Bulletin d'actualités | | 13/04/2023 | Temps de lecture : ± 4 minutes

Israël continue de se rapprocher de l’admission au programme américain d’exemption de visa, un règlement qui permet de voyager avec un ESTA. Récemment, le pays a satisfait à deux exigences importantes et des rapports encourageants ont été publiés concernant la période d’admission prévue. Cependant, le pays doit encore remplir une condition essentielle.

Intérêt d’Israël pour le programme d’exemption de visa

Depuis plus de dix ans, de nombreux politiciens israéliens se prononcent en faveur de l’adhésion du pays au programme américain d’exemption de visa. Cette adhésion faciliterait grandement les voyages des touristes et des personnes d’affaires israéliens vers les États-Unis. Dans de nombreux cas, les voyageurs des pays participants au programme d’exemption de visa n’ont pas besoin de visa pour se rendre aux États-Unis. Pour les séjours allant jusqu’à 90 jours, les voyageurs qui remplissent toutes les conditions peuvent demander un ESTA.

Demande d’ESTA pour les Israéliens pas disponible

Comme l’a rappelé récemment le Département d’État des États-Unis, malgré les progrès accomplis, Israël ne remplit pas encore toutes les conditions d’admission. Cela signifie que les Israéliens ne peuvent pas encore bénéficier de l’ESTA. Pour se rendre aux États-Unis, ils doivent donc demander un visa physique et sont souvent confrontés à des délais d’attente extrêmement longs. Le temps d’attente moyen pour passer l’entretien obligatoire à l’ambassade des États-Unis de Jérusalem est aujourd’hui d’au moins six mois.

Obstacles à une adhésion rapide

Fin septembre 2022, DemandeVisa.fr a déjà parlé des obstacles pour l’admission d’Israël au programme américain d’exemption de visa. Il s’agissait notamment de l’échange de données des voyageurs et de la possibilité pour les Américains de voyager librement en Israël. Une autre exigence et un obstacle possible à la participation au programme étaient liés au pourcentage de demandes de visa pour les États-Unis rejetées par les voyageurs israéliens.

Progrès réalisés à ce jour

En janvier dernier, Israël a satisfait à cette dernière exigence pour la première fois. Le pays a réussi à prouver que moins de 3 % des demandes de visa USA soumises par les Israéliens étaient rejetées. Il s’agit d’un résultat très important, puisqu’il constitue une des conditions essentielles à l’admission au programme ESTA.

En outre, le 29 mars dernier, une loi israélienne a été adoptée pour répondre à une autre exigence essentielle. Cette loi garantit que les données biométriques des voyageurs israéliens qui demanderont l’ESTA à l’avenir pourront être transmises aux autorités gouvernementales américaines. Cet échange de données permet à la quasi-totalité des demandes ESTA correctement soumises d’être approuvées en seulement quelques jours. Les demandes de visa doivent en revanche être examinées de manière plus approfondie et le délai de traitement est donc beaucoup plus long. L’adoption de cette loi signifie qu’une seule des exigences susmentionnées doit encore être remplie.

Obstacle principal à l’admission au programme ESTA

Au début du mois d’avril de cette année, l’ambassadeur des États-Unis en Israël a indiqué qu’il était convaincu que les mesures prises jusqu’à présent conduiraient à une admission au programme d’ici juillet ou août 2023. Toutefois, l’exigence selon laquelle tous les citoyens américains doivent pouvoir voyager librement vers (ou à travers) Israël, y compris la Cisjordanie, reste un sujet controversé. En effet, cette exigence non négociable doit s’appliquer à tous les citoyens américains, y compris ceux d’origine palestinienne et les citoyens américains inscrits au registre de la population de Palestine. Ce point reste très controversé, bien qu’il ne reste que quelques mois pour satisfaire à cette exigence imposée par les États-Unis.

Actuellement, Israël espère toujours adhérer officiellement avant le 30 septembre 2023 et donc avant le début de la nouvelle année fiscale. Si ce délai n’est pas respecté, l’entrée d’Israël dans le programme d’exemption de visa pourrait être considérablement retardée pour cette seule raison administrative.

Nationalités éligibles à l’obtention d’un ESTA

Les voyageurs originaires de la plupart des pays européens qui remplissent toutes les conditions requises peuvent facilement demander un ESTA en remplissant un formulaire en ligne. L’admission d’Israël dans le système ESTA des États-Unis ferait de ce pays le neuvième pays non européen à participer au programme, avec l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon, la Corée du Sud, Singapour, Taïwan et Brunei.

DemandeVisa.fr est une agence de visas commerciale et professionnelle qui accompagne les voyageurs à obtenir, entre autres, un ESTA pour les États-Unis. DemandeVisa.fr agit en tant que médiateur et ne fait en aucun cas pas partie dʼun gouvernement. Vous pouvez toujours demander un ESTA par le biais du service dʼimmigration (21 USD par ESTA, via esta.cbp.dhs.gov), mais sans aide en français. Si vous faites votre demande par le biais de DemandeVisa.fr, notre centre dʼassistance sera à votre service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De plus, nous vérifions manuellement votre demande et tous les documents que vous fournissez avant que nous la soumettions au service dʼimmigration en votre nom. Si nous soupçonnons des erreurs ou omissions, nous vous contactons directement personnellement, afin que votre demande puisse être traitée rapidement et correctement. Pour utiliser nos services, vous nous payez 21 USD en frais consulaires, que nous payons au service dʼimmigration en votre nom, ainsi que 30,26 € de frais de service comme rémunération pour notre médiation, TVA incluse. Nos services ont déjà évité à beaucoup de voyageurs des problèmes majeurs pendant leur voyage. Si une demande est rejetée malgré notre assistance et vérification, nous vous remboursons la totalité du prix dʼachat (sauf si une demande dʼESTA États-Unis a déjà été refusée pour ce voyageur). Si vous voulez savoir plus sur nos services, cliquez ici.