Avec 38 millions d’habitants, le Canada est à la fois le deuxième plus grand pays du monde et l’un des moins densément peuplés. Les paysages canadiens sont en grande partie composés de zones naturelles intactes. Grâce à la prospérité typique de ce pays, le Canada est une destination très populaire pour les immigrants et sa population augmente relativement vite. Lisez-en plus sur ce pays vaste et florissant.

La grande majorité de la population canadienne vit à moins de 150 kilomètres de la frontière avec les États-Unis. Le Canada fait partie du Commonwealth britannique et, bien que le pays soit indépendant, le monarque britannique est toujours le chef d’État du Canada. Pour cette même raison, le Canada présente parfois de plus grandes similitudes culturelles avec le Royaume-Uni qu’avec les États-Unis.

Cette page contient des informations sur l’histoire, la culture et certaines des plus importantes attractions touristiques du Canada.


Faits et chiffres

CapitaleOttawa
Superficie9.985.000km2 (environ 18 fois plus grand que la France)
Population38 millions (2022)
Langues officiellesAnglais et français
MonnaieDollar canadien (CAD)
ReligionChrétienne : 63%, Musulmane : 4%, Autre: 6,7%
Fuseau horaireDe 3,5 à 8 heures plus tôt
Durée de voyageEnviron 10 heures de vol
Tension110 V/60 Hz, adapteur requis
Eau du robinetPotable
VisaVisa ou AVE Canada obligatoire

Carte

En raison de sa dimension, le Canada a plusieurs fuseaux horaires dans son territoire. Pour la même raison, le climat de ce pays est très varié. Le Canada est connu pour ses hivers glacials, mais il y a certaines régions du sud qui se trouvent à la même latitude que certains pays d’Europe du Sud et où les étés sont assez chauds. Le Canada est frontalier avec les États-Unis au nord-est. Il s’agit de la plus longue frontière terrestre non défendue au monde. Le Canada est également connu pour ses espaces naturels vierges, situés principalement dans le nord.


Histoire

Préhistoire
En raison du manque de témoignages écrits, l’ère préhistorique canadienne est encore un domaine relativement inexploré. Cependant, certaines découvertes archéologiques nous ont permis de tracer le profil des premiers habitants de la région aujourd’hui occupée par le Canada. Grâce à certaines fouilles, nous savons par exemple que le nord du Canada était déjà habité il y a au moins 26 500 ans. Il s’agit probablement de groupes de personnes qui ont migré vers l’est depuis ce qui est aujourd’hui la Russie pendant la dernière ère glaciaire. Leur traversée a été possible parce que le détroit de Béring, qui se trouve entre l’Alaska et la Russie, était gelé à l’époque.

Les régions qui constituent le Canada actuel ont été peuplées par plusieurs vagues de migration. Compte tenu de la dimension du pays, les habitants préhistoriques vivaient en groupes isolés les uns des autres. Ce type de situation a inévitablement généré d’énormes différences entre les nombreuses populations canadiennes. On parlait des centaines de langues différentes et on pratiquait une grande variété de religions naturalistes. La plupart de ces groupes menaient une vie de chasseurs et de cueilleurs nomades, sans domicile fixe.

Cependant, certains petits groupes vivaient dans des maisons permanentes, travaillaient l’argile et pratiquaient l’agriculture. Les habitants primitifs vivant sur la côte se nourrissaient principalement de la pêche. Malheureusement, comme aucune trace écrite de cette époque n’a survécu, on sait peu de choses sur le mode de vie exact de ces groupes. On ne peut même pas dire avec certitude combien de personnes vivaient au Canada à l’époque préhistorique. Selon les estimations, le nombre varie de plusieurs centaines de milliers à plusieurs millions.

