Bulletin d'actualités | | 14/01/2022 | Temps de lecture : ± 8 minutes

Dans la plupart des cas, un ESTA est accordé dans un délai de trois jours, souvent le jour même. Cependant, il arrive qu’un ESTA soit rejeté. Cet article présente sept raisons pour lesquelles une demande d’ESTA peut être rejetée.

Difficile de trouver la raison

Bien que la plupart des demandes ESTA soient approuvées sans problème, il peut arriver qu’une demande soit rejetée par le service d’immigration américain. Il peut être très difficile de trouver la raison exacte du rejet. Le service d’immigration américain, « US Customs and Border Protection », ne fournit jamais de raison pour le rejet d’une demande ESTA. Le demandeur reçoit simplement un message indiquant que sa demande a été rejetée.

Vous trouverez ci-dessous sept raisons pour lesquelles une demande d’ESTA peut être rejetée, afin que vous soyez bien préparé si vous souhaitez demander un ESTA, lors d’un futur voyage aux États-Unis.

1 : Vous avez répondu « Oui » à une question de sécurité

Outre les questions générales sur le voyageur, le formulaire ESTA pose également un certain nombre de questions dites de sécurité. Le but de ces 9 questions est d’empêcher les personnes indésirables de se rendre aux États-Unis. L’une des questions posées est de savoir si le voyageur a déjà été condamné pour un crime. Pour recevoir un ESTA, vous devez répondre aux 9 questions par un « non ». Si la réponse à une seule question est « oui », l’ESTA sera automatiquement rejeté. Même si c’était par erreur.

Si vous avez (accidentellement) répondu par « oui » à une question de sécurité, il n’y a généralement pas grand intérêt à soumettre une nouvelle demande. La nouvelle demande d’ESTA sera de toute façon rejetée. Même si vous répondez à toutes les questions de sécurité par « non » cette fois-ci. Les services d’immigration américains sont très stricts à ce sujet.

2 : Vous n’avez pas rempli votre deuxième nationalité

Pour demander un ESTA, le demandeur doit indiquer s’il possède ou a déjà possédé, une deuxième nationalité. C’est surtout cette dernière question qui entraine parfois des problèmes. Il arrive occasionnellement que les voyageurs ne sachent pas qu’ils aient une deuxième nationalité. Chaque pays a des règles différentes concernant la nationalité. En Chine, par exemple, on perd toujours la nationalité chinoise lorsqu’on acquiert une autre nationalité. Mais on ne peut pas légalement perdre la nationalité grecque ou marocaine, par exemple, même en acquérant une autre nationalité.

Il est important de savoir quelles règles s’appliquent à vous. Si vous avez une deuxième nationalité, mais que vous ne l’indiquez pas sur le formulaire ESTA, votre ESTA sera souvent rejeté.

3 : Vous présentez votre demande avec un passeport non valide

Le passeport avec lequel vous demandez l’ESTA doit être valide. Il est possible que vous ayez perdu votre passeport à un moment donné. Si vous déclarez un passeport comme manquant, il devient officiellement invalide. Même si vous n’avez pas encore mis en service un nouveau passeport. Cela se fait par le biais d’une alerte électronique qui est visible par les systèmes d’immigration du monde entier. Si vous récupérez plus tard votre passeport et essayez de demander un ESTA en l’utilisant, la demande sera rejetée. Veuillez vérifier à l’avance que vous faites votre demande avec le bon passeport.

4 : Vous avez copié les données du passeport de manière incorrecte

Il est très important que vous saisissiez correctement les détails de votre passeport lorsque vous demandez une ESTA. Une demande d’ESTA peut être rejetée si des erreurs sont commises lors de la copie des données du passeport. Même les plus petites erreurs sont détectées. Il est également prévisible que l’ESTA soit approuvé, mais ne puisse pas être utilisé parce qu’il n’a pas été correctement lié à votre passeport. Si vous constatez que vous avez effectivement fait une erreur lors de la saisie des données du passeport, vous pouvez essayer de soumettre une nouvelle demande, cette fois avec les données correctes. Contrairement à d’autres erreurs, telles que la réponse incorrecte à une question de sécurité, le fait de remplir correctement les détails du passeport peut faire approuver la deuxième demande.

