Bulletin d'actualités | | 19/01/2023 | Temps de lecture : ± 4 minutes

À l’instar du système ESTA des États-Unis, l’Union européenne mettra en place sa propre autorisation de voyage électronique : l’ETIAS. Cette autorisation de voyage sera obligatoire pour tous les voyageurs non européens qui veulent se rendre sans visa dans un pays européen de l’espace Schengen ou en Bulgarie, en Roumanie ou à Chypre. L’entrée en vigueur du système ETIAS est prévue pour 2024.

Qu’est-ce que l’ETIAS ? 

Le système ETIAS s'inspire du système américain ESTA. Dans de nombreux cas, les voyageurs des pays de l’UE n’ont pas besoin de visa pour se rendre aux États-Unis, mais doivent demander une autorisation de voyage pour entrer dans le pays : l'ESTA. La demande d’ESTA se fait en ligne et l’autorisation de voyage est généralement accordée dans les 3 jours. De leur côté, les voyageurs en provenance des États-Unis sont autorisés à se rendre en Europe sans visa, mais ils n’ont pas besoin d’une autorisation de voyage de remplacement telle que l’ESTA pour y parvenir. Cette situation changera en 2024 avec l’introduction du système ETIAS.

ETIAS est l’acronyme de European Travel Information and Authorization System (« Système européen d’autorisation et d’information concernant les voyages »). Tout comme l’ESTA, l’ETIAS n’est pas un visa, mais une autorisation de voyage électronique destinée aux voyageurs autorisés à se rendre en Europe sans visa. L’ETIAS sera disponible pour 61 pays ayant une politique de visa réciproque avec l’UE, c’est-à-dire des pays que les voyageurs de l’UE sont également autorisés à visiter sans visa.

Comment fonctionne le système ETIAS ? 

L’ETIAS fonctionnera de manière similaire à l’ESTA pour les États-Unis. Après avoir rempli un formulaire de demande en ligne, le voyageur paie les frais, puis la demande est traitée. Une fois la demande approuvée, le voyageur sera autorisé à se rendre en Europe avec l’ETIAS. Comme l’ESTA, l’ETIAS sera valable pour un séjour de 90 jours maximum. Contrairement à l’ESTA, par contre, l’ETIAS ne sera pas valable deux ans, mais trois ans. Pendant cette durée de validité, plusieurs voyages en Europe pourront être effectués avec le même ETIAS. L’autorisation électronique de voyage pourra être utilisée pour le tourisme, les voyages d’affaires ou les transits. L’obligation de posséder un ETIAS s’appliquera aux 27 pays européens de l’espace Schengen ainsi qu’à la Bulgarie, à Chypre et à la Roumanie.

Quand l’ETIAS sera-t-il introduit ? 

Le système ETIAS est en cours de développement depuis 2018. Initialement, il devait entrer en vigueur dès 2021, mais son introduction a été reportée pour des raisons de sécurité. Il est désormais envisagé que la demande d’un ETIAS devienne obligatoire pour les voyageurs en dehors de l’UE à partir de 2024. Par conséquent, à partir de 2024, des contrôles seront effectués à tous les postes-frontière européens pour s’assurer que les visiteurs non ressortissants de l’UE disposent d’une autorisation de voyage valide pour l’Europe. Ce contrôle se fera sur la base du numéro de passeport. Seuls les voyageurs munis d’un ETIAS valide seront autorisés à voyager.

Quelles sont les conséquences pour les voyageurs européens ? 

L’ETIAS est uniquement obligatoire pour les voyageurs originaires d’un pays hors de l’Union européenne qui se rendent dans un pays européen de l’espace Schengen ou en Bulgarie, en Roumanie ou à Chypre. En plus de l’ETIAS, ils doivent disposer d’un passeport délivré par l’un des 61 pays dont les résidents sont autorisés à se rendre en Europe sans visa, comme les États-Unis. En revanche, rien ne changera pour les voyageurs provenant de pays soumis à l’obligation de visa pour entrer en Europe. Ils ne pourront pas obtenir un ETIAS et devront donc simplement demander un visa pour leur voyage. Étant donné que la libre circulation des personnes existe déjà entre les États membres, les citoyens de l’UE ne seront guère affectés par l’introduction de l’ETIAS.

Cependant, l’introduction du système ETIAS sera dure à avaler pour les voyageurs du Royaume-Uni. En effet, ils sont autorisés à voyager en Europe sans visa, mais en raison du Brexit, ils devront, eux aussi, demander un ETIAS pour se rendre dans de nombreux pays européens à partir de 2024.

Veuillez noter que cet article consacré à l’ESTA pour les États-Unis date de plus d'un an. Il est possible qu'il contienne des informations et des conseils obsolètes, c'est pourquoi aucun droit ne peut être tiré de cet article. Si vous partez prochainement en vacances et souhaitez connaître les règles en vigueur, consultez toutes les informations actualisées relatives à l’ESTA pour les États-Unis.

DemandeVisa.fr est une agence de visas commerciale et professionnelle qui accompagne les voyageurs à obtenir, entre autres, un ESTA pour les États-Unis. DemandeVisa.fr agit en tant que médiateur et ne fait en aucun cas pas partie dʼun gouvernement. Vous pouvez toujours demander un ESTA par le biais du service dʼimmigration (21 USD par ESTA, via esta.cbp.dhs.gov), mais sans aide en français. Si vous faites votre demande par le biais de DemandeVisa.fr, notre centre dʼassistance sera à votre service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De plus, nous vérifions manuellement votre demande et tous les documents que vous fournissez avant que nous la soumettions au service dʼimmigration en votre nom. Si nous soupçonnons des erreurs ou omissions, nous vous contactons directement personnellement, afin que votre demande puisse être traitée rapidement et correctement. Pour utiliser nos services, vous nous payez 21 USD en frais consulaires, que nous payons au service dʼimmigration en votre nom, ainsi que 30,26 € de frais de service comme rémunération pour notre médiation, TVA incluse. Nos services ont déjà évité à beaucoup de voyageurs des problèmes majeurs pendant leur voyage. Si une demande est rejetée malgré notre assistance et vérification, nous vous remboursons la totalité du prix dʼachat (sauf si une demande dʼESTA États-Unis a déjà été refusée pour ce voyageur). Si vous voulez savoir plus sur nos services, cliquez ici.