Bulletin d'actualités | | 12/03/2021 | Temps de lecture : ± 3 minutes

La Roumanie et la Croatie sont en discussion avec le gouvernement américain pour participer au programme d'exemption de visa. Il s'agit d'un accord de coopération qui permet aux citoyens de certains pays de se rendre aux États-Unis sans visa. Ces voyageurs peuvent à la place demander un ESTA, qui est plus facile et moins cher que la demande de visa.

Système ESTA : pas pour tous les pays

De nombreux pays du monde entier s'efforcent d'être autorisés à participer au programme américain d'exemption de visa. La raison en est qu'avec l'accès à ce système, les citoyens de ces pays ne doivent pas passer par la longue (et souvent coûteuse) procédure de demande de visa des États-Unis lorsqu'ils veulent se rendre dans ce pays. En effet, la demande d'ESTA peut se faire entièrement en ligne et il n'est donc pas nécessaire de se rendre à l'ambassade ou au consulat. Pour demander un ESTA, il vous suffit de remplir le formulaire de demande en ligne. Après l'approbation, l'ESTA sera automatiquement lié au passeport. L'ESTA n'est donc pas un document papier, mais une autorisation de voyage numérique. Les voyageurs doivent seulement faire scanner leur passeport à l'aéroport pour embarquer dans l'avion.

Toutefois, le système ESTA n'est pas ouvert à tous les voyageurs. Actuellement, les États-Unis réservent ce programme aux citoyens de 39 pays qui, selon le gouvernement américain, ne représentent pas une menace pour la sécurité nationale. Cela inclut la France et la Belgique.

La Roumanie et la Croatie sont sur le seuil

Il y a actuellement quatre pays de l'UE qui ne participent pas au programme d'exemption de visa : Croatie, Roumanie, Bulgarie et Chypre. L'Union européenne a demandé à plusieurs reprises aux États-Unis d'inclure ces quatre pays dans le système de voyage sans visa. Parmi ces quatre pays, la Croatie et la Roumanie sont les deux dont les citoyens pourront bientôt se rendre aux États-Unis sans visa. Le ministre croate des affaires étrangères et européennes a déclaré qu'il s'attendait à ce que le gouvernement américain annonce sa décision prochainement.

La Roumanie a également l'espoir d'être admise au programme d'exemption de visa. Le gouvernement américain examine principalement l'économie intérieure et la stabilité politique des pays pour déterminer si leurs citoyens peuvent se rendre aux États-Unis sans visa. La Roumanie est l'une des économies à la croissance la plus rapide d'Europe, avec un taux de chômage moyen inférieur à 4 %, ce qui est inférieur à celui de nombreux autres pays de l'UE.

Règle des 3 %

L'une des conditions les plus importantes fixées par le gouvernement américain pour que les pays participent au programme d'exemption de visa est que le nombre de demandes de visa rejetées par l'ambassade américaine de ce pays soit inférieur à 3 %. Cela permet au gouvernement américain de déterminer s'il vaut la peine pour ce pays de participer au programme ESTA. Bien qu'un ESTA soit moins cher et plus facile à demander qu'un visa, les conditions sont généralement plus strictes. Les voyageurs qui ne peuvent pas bénéficier d'un ESTA se rendent souvent à l'ambassade pour demander un visa.. Si un pays possède un taux de rejet de visa relativement élevé, l'immigration américaine sait qu'il n'y a guère de raison d'assouplir les exigences en matière de visa pour ce pays. Si vous n'avez déjà pas droit à un visa, il n'y a pratiquement aucune chance qu'une demande ESTA soit approuvée.