5 : L’immigration américaine soupçonne que vous n’avez pas l’intention de quitter à nouveau le pays

Un ESTA est valable pendant deux ans et un ESTA permet un séjour maximum de 90 jours aux États-Unis. Cependant, il arrive parfois que des personnes ne quittent pas le pays après l’expiration de la période de validité de l’ESTA. Ils restent ensuite aux États-Unis illégalement, par exemple pour des raisons économiques. Cela entraine de nombreux problèmes avec les autorités américaines. Si l’on soupçonne qu’une personne ne quittera pas les États-Unis après l’expiration de la durée maximale de validité de l’ESTA, la demande sera rejetée. Les voyageurs qui déclarent ne pas avoir d’emploi risquent davantage d’être rejetés.

6 : Vos données personnelles apparaissent accidentellement dans les bases de données des agences de sécurité américaines

Les questions de sécurité du formulaire ESTA portent, entre autres, sur un éventuel passé criminel. Ce n’est que si vous répondez à toutes ces questions par « non » que vous pourrez demander un ESTA. Toutefois, il est possible que votre nom de famille, votre personne de contact ou votre adresse aux États-Unis correspondent à des données détenues dans les bases de données criminelles des agences de sécurité américaines. Par exemple, si une personne portant le même nom de famille a déjà été condamnée pour un crime, il est rarement prévisible que le système ESTA signale également votre nom. Il se peut aussi que l’adresse que vous indiquez ait déjà été utilisée pour un crime. Dans ce cas, la demande ESTA sera rejetée.

7 : Vous avez posté des messages problématiques sur les médias sociaux

Dans le formulaire ESTA, il est demandé à chaque voyageur de renseigner tous les profils de médias sociaux qu’il a eus au cours des cinq dernières années. Si le service d’immigration américain remarque qu’il y a des messages problématiques sur un ou plusieurs profils, cela peut entrainer des problèmes avec la demande d’ESTA. Il peut s’agir de messages faisant l’apologie du terrorisme ou d’autres crimes. Si le service d’immigration américain détermine que le voyageur représente un risque sur la base de ces messages, la demande ESTA sera rejetée.

Rejeté sans raison claire

L’immigration américaine se réserve le droit de rejeter une demande d’ESTA sans en donner la raison. Il est possible que vous ayez suivi toutes les règles, mais que la demande soit quand même rejetée. Il n’y a pas grand-chose que vous puissiez faire à ce sujet. Il est toujours possible de soumettre une nouvelle demande, mais il y a de fortes chances que celle-ci soit à nouveau rejetée.

Il arrive parfois qu’une demande ESTA soit initialement approuvée, mais qu’elle soit ensuite retirée. Dans certains cas, les voyageurs ne le découvrent qu’à l’aéroport, ce qui entraine des problèmes majeurs. Bien que vous ne puissiez pas faire grand-chose à ce sujet, vous pouvez limiter les dégâts en vérifiant le site du service d’immigration américain avant le départ pour vous assurer que votre ESTA est encore valide. Le statut actuel d’un ESTA approuvé peut toujours être vérifié en ligne, ce qui vous évitera des surprises à l’aéroport.

Mon ESTA a été rejeté, que faire maintenant ?

Vous ne pouvez pas faire appel de la décision du service d’immigration américain de rejeter votre demande ESTA. Cela est indiqué dans la déclaration d’approbation sur le formulaire ESTA. Soumettre une nouvelle demande est généralement aussi inutile. Si un ESTA a déjà été rejeté, il est très probable que les demandes futures seront également rejetées, même si tous les détails sont corrects.

Si votre ESTA a été rejeté, vous pouvez demander un visa pour vous rendre aux États-Unis. Toutefois, la procédure de demande de visa est plus longue et plus couteuse que la demande d’ESTA, en partie parce que vous devez vous rendre au consulat ou ambassade pour un entretien.