Les mesures temporaires prises par les autorités canadiennes pour protéger leurs habitants du coronavirus (COVID-19) affectent particulièrement les voyageurs munis d’une AVE qui souhaitent se rendre au Canada en avion. Il est toujours possible de déposer une demande d’AVE, mais il est recommandé de d’abord lire cette page, sur laquelle figurent les restrictions dont vous devez tenir compte. Cet article a été mis à jour le 17 septembre 2020.

Le coronavirus pose-t-il problème au Canada ?

Malheureusement, oui. Le 17 septembre 2020, 141 852 cas de coronavirus avaient déjà été diagnostiqués au Canada, ainsi que 9 244 décès. Le gouvernement canadien souhaite éviter que le virus ne se propage au Canada et prévenir de nouveaux cas en interdisant provisoirement l’entrée sur son territoire aux voyageurs.

Voyager avec une AVE Canada n'est, dans de nombreux cas, pas possible à cause de la COVID-19Voyager avec une AVE Canada n'est, dans de nombreux cas, pas possible à cause du coronavirus (COVID-19)

Puis-je toujours demander une AVE Canada malgré le coronavirus ?

Vous le pouvez. Comme une AVE Canada est valable pendant cinq ans, de nouvelles demandes peuvent encore être soumises. Les voyageurs fréquents demandent souvent une nouvelle AVE dès que la précédente a expiré, ce qui est toujours possible. En outre, les voyageurs peuvent toujours demander une AVE Canada dans d’autres cas. La crise de la COVID-19 n’a pas allongé les délais de délivrance. Vous pouvez déjà demander une AVE, même si vous ne savez pas encore quand vous souhaitez vous rendre au Canada.

Demander dès maintenant une AVE pour un voyage au Canada

Le Canada interdit-il également l'entrée aux voyageurs munis d'une AVE ?

Oui, l’interdiction d’entrée concerne toutes les personnes souhaitant se rendre au Canada. Quelques exceptions existent. Consultez la page sur les exceptions à l’interdiction d’entrée au Canada pour savoir si votre voyage au Canada fait partie des voyages autorisés. L’interdiction d’entrée au Canada vaut donc également pour les Français et les Belges qui possèdent déjà une AVE Canada. Cette interdiction d'entrée sur le territoire est temporaire. On ne sait pas encore jusqu’à quand cette mesure s’appliquera, mais elle restera en vigueur au moins jusqu'au 30 septembre. Les personnes qui ont une raison essentielle de se rendre au Canada tant que la frontière est fermée doivent faire une demande auprès du IRCC canadien en plus de l'AVE Canada ou du visa. Ils doivent rester en auto-isolement pendant 14 jours après leur arrivée et doivent être en mesure de présenter un planning pour cette quarantaine. Si l'entrée au Canada est à nouveau autorisée, des conditions supplémentaires pourraient être liées à cette autorisation, mais les informations définitives ne sont pas encore disponibles.

Il est actuellement possible d'effectuer un transit au Canada, à condition que le pays de votre destination finale autorise l'entrée sur son territoire. Dans ce cas aussi, une AVE Canada est requise. Lors du transit, le voyageur doit rester dans le terminal de l'aéroport, réservé aux voyages internationaux, et n'est pas autorisé à en sortir.

Les voyageurs qui ont séjourné en Europe au cours des 14 derniers jours ne sont pas non plus autorisés à se rendre aux États-Unis. Vous trouverez des informations plus récentes à ce sujet dans l'article sur le coronavirus aux États-Unis.

Quand pourrai-je à nouveau me rendre au Canada ?

On ne sait pas encore quand les voyages vers le Canada avec une AVE seront à nouveau autorisés, mais il faut garder à l’esprit que l’interdiction d’entrée et les autres mesures de lutte contre la COVID-19 seront encore en vigueur au moins jusqu'au 30 septembre. Les compagnies aériennes prennent également des mesures indépendamment de l’interdiction d’entrée au Canada. Certaines d’entre elles ont une plus grande portée ou des délais plus précis que les directives des autorités canadiennes. Renseignez-vous auprès de votre compagnie aérienne à ce sujet. Les renseignements figurant sur cette page sont mis à jour en permanence. Dès que de nouvelles informations seront disponibles, elles seront publiées ici.

Que faire si je suis déjà au Canada ?

À ce jour, les autorités estiment qu'il n'est pas nécessaire de rentrer immédiatement. Il est toutefois conseillé de suivre les précautions qui s’appliquent en France, en Belgique et dans le reste de l’Europe. Les mesures suivantes réduisent déjà considérablement le risque de contamination au coronavirus :

  • Tenez-vous à au moins 1m50 de toute autre personne.
  • Évitez autant que possible les contacts physiques.
  • Assurez-vous d’avoir une bonne hygiène personnelle (lavez-vous régulièrement les mains).
  • Ne toussez pas dans votre main, mais à l’intérieur de votre coude.
  • Touchez votre visage le moins possible.

Outre les mesures susmentionnées, les autorités canadiennes (nationales ou régionales) peuvent prendre des mesures supplémentaires que les voyageurs titulaires d'une AVE Canada doivent prendre en compte. Par exemple, depuis le 20 avril, tous les passagers embarquant sur un vol vers le Canada doivent obligatoirement porter un masque. Le gouvernement canadien conseille vivement de respecter la « distanciation sociale » et d'éviter tout voyage qui n'est pas absolument nécessaire. Il est aussi vivement recommandé aux voyageurs se rendant au Canada en bateau, en voiture ou en bus de porter un masque. Consultez les médias canadiens pour vous tenir informé.

Qui indemnisera les dommages occasionnés par la COVID-19 ?

Les dommages financiers causés par le coronavirus se chiffrent en milliards d’euros. Comme peu d'assureurs disposent de moyens suffisants pour couvrir tous les dommages, il n'est pas encore certain que toutes les pertes (indirectes) résultant de l'interdiction d'entrée au Canada seront indemnisées. Renseignez-vous à ce sujet auprès de votre assureur concernant votre assurance voyage ou votre assurance annulation, auprès de votre compagnie aérienne, de votre agence de voyages ou de votre voyagiste. Le gouvernement canadien ne rembourse pas les frais engagés pour une autorisation de voyage AVE qui ne peut pas être utilisée. Par ailleurs, les AVE accordées restent valables pendant cinq ans (ou jusqu'à l'expiration du passeport), de sorte qu'elles peuvent également être utilisées pour un voyage ultérieur.

Clause de non-responsabilité : le coronavirus est un problème qui évolue très vite et ses conséquences sont considérables. En raison de son évolution rapide, il n'est pas possible de garantir que les informations contenues dans cet article sont complètes et à jour en permanence. Cependant, cet article est régulièrement actualisé avec des informations concernant les voyages avec une AVE Canada, pendant et après l'épidémie de coronavirus.