Vikings en Amérique du Nord
Les premiers Européens à entrer en contact avec le continent américain ont été les Scandinaves qui, après avoir été installés en Islande et au Groenland, ont trouvé la voie vers Terre-Neuve, au nord-est de l’actuel Canada. Les Scandinaves se sont installés dans une petite colonie à Terre-Neuve et ont probablement aussi fait du commerce avec les habitants locaux, mais sans se diriger vers l’arrière-pays américain. En raison de la grande distance entre le Canada et la Scandinavie actuelle, le recrutement de nouveaux colons était très limité. La population a donc baissé lentement au cours des années et on suppose que la colonie a été abandonnée en un siècle. La colonisation normande est longtemps restée une hypothèse, mais dans les années 1960 son existence a pu être définitivement prouvée grâce à des fouilles archéologiques.

Colonisation européenne
Vers 1600, le Canada a été envahi par des colonisateurs anglais et français. Plusieurs colonies ont été fondées et la population a augmenté rapidement avec l’arrivée de nouveaux habitants venus d’Europe. Initialement, de fréquentes activités commerciales étaient menées avec les habitants indigènes, mais rapidement, de violents conflits ont commencé à éclater non seulement entre colonisateurs et colonisés, mais aussi entre les Européens eux-mêmes. L’Angleterre et la France ont mené plusieurs guerres pour le contrôle de l’Amérique du Nord, et bien que les Anglais aient fini par l’emporter, de nombreuses régions sont restées sous domination française. L’exemple le plus connu est sans doute le Québec.

Vue sur QuébecQuébec, capitale de la province du même nom

L’un des conflits les plus célèbres de cette période est la guerre d’indépendance américaine. Bien qu’il y ait eu de nombreuses tentatives de conquête d’autres terres par certains groupes insurgés de colonisateurs, le Canada est resté sous le contrôle de la couronne britannique. Pendant la guerre de 1812, les Américains ont tenté à plusieurs reprises, mais sans succès, de conquérir le Canada et de le "libérer" de la domination britannique.

Les relations entre les colonisateurs et les habitants indigènes américains n’ont jamais été égales. Même s’il y a eu relativement peu de guerres importantes au Canada entre les habitants autochtones et les colonisateurs, les peuples indigènes étaient sans aucun doute dans une position défavorable. Grâce à la loi sur les Indiens de 1876, les peuples indigènes ont été reconnus, mais dans le même temps, ils ont été obligés d’abandonner leur langue et leur culture pour adopter le mode de vie des Anglais.

L’unification des territoires canadiens
Pendant la grande majorité de son histoire, le Canada n’a pas été considéré comme un pays uni, mais plutôt comme un ensemble de territoires dans l’Amérique du Nord très diversifiée. La situation a changé définitivement en 1867, quand trois provinces britanniques indépendantes situées dans ce qui est aujourd’hui le Canada ont été regroupées pour former la Confédération canadienne. Il s’agissait de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de la province du Canada, divisée en Ontario et en Québec. C’est avec cette unification que le Canada a obtenu son indépendance du Royaume-Uni. Depuis lors, le pays a connu plusieurs changements et expansions et aujourd’hui, le Canada compte dix provinces et trois territoires. Une fois la confédération établie, le pays a immédiatement été confronté à plusieurs problèmes, en premier lieu la pauvreté qui a obligé de nombreux habitants à émigrer vers les États-Unis, plus riches. En outre, de nombreux affrontements ont eu lieu, tant entre chrétiens et protestants qu’entre Français et Anglais. Ce n’est que vers la fin du XIXe siècle que les esprits se sont calmés et que l’économie canadienne a pu se développer.

Le Canada d’aujourd’hui
Au cours du 20e siècle, le Canada s’est progressivement développé pour devenir un pays moderne. Le pays a soutenu les forces alliées pendant la Première et la Seconde Guerre mondiale et a été l’un des fondateurs de l’OTAN. Pendant longtemps, la politique canadienne a été étroitement liée à la politique britannique. Cela a changé avec la loi de 1982 sur le Canada, par laquelle le Parlement canadien a obtenu la totale autonomie sur sa législature. Un défi important pour les présidents canadiens a été la gestion du Québec, une province francophone culturellement très différente du reste du pays. En 1980 et 1995, des référendums ont même été organisés concernant la séparation du Québec. Ceux qui étaient contre cette indépendance ont gagné le dernier référendum, mais par une marge très étroite. Aujourd’hui, le Québec constitue une province particulière au sein du Canada, dotée d’une grande autonomie.


