Bulletin d'actualités | | 01/11/2022 | Temps de lecture : ± 5 minutes

Maintenant que plusieurs pays ont levé leurs restrictions d’entrée, le flux de touristes augmente. En raison de la limitation du nombre d’employés causée par l’épidémie de COVID-19, les agences de voyages, les compagnies aériennes et les agences gouvernementales arrivent à peine à gérer le volume des voyages internationaux. En particulier, les États-Unis ont des difficultés à traiter certaines demandes de visa. Toutefois, cela ne s’applique pas aux demandes d’ESTA.

Conséquences sur l’économie

Le temps d’attente moyen pour pouvoir passer un entretien pour un visa d’affaires B-1 et un visa de tourisme B-2 est d’un an pour les personnes qui demandent un tel visa pour les États-Unis pour la première fois. Avant l’épidémie, le temps d’attente pour un entretien était d’environ 17 jours. Début août 2022, à l’ambassade de Bogotá, le temps d’attente avait même dépassé les deux ans. Le délai pour demander un visa d’étudiant s’était également allongé, mais il est depuis revenu à la normale. Ce n’est qu’en Espagne que les étudiants doivent encore attendre longtemps pour obtenir un visa d’étudiant. À Madrid, il faut encore attendre environ 121 jours pour que les étudiants puissent obtenir leur visa.

Le PDG de la U.S. Travel Association, Geoff Freeman, a déclaré que les longs temps d’attente sont un indicateur clair aux voyageurs que les États-Unis ne sont pas accessibles. Jon Baselice, vice-président de la politique d’immigration à la Chambre de commerce américaine, estime aussi que ces retards indiquent clairement aux touristes et aux partenaires commerciaux potentiels que les États-Unis ne sont plus un pays accessible.

En raison des temps d’attente actuels, les voyageurs sont dissuadés de demander un visa, ce qui rend le marché américain moins compétitif et pousse des millions d’investisseurs potentiels à choisir d’autres destinations. La perte d’un si grand nombre d’investisseurs pourrait coûter aux États-Unis jusqu’à 5 milliards de dollars en 2023. En février 2022, la U.S. Chamber Travel Coalition avait déjà envoyé une lettre à la Maison-Blanche pour inciter le président Biden à assouplir les règles en matière de voyages. Dans la même lettre, on a également proposé une collaboration entre d’autres pays pour faciliter les voyages internationaux.

La réduction des temps d’attente

Les temps d’attente varient considérablement d’un pays à l’autre, car ils dépendent des restrictions de voyages locales et du nombre de demandeurs. Le ministère américain des Affaires étrangères est en train de faire des efforts pour embaucher plus de personnel afin que les ambassades puissent recommencer à offrir des visas. Le ministère reconnaît l’importance des voyages internationaux et les problèmes causés par ces retards.

David Bier, chef de la politique d’immigration à l’Institut Cato, a déclaré que la situation actuelle concernant les temps d’attente est la pire depuis le 11 septembre 2001. Pendant la présidence d’Obama, les délais d’attente menaçaient de devenir encore plus longs, avant l’émission par le président d’un ordre imposant l’approbation de toutes les demandes de visa temporaire dans un délai de 21 jours. Cette résolution gouvernementale a ensuite été retirée par le président Trump et n’a plus jamais été adoptée. Bier continue à insister auprès du président Biden pour éviter que la situation ne s’aggrave davantage.

Pas de longs délais d’attente avec l’ESTA

Les retards dans le traitement des demandes de visa sont particulièrement évidents dans les pays qui ne sont pas inclus dans le programme ESTA. Cela montre clairement l’importance de l’ESTA pour l’économie américaine. Avec cette autorisation de voyage, les États-Unis offrent aux voyageurs de plus de 40 pays qui entretiennent de bonnes relations économiques et politiques avec les USA (dont la France, la Belgique et de nombreux autres pays européens) la possibilité de se rendre aux États-Unis sans visa. Pour les voyages à des fins touristiques ou d’affaires, les voyageurs de ces pays peuvent demander un ESTA qui leur permet de séjourner aux États-Unis pour une période maximale de 90 jours. Il s’agit d’un séjour plus court que celui autorisé par un visa de type B, avec lequel on peut rester dans le pays jusqu’à six mois.

La raison la plus importante pour laquelle les délais de traitement des demandes d’ESTA ne sont pas si longs est que la demande d’ESTA se fait entièrement en ligne. Le demandeur ne doit pas se rendre à l’ambassade américaine pour un entretien avec un fonctionnaire du Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis. Par conséquent, la demande d’ESTA prend beaucoup moins de temps. Pour la même raison, le prix de l’ESTA est également beaucoup plus bas que celui d’autres visas pour les États-Unis. L’ESTA a également une longue période de validité de deux ans.

Une perspective positive

Les nouvelles concernant les temps d’attente extraordinairement longs pour obtenir un visa pour les États-Unis ont détourné l’attention d’autres aspects de cette question. Malgré les retards, le nombre de voyageurs à destination des États-Unis a tout de même augmenté de 160,8 % par rapport à 2021. Le nombre de voyageurs n’est toujours pas au même niveau qu’avant l’épidémie, mais cela montre clairement que le secteur touristique américain est en train de se redresser rapidement.

De plus, malgré cette baisse, selon un rapport du Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC), l’économie américaine en matière de tourisme reste la plus importante et la plus puissante au monde. Le même rapport prévoit également une augmentation de 41 % des voyages d’affaires d’ici 2022, suivie d’une augmentation annuelle de 5,5 % les années suivantes.

Voyager aux États-Unis avec l’ESTA

Si vous prévoyez de vous rendre aux États-Unis pour un voyage touristique ou d’affaires dont la durée n’excède pas les 90 jours, l’ESTA est dans la plupart des cas le choix idéal. Pour demander cette autorisation de voyage, vous devez en remplir les conditions. Renseignez-vous sur les formalités à remplir pour vous assurer que vous êtes éligible.

DemandeVisa.fr est une agence de visas commerciale et professionnelle qui accompagne les voyageurs à obtenir, entre autres, un ESTA pour les États-Unis. DemandeVisa.fr agit en tant que médiateur et ne fait en aucun cas pas partie dʼun gouvernement. Vous pouvez toujours demander un ESTA par le biais du service dʼimmigration (21 USD par ESTA, via esta.cbp.dhs.gov), mais sans aide en français. Si vous faites votre demande par le biais de DemandeVisa.fr, notre centre dʼassistance sera à votre service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De plus, nous vérifions manuellement votre demande et tous les documents que vous fournissez avant que nous la soumettions au service dʼimmigration en votre nom. Si nous soupçonnons des erreurs ou omissions, nous vous contactons directement personnellement, afin que votre demande puisse être traitée rapidement et correctement. Pour utiliser nos services, vous nous payez 21 USD en frais consulaires, que nous payons au service dʼimmigration en votre nom, ainsi que 29,97 € de frais de service comme rémunération pour notre médiation, TVA incluse. Nos services ont déjà évité à beaucoup de voyageurs des problèmes majeurs pendant leur voyage. Si une demande est rejetée malgré notre assistance et vérification, nous vous remboursons la totalité du prix dʼachat (sauf si une demande dʼESTA États-Unis a déjà été refusée pour ce voyageur). Si vous voulez savoir plus sur nos services, cliquez ici.