Les voyageurs qui transitent par les États-Unis doivent impérativement avoir en leur possession un ESTA, un visa ou un passeport américain. Lors de l’enregistrement pour le vol, la compagnie aérienne vérifie si les voyageurs satisfont à cette condition sur la base du numéro de passeport.

L’ESTA est plus simple qu’un visa

Il est plus simple de demander un ESTA qu’un visa. Pour obtenir ce dernier, il est nécessaire de prendre rendez-vous dans un consulat américain. Le visa est également plus onéreux que l’ESTA. Au contraire, la procédure de demande de l’ESTA en ligne est simple et rapide. L’ESTA constitue donc la meilleure option pour un transit aux États-Unis.
Demander immédiatement un ESTA pour un transit

L’ESTA est valide pour plusieurs transits

La durée de validité de l’ESTA est de 2 ans, sauf si le passeport avec lequel il a été demandé expire plus tôt. Il est donc possible d’utiliser un ESTA plusieurs fois pour des transits aux États-Unis. Dans le formulaire de demande, une seule date d'arrivée est demander. Toutefois, les voyageurs n’ont pas besoin de nous communiquer un changement de date d’arrivée ou un nouveau voyage, ce n’est d’ailleurs pas possible. Ce n’est que lorsque l’ESTA ou le passeport qui y est lié expire qu’une nouvelle demande doit être déposée, afin de pouvoir effectuer un transit ou un autre voyage aux États-Unis.

Transit et ESTABeaucoup de voyageurs qui se rendent d’Europe en Amérique transitent par les États-Unis.

L’ESTA pour le transit peut être utilisé à d’autres fins

Dans le formulaire de demande, les voyageurs doivent indiquer s’ils se rendent uniquement aux États-Unis pour un transit. Dans ce cas, ils ne doivent pas renseigner de lieu d’hébergement aux États-Unis. Toutefois, l’autorisation de voyage qu’ils reçoivent alors est exactement la même que celle nécessaire pour séjourner aux États-Unis. Un ESTA demandé spécialement pour un transit peut donc aussi être utilisé pour séjourner un maximum de 90 jours consécutifs aux États-Unis pour des vacances ou un voyage d’affaires. Tous les voyages doivent néanmoins satisfaire aux conditions liées à l’utilisation d’un ESTA.

Puis-je quitter l’aéroport pendant mon transit ?

Sur la base des éléments ci-dessus, il est possible de conclure que quitter l’aéroport pendant un transit aux États-Unis est autorisé. L’ESTA est valide pour un séjour de maximum 90 jours. N’oubliez pas que la compagnie aérienne et l’aéroport dans lequel s’effectue le transit peuvent également imposer des restrictions. Il est recommandé que tout voyageur souhaitant quitter l’aéroport entre deux vols se renseigne auprès de sa compagnie aérienne.

L’ESTA est aussi nécessaire pour une escale aux États-Unis

Les termes « transit » et « escale » prêtent parfois à confusion. Un transit signifie que le voyageur sort de l’avion aux États-Unis, puis continue son voyage dans un autre avion. En revanche, une escale signifie que le voyageur atterrit aux États-Unis, attend dans ou hors de l’avion et reprend le même avion pour atteindre sa destination. Un ESTA, un visa ou un passeport américain est aussi bien obligatoire pour un transit que pour une escale.