Culture

Même si la culture canadienne présente plusieurs similitudes avec la culture américaine, il existe quelques différences remarquables. Les Américains, par exemple, ont des idées plus individualistes, tandis que les Canadiens valorisent plutôt un gouvernement central qui fonctionne bien. À l’exception du Québec, où l’influence française est toujours clairement perceptible, le Canada ressemble plus au Royaume-Uni en termes de gouvernement et de système judiciaire. L’une des principales missions du gouvernement du Canada est sans aucun doute le bilinguisme, qui est clairement visible dans sa politique linguistique. Bien que l’anglais et le français soient les deux langues officielles du pays, l’anglais est la langue principale dans la plupart du Canada. La seule exception est le Québec, dont la langue officielle est le français. Les premiers habitants du Canada, dont les Inuits constituent le groupe le plus important, sont appelés Premières Nations. Les Inuits ont leur propre province relativement autonome, le Nunavut, et leur propre langue, l’inuktitut, qui bénéficie du statut de langue officielle.

Le Canada est représenté par plusieurs symboles nationaux, dont le plus célèbre est sans aucun doute la feuille d’érable. Le 1er juillet, le pays célèbre sa fête nationale, la fête du Canada (Canada Day). C’est à cette date que la Confédération canadienne susmentionnée a été établie. Le jour de Thanksgiving est également célébré au Canada, mais à une date différente de celle des États-Unis.

Hockey sur glace au CanadaUn stade de hockey sur glace au Canada

Le Canada a une culture sportive très particulière. Certains sports encore populaires aujourd’hui proviennent du domaine anglais. C’est aussi pour cette raison qu’il n’est pas étrange de voir encore des similitudes entre la culture canadienne et la culture anglaise. Tout comme dans d’autres pays qui font partie du Commonwealth britannique, le cricket est un sport populaire au Canada. Un autre sport populaire est la crosse, qui trouve son origine dans la culture des peuples indigènes. Le sport le plus emblématique du Canada reste cependant le hockey sur glace, qui est le sport national du pays.


Conditions climatiques et météorologiques

En raison de sa taille, le Canada a un climat très diversifié. Le nord du pays a un climat de toundra avec des étés frais et des hivers froids et sombres. La partie centrale du Canada a un climat subarctique avec des hivers très froids et longs, des étés courts et chauds et relativement peu de précipitations. En revanche, le sud du pays bénéficie d’un climat continental doux. La côte ouest du Canada présente un climat plus modéré, c’est-à-dire un climat océanique doux avec peu de chutes de neige pendant les mois d’hiver.

Mois
Température maximale moyenne en °C
Moy. max. temp en °C
Température minimale moyenne en °C
Moy. min. temp en °C
Jours de pluie en moyenne
Moy. jours de pluie
Janvier-5-1413
Février-4-1311
Mars3-611
Avril11111
Mai18812
Juin241312
Juillet271611
Août251512
Septembre201011
Octobre13512
Novembre6-114
Décembre-1-915

En raison du changement climatique, plusieurs catastrophes naturelles se sont produites au Canada récemment. Ces dernières années, les inondations et les incendies ont vraiment déstabilisé le pays. On s’attend à ce que ces phénomènes météorologiques extrêmes soient encore plus fréquents dans le futur. La température moyenne a déjà augmenté de façon considérable, surtout dans le nord du Canada. Par conséquent, il est probable qu’un pourcentage encore plus important des glaces arctiques fondra dans un avenir proche, entraînant une plus forte élévation du niveau de la mer.


