Bulletin d'actualités | | 08/10/2017 | Temps de lecture : ± 3 minutes

Mercredi dernier, un employé turc du consulat américain en Turquie était arrêté pour des raisons d’espionnage présumé. En réaction, le consulat américain a entamé un processus de réévaluation des visas, qui a pour conséquence un arrêt temporaire d’émission de visas américains pour les touristes et les voyageurs d’affaires turcs. La Turquie a réagi en arrêtant également temporairement l’émission des visas turcs pour les touristes américains voulant se rendre en Turquie.

La raison de la suspension mutuelle

L’employé turc du consulat américain a été arrêté mercredi par les autorités turques pour avoir eu des liens présumés avec l’imam turc M. Gülen. M. Gülen est tenu responsable par le gouvernement turc du coup d’État de 2016. De plus, l’employé turc au consulat américain est suspecté d’espionnage et de non-respect de l’ordre public en Turquie.

L’employé du consulat américain à Ankara qui a été arrêté était un salarié du gouvernement américain. Ce dernier a réagi avec indignation à ces allégations, qui seraient « sans aucune valeur ». En outre, les USA accusent la Turquie d’avoir divulgué des informations dans les médias, qui auraient condamné l’employé avant qu’un tribunal n’ait même pu formuler un verdict. Les États-Unis ont déclaré que l’action du gouvernement turc compromettait un partenariat de longue date avec la Turquie. De plus, pour des raisons de sécurité concernant le personnel travaillant à l’ambassade américaine en Turquie, un processus de réévaluation est mis en place. Durant ce processus, aucun visa ne sera délivré à des Turcs voulant se rendre aux USA pour des vacances.

En réaction à cet arrêt temporaire d’émission de visas pour les États-Unis, le gouvernement turc a également suspendu l’émission des visas pour les Américains. Par conséquent, les Américains ne peuvent plus déposer de demande de visa auprès du consulat turc pour partir en vacances en Turquie.

Coup d’État manqué

Depuis le coup d’état manqué en Turquie en 2016, les relations entre les États-Unis et la Turquie sont tendues et, actuellement, la suspension en est le résultat le plus apparent. Les autorités turques suspectent M. Gülen, qui vit actuellement aux États-Unis avec le consentement du gouvernement américain, d’être responsable du coup d’État manqué en 2016. Les États-Unis ont déclaré ne pas vouloir extrader M. Gülen vers la Turquie. Selon l’ambassadeur des États-Unis à Ankara, l’arrestation de l’employé ressemblerait plutôt à des représailles qu’à une volonté de découvrir la vérité. De plus, le personnel de l’ambassade des États-Unis aurait été contrarié dans son fonctionnement depuis la tentative de coup d’État.

Durée de la suspension inconnue

À ce jour, personne ne sait combien de temps durera la suspension mutuelle d’émission de visas pour les touristes et les voyageurs d’affaires. Les États-Unis ont annoncé qu’ils attendaient d’abord des garanties de la part du gouvernement turc concernant la sécurité du personnel du consulat américain à Ankara. Les Français et les Belges peuvent pour l’instant toujours déposer une demande de visa pour la Turquie, ainsi qu'un visa pour les États-Unis et l'ESTA USA. Ces documents obligatoires seront délivrés comme habituellement. Leur demande peut être déposée par le biais du présent site.

Veuillez noter que cet article consacré à l'ESTA pour les États-Unis date de plus d'un an. Il est possible qu'il contienne des informations et des conseils obsolètes, c'est pourquoi aucun droit ne peut être tiré de cet article. Si vous partez prochainement en vacances et souhaitez connaître les règles en vigueur, consultez toutes les informations actualisées relatives à l'ESTA pour les États-Unis.