Bulletin d'actualités | | 01/09/2023 | Temps de lecture : ± 5 minutes

Les travailleurs étrangers qui séjournent au Canada avec un permis de travail ont récemment été autorisés à poursuivre des études de longue durée dans le pays. Le fait qu’ils n’auront plus besoin d’un permis d’études distinct dans les années à venir s’inscrit dans une tendance visant à remédier aux pénuries sur le marché du travail au Canada par le biais de la politique des visas.

Le permis de travail pour le Canada et l’AVE pour les affaires

Les travailleurs étrangers qui souhaitent travailler temporairement au Canada pour un employeur canadien ont généralement besoin d’un visa de travail spécifique. Ce visa pour le Canada est également connu sous le nom de permis de travail. Cependant, si vous vous rendez au Canada pour les voyages d’affaires et certaines activités professionnelles, une AVE, l’autorisation de voyage électronique pour le Canada suffit. N’oubliez pas que tout séjour avec une AVE doit être d’une durée maximale de 6 mois. En outre, il faut toujours remplir toutes les conditions pour travailler au Canada avec une AVE.

Un permis d’études ou une AVE pour des études au Canada

Outre le visa de travail, il existe également un permis d’études pour le Canada. Ce permis d’études est destiné à la poursuite d’études ou d’une formation au Canada pour une durée supérieure à 6 mois, pour laquelle l’AVE n’est donc pas suffisante. En effet, l’autorisation de voyage électronique permet un séjour de 6 mois maximum. L’AVE convient donc uniquement si les études durent moins de six mois au total.

Jusqu’à récemment, ceci était aussi le cas pour les titulaires d’un permis de travail en cours de validité. De même, les titulaires d’un permis de travail pour le Canada étaient autorisés à étudier dans le pays pour une durée maximale de 6 mois. Cependant, le 27 juin dernier, le Canada a accordé aux titulaires d’un permis de travail le droit d’étudier à long terme dans le pays pendant les trois prochaines années. Cette mesure s’applique à tous les titulaires actuels et futurs d’un permis de travail valide.

Études de longue durée avec un permis de travail

L’obligation de demander spécialement un visa d’études pour les études de longue durée constituait un obstacle pour les travailleurs étrangers qui souhaitaient approfondir leurs connaissances. Le Canada reconnaît ce problème en adoptant cette nouvelle mesure. Par conséquent, un permis de travail permet désormais d’étudier au Canada en tant qu’étudiant à temps plein ou à temps partiel. Ceci s’applique tant que le visa de travail est valide et que la mesure reste en vigueur.

En outre, le permis de travail offre désormais aux travailleurs étrangers n’ayant pas de résidence permanente au Canada la possibilité de participer aux programmes d'Entrée express. Grâce à ce système, les travailleurs qualifiés peuvent obtenir la résidence permanente au Canada. Afin de déterminer qui est admissible, le pays utilise un système qui exige un score minimum basé sur des sous-scores en termes de compétences, d’éducation reçue, de compétences linguistiques et d’expérience professionnelle.

Travailler plus longtemps avec un permis d’études

Les étudiants titulaires d’un permis d’études (et donc sans permis de travail) pouvaient déjà travailler plus longtemps à la fin de l’année dernière. Ils pouvaient donc travailler plus d’heures que le maximum habituel de 20 heures par semaine. Cette mesure temporaire s’applique jusqu’au 31 décembre 2023, mais seulement pour ceux qui ont déjà demandé le visa d’études pour le Canada avant le 7 octobre 2022.

L’AVE Canada suffit pour suivre la plupart des études et des formations de courte durée au Canada. Cela vaut aussi bien pour les études à temps plein que pour les études à temps partiel. Au total, la période d’études ne doit pas dépasser 6 mois. De plus, pendant la période d’études effectuée avec une AVE, il n’est pas autorisé de travailler sur le campus de l’établissement d’enseignement ou à l’extérieur de celui-ci.

La réponse du Canada à l’évolution du marché du travail

Il convient de noter que ces deux mesures temporaires ont été introduites en réponse directe aux pénuries de main-d'œuvre au Canada. Par ailleurs, il a été récemment décidé que les travailleurs qui séjournent déjà au Canada avec un visa de visiteur peuvent demander un permis de travail jusqu’en 2025. Ils ne sont donc pas obligés de quitter le Canada.

En outre, la possibilité temporaire d’étudier à temps plein avec le permis de travail correspond à un défi auquel le Canada est confronté depuis un certain temps, à savoir la pénurie de main-d'œuvre. Le nombre d’immigrants augmente, mais cela ne signifie pas toujours que ces travailleurs étrangers sont autorisés à rester dans le pays de manière permanente. La part des résidents étrangers dans la population totale du Canada, mesurée sur l’ensemble de la période allant de 2011 à 2036, devrait passer d’environ 20 % à 30 %. Offrir davantage d’opportunités à ces immigrants pourrait constituer une solution partielle aux pénuries de main-d’œuvre au Canada. En effet, en permettant aux travailleurs étrangers d’étudier au Canada avec un permis de travail, on réduit la probabilité que ces personnes possédant une expérience précieuse soient obligées de quitter le pays à un moment ou à un autre. Les médecins et les infirmières formées à l’étranger, par exemple, seront ainsi plus enclins à travailler au Canada.

DemandeVisa.fr est une agence de visas commerciale et professionnelle qui accompagne les voyageurs à obtenir, entre autres, une AVE pour le Canada. DemandeVisa.fr agit en tant que médiateur et ne fait en aucun cas pas partie dʼun gouvernement. Vous pouvez toujours demander une AVE par le biais du service dʼimmigration (7 CAD par AVE, via onlineservices-servicesenligne.cic.gc.ca), mais sans notre niveau d’assistance. Si vous faites votre demande par le biais de DemandeVisa.fr, notre centre dʼassistance sera à votre service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De plus, nous vérifions manuellement votre demande avant que nous la soumettions au service dʼimmigration en votre nom. Si nous soupçonnons des erreurs ou omissions, nous vous contactons directement personnellement, afin que votre demande puisse être traitée rapidement et correctement. Pour utiliser nos services, vous nous payez 7 CAD en frais consulaires, que nous payons au service dʼimmigration en votre nom, ainsi que 25,18 € de frais de service comme rémunération pour notre médiation, TVA incluse. Nos services ont déjà évité à beaucoup de voyageurs des problèmes majeurs pendant leur voyage. Si une demande est rejetée malgré notre assistance et vérification, nous vous remboursons la totalité du prix dʼachat (sauf si une demande dʼAVE Canada a déjà été refusée pour ce voyageur). Si vous voulez savoir plus sur nos services, cliquez ici.