo et un scan de son passeport. Pour un visa d’affaires, une carte de visite est également requise. La carte de visite doit contenir le nom, la fonction, les coordonnées et le nom de l’entreprise et doit réellement ressembler à une carte de visite. Il ne peut donc pas s’agir d’une lettre d’invitation.