Bulletin d'actualités | | 20/04/2022 | Temps de lecture : ± 3 minutes

Bien qu’il soit à nouveau possible de demander un visa pour l’Inde depuis octobre 2021, la demande de l’e-visa Inde n’est toujours pas possible pour les Britanniques et les Canadiens, entre autres. On ne sait pas encore si et quand cela va changer.

Sanctions pour des nationalités spécifiques

Bien que la grande majorité des nationalités puissent à nouveau demander des e-visas pour l’Inde, cela n’est pas encore possible pour les voyageurs d’un certain nombre de pays. Il s’agit notamment du Canada et du Royaume-Uni, deux pays dont l’Inde accueille habituellement de nombreux touristes. Le gouvernement indien a exclu ces pays du système d’e-visa pour des raisons spécifiques.

Le Canada, par exemple, est accusé de rejeter à grande échelle les demandes de visa des Indiens. En outre, de nombreuses demandes de visa de citoyens indiens restent en attente pendant une longue période, parfois jusqu’à neuf mois. Le gouvernement indien a déclaré que tant que la situation ne s’améliore pas, les Canadiens ne pourront pas demander un visa électronique pour l’Inde.

À son tour, le Royaume-Uni a considéré l’Inde comme un pays à haut risque pendant l’épidémie de coronavirus et des règles très strictes ont été appliquées aux voyageurs provenant d’Inde. Il était donc extrêmement difficile pour les personnes originaires d’Inde de se rendre au Royaume-Uni. En réponse, l’Inde a exclu les Britanniques du système de visas électroniques.

Même les voyageurs d’autres pays ne peuvent actuellement pas demander un e‑visa pour l’Inde. Les pays énumérés ci-dessous sont temporairement exclus du système de visas électroniques :

  • Royaume-Uni
  • Canada
  • Chine
  • Hong Kong
  • Indonésie
  • Iran
  • Kazakhstan
  • Kirghizistan
  • Macao
  • Malaisie
  • Qatar
  • Arabie Saoudite
  • Sri Lanka
  • Tadjikistan
  • Ouzbékistan

Alternatives pour voyager en Inde

Bien que les voyageurs ayant la nationalité de l’un de ces pays ne puissent pas demander un e‑visa pour l’Inde, cela ne signifie pas qu’ils ne peuvent pas du tout voyager en Inde.

Visa physique

Les voyageurs des pays susmentionnés qui souhaitent se rendre en Inde peuvent recourir au visa physique en format papier. Cependant, la procédure de demande de ce type de visa est beaucoup plus longue que celle du visa électronique, entre autres parce qu’il faut d’abord obtenir un rendez-vous à l’ambassade pour un entretien. Il faut parfois attendre des semaines avant de pouvoir se rendre à l’ambassade. Ce n’est qu’après cet entretien que le visa est accordé. En outre, les coûts du visa physique sont plus élevés.

Voyager avec un passeport différent

Les sanctions du gouvernement indien s’appliquent au passeport utilisé pour le voyage et non pas au pays de départ du voyage. Par exemple, un passeport britannique ne peut pas être utilisé pour demander un e‑visa, mais les voyageurs ayant plusieurs nationalités peuvent demander un visa en utilisant le passeport d’un pays qui n’est pas soumis à des sanctions. Par exemple, si un voyageur possède à la fois la nationalité britannique et irlandaise, le visa électronique ne peut pas être demandé avec le passeport britannique, mais il peut être demandé avec le passeport irlandais.

Voyager avec une carte OCI

Dans certains cas, les voyageurs d’origine indienne sans passeport indien peuvent se rendre en Inde sans visa. Au lieu de cela, ils peuvent utiliser une carte OCI (Citoyenneté indienne d’Outre-Mer) ou une carte PIO (Personne d’origine indienne).

Date d’expiration des sanctions du visa encore inconnue

On ne sait toujours pas si et quand le gouvernement indien lèvera les sanctions en matière de visas pour ces pays. Par exemple, depuis un certain temps, le Royaume-Uni a assoupli les restrictions liées aux coronavirus pour les voyageurs en provenance d’Inde, mais le pays reste exclu du système de visas électroniques. Le gouvernement indien a déclaré que les sanctions resteront en place tant que les pays ne respecteront pas les conditions fixées.