Principales attractions au Canada

Le Canada est connu pour ses vastes zones naturelles intactes. Le pays compte 37 parcs nationaux qui, ensemble, ont une superficie équivalente à celle occupée par l’Allemagne. La beauté naturelle peut également être trouvée à l’extérieur de ces parcs nationaux, dont beaucoup sont situés dans et autour des Rocheuses canadiennes. Une façon spectaculaire de visiter plusieurs de ces paysages merveilleux est de faire un voyage en voiture du parc national de Jasper au parc national de Banff, en passant par la promenade des Glaciers. La vue de cette route sur les paysages environnants est absolument magnifique. Il est impossible de mentionner toutes les beautés naturelles du Canada, mais voici six attractions principales offertes par les paysages canadiens :

Chutes du Niagara
Les chutes du Niagara sont situées à la frontière entre le Canada et les États-Unis et constituent l’une des attractions touristiques les plus célèbres d’Amérique du Nord. Une visite à ces chutes d’eau de renommée mondiale est toujours une expérience exceptionnelle. Plus de 3 000 tonnes d’eau tombent en cascade d’une hauteur de 57 mètres avec un grondement assourdissant. Les touristes au Canada peuvent admirer les chutes du Niagara de tout près. Les chutes les plus célèbres du Niagara sont les chutes du Fer-à-Cheval, du côté canadien, avec une largeur de 671 mètres.

Parc national du Gros-Morne
Le Parc national du Gros-Morne est situé à l’ouest de Terre-Neuve. Le parc est nommé d’après la montagne Gros Morne, qui se trouve dans le parc. C’est la plus haute montagne des monts Long Range, une chaîne montagneuse qui constitue une ramification des Appalaches. Grâce aux différents itinéraires du parc, les touristes peuvent découvrir la géologie particulière de la région et observer des roches qui datent de milliards d’années.

Baie de Fundy
La baie de Fundy est située entre les provinces du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse, dans la partie nord-ouest du pays. Cet endroit est connu pour sa grande fluctuation des marées. Pendant la marée haute, l’eau est 16 mètres plus haute qu’à marée basse. La montée et la descente de la marée sont pratiquement visibles à l’œil nu.

Chutes Athabasca
Dans le célèbre parc national de Jasper, situé dans les Rocheuses canadiennes dans la province de l’Alberta, se trouvent les chutes d’Athabasca. Bien qu’elles ne soient pas aussi imposantes que celles du Niagara, ces chutes sont également spectaculaires. Elles sont situées dans une zone isolée en pleine nature, alors que les chutes du Niagara sont proches d’une zone urbaine. Malgré leur emplacement un peu plus isolé, les chutes d’Athabasca sont toujours facilement accessibles en voiture.

Lac Moraine
Une autre attraction célèbre des Rocheuses canadiennes est le lac Moraine en Alberta. Ce lac est situé dans le magnifique parc national de Banff. Comme il est alimenté par l’eau provenant de la fonte des glaciers, son débit est plus élevé pendant l’été. Pendant cette saison, l’eau reflète une couleur bleu vif en raison des sédiments présents sur le fond.

Parc national Wood Buffalo
Avec une superficie plus vaste que celle de la Suisse, ce parc national est le plus grand de tout le Canada. Il a été créé en 1992 pour protéger les bisons en voie de disparition. Aujourd’hui, le parc abrite une population de plus de 3 000 bisons. Le parc abrite également de nombreuses autres espèces animales. En traversant le parc, il est donc très probable que vous croisiez des bisons ou d’autres animaux.

La nature du CanadaLa nature sauvage du Canada

Les villes les plus importantes

Ottawa: Ottawa est la capitale du Canada, mais certainement pas la plus grande ville du pays. Elle a été nommée capitale en 1857 par la reine Victoria, en partie pour mettre fin à la rivalité entre Montréal et Toronto. Le bâtiment du Parlement est probablement l’attraction la plus importante de la ville, mais il y a également de nombreux musées intéressants. En outre, vous pouvez naviguer sur le canal Rideau, un canal bicentenaire déclaré patrimoine de l’UNESCO.

Toronto: Avec 3 millions d’habitants, Toronto est la plus grande ville du Canada et la quatrième de toute l’Amérique du Nord. L’attraction la plus importante de la ville est probablement la tour CN, qui mesure 553 mètres de haut et offre une vue panoramique de toute la ville.

Montreal: Montréal est la plus grande ville de la province du Québec et la deuxième plus grande ville du Canada. L’attraction la plus intéressante à voir est le centre-ville. De nombreux bâtiments situés dans cette zone datent de l’époque des premiers colonisateurs français.

