Bulletin d'actualités | | 09/04/2021 | Temps de lecture : ± 4 minutes

Selon des sources à la Maison-Blanche, l’administration Biden étudie la possibilité de lever l’interdiction de voyage des Américains vers, entre autres, l’Europe en mai. Les voyages avec un ESTA seraient alors à nouveau possibles.

Interdiction de voyager aux États-Unis

En mars 2020, le président des États-Unis de l’époque, Donald Trump, a annoncé une interdiction de voyager pour les voyageurs de la zone Schengen, entre autres. Cette interdiction d’entrée signifiait que les frontières des États-Unis étaient fermées à presque toutes les personnes qui avaient séjourné dans l’un de ces pays au cours des 14 jours précédant leur voyage aux États-Unis, même si elles disposaient d’un ESTA ou d’un visa en cours de validité. L’interdiction de voyager a été étendue au Royaume-Uni et à l’Irlande peu de temps après. Bien que cette mesure ne devait initialement durer que 30 jours, l’interdiction de voyager a été prolongée à plusieurs reprises et le 25 janvier 2021, elle a été à nouveau prolongée par le nouveau président Joe Biden.

Le programme de vaccination américain bat son plein

Actuellement, l’Amérique est le pays qui compte le plus de cas de coronavirus et de victimes. Toutefois, le pays est aussi celui où le nombre de vaccinations est le plus élevé au monde. Actuellement, plus de 170 millions de personnes aux États-Unis ont reçu au moins une dose de vaccin et près de 65 millions d’Américains (près de 20 % de la population américaine) sont complètement vaccinés.

Le président Biden avait annoncé au début de sa présidence que son objectif était de réaliser 100 millions de vaccinations au cours de ses 100 premiers jours en tant que président. Cet objectif a été atteint en 58 jours seulement et M. Biden a depuis annoncé qu’il allait étendre cet objectif à 200 millions de clichés. Actuellement, les États-Unis semblent bien partis pour atteindre cet objectif également.

Voyage aux États-Unis bientôt possible ?

Le président Biden a exprimé l’espoir que les Américains puissent se réunir à nouveau le 4 juillet, jour de l’indépendance des États-Unis, sans avoir à se soucier du coronavirus. En d’autres termes, le gouvernement américain espère affaiblir considérablement, voire éliminer, les mesures contre le coronavirus avant l’été. Pourtant, certains scientifiques invitent le président à ne pas se précipiter, car il est toujours possible que de nouvelles mutations apparaissent.

Quant aux vols internationaux, l’administration n’a encore rien communiqué de concret. Toutefois, selon des sources proches de la Maison-Blanche, le gouvernement américain envisage de lever progressivement l’interdiction de voyager à l’étranger à partir de mai 2021. Les mesures qui seraient progressivement levées sont les suivantes :

  • Les restrictions concernant le franchissement des frontières avec le Canada et le Mexique
  • L’interdiction des vols commerciaux de passagers en provenance du Royaume-Uni, de l’Union européenne et du Brésil

Il n’y a pas encore d’informations sur les éventuelles restrictions supplémentaires auxquelles les voyageurs à destination des États-Unis pourraient être confrontés si l’interdiction de voyager est effectivement levée. Le Premier ministre Trudeau du Canada voisin est clairement moins enthousiaste. Il a récemment déclaré qu’il ne pouvait pas encore donner de date à laquelle les restrictions de voyage pour son pays seraient affaiblies.

Passeport de vaccination et ESTA

L’un des moyens par lesquels les États-Unis et d’autres pays espèrent maintenir la sécurité des voyages après l’épisode coronavirus est l’introduction d’un passeport de vaccination obligatoire ou passeport coronavirus pour les voyageurs entrants. Il s’agit d’un document permettant de prouver que l’on a été vacciné ou que l’on a développé une immunité contre la maladie de la Covid-19 d’une autre manière (par exemple, par une infection antérieure). L’UE et le Royaume-Uni ont également annoncé qu’ils travaillaient sur cette mesure.

Demande en ligne d’ESTA États-Unis

Pour se rendre aux États-Unis, les voyageurs ont également besoin d’un autre document : l’ESTA (ou un visa). Il ne s’agit pas d’un document physique mais d’une autorisation de voyage numérique qui permet aux étrangers de se rendre aux États-Unis. L’ESTA permet aux services d’immigration américains de contrôler les voyageurs avant qu’ils ne montent dans l’avion. La demande d’ESTA peut être effectuée facilement en ligne en remplissant le formulaire de demande en ligne. Une fois approuvé, l’ESTA est automatiquement lié au passeport du voyageur. Un ESTA approuvé est valable pendant deux ans.