Bulletin d'actualités | | 10/10/2022 | Temps de lecture : ± 5 minutes

Le 4 août 2022, DemandeVisa.fr a communiqué une mise à jour concernant la nouvelle législation antiterrorisme des États-Unis et le fait que Cuba a été ajouté à la liste des pays soutenant le terrorisme. Cette nouvelle législation a des conséquences pour les voyageurs qui souhaitent demander un ESTA. Découvrez les conséquences actuelles de la mise en œuvre de cette législation sur les demandes de visa pour ceux qui ont visité Cuba dans le passé.

Pas d’ESTA pour les voyageurs qui ont visité Cuba après le 12 janvier 2021

Dans un article sur l’ESTA publié début août 2022, DemandeVisa.fr a annoncé que les voyageurs qui ont visité Cuba à partir du 12 janvier 2021 peuvent uniquement demander un visa USA. Cette règle s’applique aux voyageurs qui détiennent un passeport d’un pays inclus dans le programme américain d’exemption de visa (Visa Waiver Program) et qui peuvent normalement voyager aux États-Unis avec un ESTA, et donc sans besoin de demander un visa. Les voyageurs en provenance de pays qui ne font pas partie du programme d’exemption de visa devaient déjà obligatoirement demander un visa. Presque tous les pays européens sont inclus dans le programme américain d’exemption de visa. Depuis 2009, les voyageurs ayant la nationalité de ces pays doivent demander un ESTA pour entrer aux États-Unis. Cette distinction est une conséquence des mesures antiterroristes qui ont été mises en place après les attentats du 11 septembre 2001.

Peut-on demander un ESTA si on a visité Cuba avant le 12 janvier 2021 ? 

Officiellement, depuis le début de l’année 2021, les autorités américaines considèrent (à nouveau) le gouvernement cubain comme un pays soutenant le terrorisme. Pour cette raison, les conditions d’entrée pour (certains) voyageurs qui ont visité Cuba dans le passé et qui souhaitent maintenant se rendre aux États-Unis sont devenues nettement plus strictes. Il est maintenant clair que certains voyageurs qui étaient éligibles à l’ESTA avant cette nouvelle mesure doivent maintenant demander un visa USA. Ce changement s’applique aux voyageurs qui ont visité Cuba depuis le 12 janvier 2021. Tant les déclarations officielles du gouvernement que les informations diffusées par les médias sur la rétroactivité de cette mesure ont suscité une grande confusion.

Informations actualisées par l’ambassade

L’ambassade des États-Unis à Paris a clairement indiqué que les voyageurs qui ont visité Cuba « à partir du 12 janvier 2021 » doivent demander un visa. Cette clarification montre, comme prévu, que cela ne s’applique pas uniquement aux voyageurs français. En fait, cette mesure s’applique à tous les détenteurs du passeport d’un pays inclus dans le programme d’exemption de visa qui ont visité Cuba à partir de la date susmentionnée, y compris les ressortissants belges. C’est précisément pour éviter les malentendus que ces informations sur le site de l’ambassade ont été mises à jour par le gouvernement américain. Une fois encore, les voyageurs qui se sont rendus à Cuba avant le 12 janvier 2021 ne sont pas mentionnés. Comme d’autres sites gouvernementaux ont communiqué en même temps des informations différentes, cela a provoqué une grande confusion.

Certains voyageurs qui avaient visité Cuba avant 2021 n’ont pas été autorisés à entrer aux USA

Malgré les informations publiées par l’ambassade américaine, les services d’immigration américains déclarent que tous les voyageurs qui ont voyagé à Cuba ne peuvent pas bénéficier de l’ESTA. Le ministère espagnol des Affaires étrangères, entre autres, renvoie les voyageurs (indirectement) aux informations publiées par les services d’immigration américains. Auparavant, d’autres sources affirmaient que (seuls) les voyageurs qui ont visité Cuba depuis 2011 doivent demander un visa américain dorénavant. Au contraire, 2011 est l’année d’entrée en vigueur des règles concernant les autres États considérés comme soutenant le terrorisme.

Selon les informations actualisées de l’ambassade des États-Unis en France, les voyageurs ne doivent pas avoir été à Cuba après le 12 janvier 2021 pour pouvoir voyager avec un ESTA. L’obligation de visa ne concerne donc pas les voyageurs qui se sont rendus à Cuba entre 2011 et 2021 ou au cours des années précédentes. Jusqu’à présent, certains voyageurs qui s’étaient rendus à Cuba dans les années précédant la période concernée par cette nouvelle mesure ont pu entrer aux États-Unis sans problème. Parallèlement, cependant, il y a eu des cas de voyageurs munis d’ESTA qui se sont vus refuser l’entrée sur le territoire alors qu’ils ne s’étaient rendus à Cuba qu’avant 2021.

Je suis allé à Cuba avant le 12 janvier 2021 et je veux me rendre aux États-Unis. Que dois-je faire ? 

Voyager avec un visa au lieu d’un ESTA est possible, mais c’est aussi une option plus coûteuse, plus laborieuse et dans certains cas non nécessaires. Les voyageurs qui ont visité Cuba avant le 12 janvier 2021 peuvent considérer d’emporter avec eux des documents supplémentaires concernant leur précédent voyage à Cuba. Si vous n’êtes pas sûr de remplir les formalités requises pour l’ESTA, la meilleure option est encore de contacter le consulat ou l’ambassade des États-Unis à ce sujet.

Veuillez noter que cet article consacré à l’ESTA pour les États-Unis date de plus d'un an. Il est possible qu'il contienne des informations et des conseils obsolètes, c'est pourquoi aucun droit ne peut être tiré de cet article. Si vous partez prochainement en vacances et souhaitez connaître les règles en vigueur, consultez toutes les informations actualisées relatives à l’ESTA pour les États-Unis.

DemandeVisa.fr est une agence de visas commerciale et professionnelle qui accompagne les voyageurs à obtenir, entre autres, un ESTA pour les États-Unis. DemandeVisa.fr agit en tant que médiateur et ne fait en aucun cas pas partie dʼun gouvernement. Vous pouvez toujours demander un ESTA par le biais du service dʼimmigration (21 USD par ESTA, via esta.cbp.dhs.gov), mais sans aide en français. Si vous faites votre demande par le biais de DemandeVisa.fr, notre centre dʼassistance sera à votre service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De plus, nous vérifions manuellement votre demande et tous les documents que vous fournissez avant que nous la soumettions au service dʼimmigration en votre nom. Si nous soupçonnons des erreurs ou omissions, nous vous contactons directement personnellement, afin que votre demande puisse être traitée rapidement et correctement. Pour utiliser nos services, vous nous payez 21 USD en frais consulaires, que nous payons au service dʼimmigration en votre nom, ainsi que 30,33 € de frais de service comme rémunération pour notre médiation, TVA incluse. Nos services ont déjà évité à beaucoup de voyageurs des problèmes majeurs pendant leur voyage. Si une demande est rejetée malgré notre assistance et vérification, nous vous remboursons la totalité du prix dʼachat (sauf si une demande dʼESTA États-Unis a déjà été refusée pour ce voyageur). Si vous voulez savoir plus sur nos services, cliquez ici.