Bulletin d'actualités | | 12/04/2022 | Temps de lecture : ± 6 minutes

Allez-vous demander un visa pour vos vacances ou votre voyage d’affaires via DemandeVisa ? Vous pouvez alors facilement compenser les émissions de CO₂ de votre vol. Dans cet article, vous pouvez lire ce qu’est la compensation CO₂ et où finit l’argent que vous payez pour cela.

Qu’est-ce que le CO₂ et pourquoi est-il nocif ?

Les moteurs d’avion émettent de nombreuses substances nocives pour l’environnement et le climat. Le dioxyde de carbone, également connu sous le nom de CO₂, est le plus grand coupable. Une concentration accrue de CO₂ dans l’air entraînera un réchauffement climatique plus rapide.

La Terre est chauffée par le rayonnement infrarouge de la lumière du soleil depuis des milliards d’années. La plupart de ces radiations sont réfléchies par la Terre vers l’espace. La partie qui reste sur la Terre offre une température agréable. Cependant, les gaz à effet de serre, y compris le CO₂, bloquent la réflexion du rayonnement infrarouge. Comme il y a de plus en plus de CO₂ dans l’air, une sorte de serre s’est créée. L’énergie du rayonnement infrarouge peut entrer, mais elle ne peut plus sortir. Ainsi, la terre se réchauffe de plus en plus et il va sans dire que cela va causer de gros problèmes.

Qu’est-ce que la compensation CO₂ ?

Plus la quantité de CO₂ dans l’air est élevée, plus la température augmentera rapidement. Pour réduire la quantité de CO₂ dans l’air, nous pouvons décider de ne plus prendre l’avion, de ne pas chauffer notre maison, de ne pas utiliser de voiture, de ne pas manger de viande et d’acheter moins de choses.

Cependant, il existe d’autres possibilités. Il est également possible d’investir dans des projets qui contribuent à la réduction des émissions de CO₂ à grande échelle, voire qui absorbent le CO₂ de l’air. Il s’agit par exemple de planter des arbres qui absorbent le CO₂ de l’air et le transforment en bois, et de remplacer une centrale à charbon par une source d’énergie durable qui n’émet pas de CO₂, comme une centrale hydroélectrique, des éoliennes ou des panneaux solaires.

Un vol d’Amsterdam à New York émet en moyenne 1360 kilogrammes de CO₂ dans l’air. Ce CO₂ est libéré par la combustion de kérosène dans les moteurs des avions. Au lieu de décider de ne pas effectuer ce vol, il est également possible de contribuer à un projet qui permet d’économiser exactement la même quantité d’émissions de CO₂. Nous appelons cela la compensation CO₂.

Mieux vaut prévenir que guérir. Il serait toujours préférable de ne pas émettre de CO₂ que de compenser les émissions. Les arbres plantés aujourd’hui pour compenser n’entraîneront une baisse des niveaux de CO₂ que dans quelques années, alors que le climat est en train de changer. Outre le CO₂, d’autres substances nocives sont également émises par les moteurs d’avion. Bien que la compensation du CO₂ ne soit pas une solution définitive, c’est toujours mieux que de ne rien faire. C’est pourquoi DemandeVisa.fr vous propose un moyen accessible de compenser le CO₂ pendant que vous demandez votre visa.

Qu’advient-il de l’argent versé pour la compensation CO₂ ?

Tout le monde peut lancer un projet visant à réduire les émissions de CO₂ ou même à éliminer le CO₂ de l’air. Par exemple, en achetant un terrain et en y plantant des arbres. Cependant, avant qu’un projet ne soit autorisé à demander de l’argent pour compenser les émissions de CO₂, le projet doit être approuvé. Il faut ensuite déterminer si le projet réduit effectivement les émissions de CO₂ et dans quelle mesure exactement. Une autre condition importante est que le projet ne peut être réalisé sans une contribution (financière) des personnes et des organisations qui veulent compenser leurs émissions de CO₂.

Dans le monde entier, Verra est la plus grande organisation qui s’occupe d’évaluer les projets. Dans ce que l’on appelle le registre VCS, Verra garde trace des projets existants, de leur conformité à toutes les règles et de la quantité d’émissions de CO₂ que chaque projet a déjà compensée. Si, par exemple, un projet réduit 100 000 kilogrammes de CO₂ au cours d’une année donnée (soit 100 000 tonnes), alors ce projet peut vendre 100 000 crédits dits de carbone. Verra ne tient pas seulement compte du nombre de crédits carbone pouvant être vendus, mais aussi du nombre de ceux qui ont déjà été vendus et à qui. Cela signifie qu’un crédit ne peut pas être vendu deux fois.

Votre compensation CO₂ avec DemandeVisa.fr

Allez-vous demander un visa, AVE ou un ESTA via DemandeVisa.fr ? Vous aurez donc la possibilité de compenser les émissions de CO₂ de votre vol juste avant d’effectuer votre paiement. À cette fin, une estimation est faite de vos émissions de CO₂. Cette estimation est basée sur un vol aller-retour direct en classe économique vers le pays pour lequel vous demandez un visa. Vous payez ces émissions de CO₂ en même temps que les frais de demande de votre visa à DemandeVisa.fr. DemandeVisa.fr achète alors des crédits en votre nom, avec lesquels les émissions de CO₂ de votre vol sont compensées. Votre contribution est utilisée à 100 % pour l’achat de crédits carbone et DemandeVisa.fr n’en tire aucun profit.

Au nom de tous les voyageurs qui ont voulu compenser leurs émissions de CO₂ via DemandeVisa.fr, le site a récemment acheté une grande quantité de 15 000 crédits carbone certifiés par VCS. Ces crédits ont été émis pour la construction d’une centrale hydroéléctrique en Indonesie.Cette transaction de 15 000 crédits se trouve également dans le registre public VCS, que vous pouvez consulter ici. Pour ce faire, cliquez sur l’onglet VCUs. Entrez l’ID « 487 » et le début du bloc du numéro de série « 425053035 ».

DemandeVisa.fr est une agence de visas commerciale et professionnelle qui accompagne les voyageurs à obtenir, entre autres, un ESTA pour les États-Unis. DemandeVisa.fr agit en tant que médiateur et ne fait en aucun cas pas partie dʼun gouvernement. Vous pouvez toujours demander un ESTA par le biais du service dʼimmigration (21 USD par ESTA, via esta.cbp.dhs.gov), mais sans aide en français. Si vous faites votre demande par le biais de DemandeVisa.fr, notre centre dʼassistance sera à votre service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De plus, nous vérifions manuellement votre demande et tous les documents que vous fournissez avant que nous la soumettions au service dʼimmigration en votre nom. Si nous soupçonnons des erreurs ou omissions, nous vous contactons directement personnellement, afin que votre demande puisse être traitée rapidement et correctement. Pour utiliser nos services, vous nous payez 21 USD en frais consulaires, que nous payons au service dʼimmigration en votre nom, ainsi que 24,65 € de frais de service comme rémunération pour notre médiation, TVA incluse. Nos services ont déjà évité à beaucoup de voyageurs des problèmes majeurs pendant leur voyage. Si une demande est rejetée malgré notre assistance et vérification, nous vous remboursons la totalité du prix dʼachat (sauf si une demande dʼESTA États-Unis a déjà été refusée pour ce voyageur). Si vous voulez savoir plus sur nos services, cliquez ici.