Bulletin d'actualités | | 21/09/2021 | Temps de lecture : ± 4 minutes

Les voyageurs entièrement vaccinés de l’UE et du Royaume-Uni sont de nouveau les bienvenus aux États-Unis à partir de novembre. L’interdiction d’entrée sur le territoire américain prend ainsi fin et les voyageurs européens peuvent à nouveau se rendre aux États-Unis avec un ESTA ou un visa.

Attention ! Cet article date déjà de plusieurs semaines. Veuillez également lire les dernières informations sur les mesures liées au coronavirus toujours en vigueur pour votre prochain voyage aux États-Unis.

Les mesures sanitaires actuelles pour voyager aux États-Unis

Conditions d’entrée aux États-Unis

Les voyageurs européens qui souhaitent se rendre aux États-Unis à partir de novembre doivent remplir les conditions suivantes pour entrer dans le pays :

  • Vous devez être entièrement vacciné. Tous les vaccins utilisés dans l’UE et au Royaume-Uni sont susceptibles d’être suffisants.
  • Vous devez être en mesure de présenter un résultat négatif à un test PCR effectué au plus tard trois jours avant le départ. Pour les voyageurs américains qui rentrent chez eux, jusqu’à 1 jour avant le départ
  • Un ESTA ou visa pour les États-Unis en cours de validité.

Les nouvelles règles ne s’appliquent pas aux voyageurs qui entrent aux États-Unis par voie terrestre, c’est-à-dire par les frontières terrestres du Canada et du Mexique. Le gouvernement américain devrait fournir plus de détails aux voyageurs européens dans les prochains jours. Par exemple, l’AstraZeneca, un vaccin approuvé en Europe, n’est pas utilisé aux États-Unis. Cela pourrait signifier que les voyageurs qui sont entièrement vaccinés avec AstraZeneca ne seront finalement pas autorisés à entrer aux États-Unis. Il peut également y avoir des exceptions à l’obligation de vaccination, par exemple pour les enfants qui ne peuvent pas être vaccinés.

Jeff Zients, le coordinateur COVID-19 de la Maison Blanche, a également annoncé que le gouvernement travaille sur un nouveau système pour les voyages internationaux. Ce système devrait faciliter la collecte d’informations sanitaires auprès des voyageurs, par exemple pour les enquêtes de contact.

L’interdiction de voyager est de plus en plus critiquée

Les critiques à l’encontre de l’interdiction de voyager imposée par les États-Unis aux voyageurs européens se sont multipliées ces derniers mois. Cette interdiction signifie que les voyageurs qui ont séjourné dans l’un des pays de l’espace Schengen ou au Royaume-Uni au cours des 14 jours précédant leur voyage aux États-Unis ne sont pas autorisés à entrer sur le territoire américain. L’interdiction de voyager aux États-Unis a été introduite il y a un an et demi à la suite de l’épidémie mondiale de coronavirus et est toujours en vigueur aujourd’hui. L’administration Biden a maintenant annoncé que l’interdiction de voyager serait levée en novembre.

Cette décision intervient après une pression internationale considérable. Le vice-président de la Commission européenne, Margaritis Schinas, a annulé son voyage aux États-Unis pour protester contre l’interdiction de voyager "injuste". La politique du gouvernement a également été critiquée au niveau national. Les compagnies aériennes et les organisations de voyage américaines demandent depuis des mois un assouplissement de l’interdiction de voyager. Par rapport à 2019, le trafic aérien vers les États-Unis a diminué de 61 % cet été.

L’annonce de lundi intervient après le pic de la saison estivale, mais la demande de voyages de vacances devrait augmenter fortement d’ici à la fin de l’année.

Demandes d’ESTA pour les États-Unis

Outre les mesures sanitaires concernant le coronavirus, les voyageurs se rendant en Amérique doivent également se conformer aux exigences américaines en matière de visa. Sans visa, ils ne pourront pas entrer aux États-Unis, même s’ils sont entièrement vaccinés et que le résultat du test est négatif.

Toutefois, les voyageurs français et belges n’ont pas besoin de demander un visa pour leur voyage aux États-Unis. Ils peuvent demander un ESTA à la place. L’ESTA est moins cher que le visa pour les États-Unis et très facile à demander. Au lieu de vous rendre à l’ambassade, il vous suffit de remplir un formulaire en ligne pour demander un ESTA. Une fois le paiement effectué, l’ESTA est approuvé dans un délai moyen de 3 jours. À partir de ce moment, il est possible de voyager en Amérique. L’ESTA est lié au passeport par voie électronique, et il n’est donc pas nécessaire d’imprimer un document papier.

Un ESTA est valable pendant deux ans. Cela signifie qu’il est déjà possible de demander un ESTA pour se rendre en Amérique après la levée de l’interdiction de voyager en novembre.