Bulletin d'actualités | | 17/12/2021 | Temps de lecture : ± 3 minutes

La demande d’un visa États-Unis devient temporairement plus simple. Le gouvernement américain a temporairement modifié les règles de demande de visas de non-immigrant pour rattraper le retard causé par le coronavirus.

Un retard important à cause de coronavirus

En raison de l’épidémie mondiale due au coronavirus, le gouvernement américain a décidé le 20 mars 2020 d’interrompre temporairement tous les services réguliers de délivrance de visas dans les ambassades et consulats. À partir du 15 juillet 2020, les ambassades et les consulats ont été autorisés à fournir à nouveau des services de visa. Cependant, en raison du coronavirus, cela s’est accompagné de retards considérables. Par exemple, les confinements régionaux ont empêché les gens de se rendre à l’ambassade ou au consulat. Les règles contre le coronavirus signifiaient également que beaucoup moins de personnes pouvaient se trouver dans un bâtiment en même temps, ce qui signifiait que les rendez-vous devaient être reportés.

En raison de toutes ces circonstances, il y a un gros arriéré en ce qui concerne les demandes de visa. Les gens doivent souvent attendre des mois avant que ce soit leur tour.

L’entretien n’est temporairement plus obligatoire

Pour surmonter ce problème, le gouvernement américain a décidé que l’entretien à l’ambassade ou au consulat n’est plus obligatoire. Normalement, toute demande de visa nécessite un entretien en personne. Au cours de cet entretien, un employé de l’ambassade détermine si la demande de visa est crédible. Dans le cas contraire, la demande est rejetée. Le candidat a également la possibilité, au cours de l’entretien, de corriger toute erreur ou de fournir des explications supplémentaires sur certains champs du formulaire de candidature.

Ce sont ces entretiens qui sont en grande partie responsables des longs délais d’attente, ce qui est également la raison pour laquelle le gouvernement américain cherche une solution à l’arriéré. Désormais, les employés des ambassades peuvent décider eux-mêmes si un entretien est nécessaire. Le changement est en vigueur depuis le 13 décembre 2021 et s’applique pour 24 mois.

Le nouveau règlement ne s’applique pas à tout le monde

La décision du gouvernement de ne plus rendre l’entretien obligatoire s’applique à un groupe spécifique de demandeurs, à savoir ceux qui ont déjà obtenu un visa de non-immigrant pour les États-Unis. Pour bénéficier de la nouvelle règle, les conditions suivantes s’appliquent :

  • La personne doit avoir obtenu un visa de non-immigrant pour les États-Unis le 4 aout 2019 ou après.
  • La personne demande le même type de visa.
  • La situation personnelle de la personne n’a pas changé au point qu’elle n’est plus éligible pour le visa.

Selon le gouvernement américain, le nouvel arrangement présente plusieurs avantages. Par exemple, il y a maintenant moins de chances de propager le coronavirus parce qu’il y a moins de rencontres personnelles. Les personnes qui demandent un visa de non-immigrant ont également moins de frais, car elles ne doivent plus se rendre à l’ambassade ou au consulat. Cela permet également de réduire considérablement la charge de travail du personnel des ambassades.

Visa généralement non nécessaire pour les voyageurs européens

Les voyageurs français et belges n’ont généralement pas à se soucier d’un visa lorsqu’ils veulent se rendre aux États-Unis. Ils peuvent demander unESTAà la place. L’ESTA est une alternative au visa et est beaucoup plus facile à demander. Par exemple, aucun entretien n’est nécessaire pour une demande d’ESTA. Toute la procédure se déroule en ligne, ce qui signifie que la demande sera examinée beaucoup plus rapidement, souvent en un jour. Après approbation, l’ESTA sera lié au passeport par voie électronique, il n’est donc pas nécessaire de se rendre à l’ambassade ou au consulat. L’ESTA est valable pendant deux ans et on peut rester aux États-Unis pendant 90 jours par visite.