Bulletin d'actualités | | 09/02/2022 | Temps de lecture : ± 3 minutes

Le gouvernement américain a renforcé les formalités de l’ESTA pour les citoyens hongrois. Ils ne peuvent plus se rendre automatiquement aux États-Unis sans visa.

Fraude à grande échelle

Depuis un certain temps, les citoyens européens peuvent se rendre aux États-Unis. Le 8 novembre 2021, les États-Unis ont ouvert leurs frontières aux touristes et aux voyageurs d’affaires européens. L’interdiction de voyager due au coronavirus a donc été levée, et les voyageurs peuvent à nouveau demander un visa ou un ESTA pour se rendre aux États-Unis.

Jusqu’à récemment, toutes les personnes de nationalité hongroise pouvaient se rendre aux États-Unis sans visa. La Hongrie fait partie du programme américain d’exemption de visa (« Visa Waiver Program »). Les pays qui font partie de ce système, dont la France et la Belgique, peuvent se rendre aux États-Unis sans visa. Au lieu de cela, ils peuvent demander un ESTA, qui est beaucoup moins cher et également accordé beaucoup plus rapidement.

Cependant, depuis 2021, les voyageurs hongrois ont remarqué que beaucoup de ces demandes ESTA ont été rejetées. Bien que la raison exacte ne soit pas encore claire, l’ambassade des États-Unis à Budapest a fait comprendre que la politique de « naturalisation simplifiée » du Premier ministre Orbán entraine une fraude massive dans les demandes de visa. Cette politique visait à l’origine à faciliter l’obtention de la nationalité hongroise pour les personnes ayant des liens avérés avec la Hongrie. Toutefois, au fil des années, des criminels ont abusé de ce système pour obtenir facilement des passeports hongrois et européens.

Nouvelles formalités ESTA pour les voyageurs hongrois

Les nouvelles conditions sont en place depuis 2021, mais en raison du faible volume de voyages causés par le coronavirus, cela est passé inaperçu pendant longtemps. Selon les nouvelles règles, seuls les Hongrois qui sont effectivement nés en Hongrie peuvent encore utiliser le système ESTA. Cela signifie que les personnes possédant un passeport hongrois, mais qui ne sont pas nées en Hongrie, ne peuvent plus demander un ESTA. Au lieu de cela, ils doivent demander un visa à l’ambassade des États-Unis, pour laquelle il faut faire un rendez-vous en avance. Contrairement à l’ESTA, qui est souvent accordé le jour même, il faut parfois des mois pour se rendre à l’ambassade pour un entretien. Un visa est également beaucoup plus cher que l’ESTA : alors que l’ESTA ne coute que39,95 € par personne, un visa normal pour les États-Unis coute 160 dollars.

Ces nouvelles conditions viennent s’ajouter aux conditions ESTA déjà existantes pour se rendre aux États-Unis sans visa.

Les formalités de l’ESTA restent inchangées pour les autres pays

Pour l’instant, seule la Hongrie semble être touchée par les nouvelles règles. Il n’y a pas de rapports indiquant que d’autres pays sont également soumis à des conditions ESTA plus strictes. Cela signifie que les voyageurs français et belges peuvent toujours demander un ESTA s’ils ne résident pas en France ou en Belgique. Tant qu’ils remplissent les autres conditions de l’ESTA, comme la possession d’un passeport valide, ils n’auront aucun problème à faire leur demande en ligne.