Vancouver: Vancouver est située sur la côte ouest du Canada, près de la frontière américaine. En raison de son emplacement, le port de cette ville est l’un des plus importants au monde. Depuis un ferry, il est possible d’admirer l’imposante silhouette de la ville.


Monnaie

Le Canada utilise le dollar canadien (CAD). Les touristes peuvent facilement utiliser leurs cartes bancaires ou de crédit et peuvent donc également retirer des dollars canadiens aux guichets automatiques. Si possible, il est recommandé de payer par carte bancaire, car des frais sont souvent facturés en cas de transactions effectuées par carte de crédit. Il est toutefois recommandé de toujours emporter une carte de crédit, qui est souvent exigée pour les réservations ou les cautions. Si nécessaire, pensez également à augmenter la limite maximale de votre carte de crédit avant le départ. Aujourd’hui, dans de nombreux cas, il est également possible de payer avec son smartphone. Pour plus d’informations à ce sujet, consultez votre banque.


Sécurité

Le Canada est un pays extrêmement sûr pour voyager, mais il existe tout de même certains risques, notamment dans les grandes zones naturelles. En été, par exemple, des incendies peuvent éclater dans l’ouest du pays. En revanche, en hiver, la température peut descendre jusqu’à -30 degrés dans une large partie du Canada. Certaines routes peuvent être rendues inaccessibles par le verglas et les chutes de neige. Si vous vous rendez dans une zone naturelle, préparez bien votre voyage pour éviter toute mauvaise surprise.

MontagnesLes Rocheuses canadiennes


L’AVE : l’autorisation de voyage pour le Canada

Pour voyager au Canada, il est obligatoire de demander une AVE Canada ou un visa. L’AVE est une autorisation de voyage électronique délivrée par le gouvernement canadien. Elle peut être demandée facilement en ligne et coûte 24,95 € par personne. Il est recommandé de demander votre AVE au moins 72 heures avant votre vol. Comme la validité de cette autorisation de voyage est de 5 ans, il est également possible de demander une AVE plusieurs semaines ou mois à l’avance. Vous pouvez demander votre AVE via le présent site web, en effectuant le paiement par carte bancaire, Visa, Mastercard, American Express, Bancontact ou PayPal. Une fois approuvé, l’AVE sera associé numériquement au passeport du voyageur et, à moins que le passeport du demandeur n’expire plus tôt, il permettra d’effectuer un nombre illimité de voyages au Canada pendant une période de cinq ans. Si votre passeport expire, vous devrez demander un nouveau AVE. Chaque séjour au Canada peut durer six mois au maximum. Si vous souhaitez rester plus longtemps, l’AVE ne vous suffira pas et vous devrez demander un visa.
Demandez votre AVE Canada maintenant

DemandeVisa.fr est une agence de visas commerciale et professionnelle qui accompagne les voyageurs à obtenir, entre autres, une AVE pour le Canada. DemandeVisa.fr agit en tant que médiateur et ne fait en aucun cas pas partie dʼun gouvernement. Vous pouvez toujours demander une AVE par le biais du service dʼimmigration (7 CAD par AVE, via onlineservices-servicesenligne.cic.gc.ca), mais sans notre niveau d’assistance. Si vous faites votre demande par le biais de DemandeVisa.fr, notre centre dʼassistance sera à votre service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De plus, nous vérifions manuellement votre demande avant que nous la soumettions au service dʼimmigration en votre nom. Si nous soupçonnons des erreurs ou omissions, nous vous contactons directement personnellement, afin que votre demande puisse être traitée rapidement et correctement. Pour utiliser nos services, vous nous payez 7 CAD en frais consulaires, que nous payons au service dʼimmigration en votre nom, ainsi que 20,08 € de frais de service comme rémunération pour notre médiation, TVA incluse. Nos services ont déjà évité à beaucoup de voyageurs des problèmes majeurs pendant leur voyage. Si une demande est rejetée malgré notre assistance et vérification, nous vous remboursons la totalité du prix dʼachat (sauf si une demande dʼAVE Canada a déjà été refusée pour ce voyageur). Si vous voulez savoir plus sur nos services, cliquez ici.