Bulletin d'actualités | | 02/01/2018 | Temps de lecture : ± 5 minutes

De nombreux Français et Belges qui ont vécu au Canada dans le passé rencontrent des difficultés au moment de déposer une demande d’autorisation de voyage électronique ou AVE Canada. De ce fait, ils ne sont plus autorisés à se rendre au Canada à court terme.

Conséquences d’un ancien flux d’immigration

Après la Seconde Guerre mondiale, qui a ravagé une grande partie de l’Europe, de l’Afrique et de l’Asie, un grand nombre de personnes ont émigré vers des pays prospères qui avaient été relativement épargnés par la guerre. Ces pays incluent le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Les immigrants qui se sont installés au Canada ont reçu le statut de résident permanent par le gouvernement canadien. Une grande partie de ces émigrants sont retournés dans leur pays d’origine par la suite. Cependant, leur statut de résident permanent n’a jamais été officiellement annulé. Cela pose maintenant des problèmes si ces personnes veulent se rendre au Canada.

L’AVE pose problème

La demande d’AVE est obligatoire depuis 2016 pour les voyageurs britanniques qui se rendent au Canada pour des vacances ou pour rendre visite à leur famille et à leurs amis. Les habitants et les citoyens du Canada ne répondent pas aux conditions de l’AVE Canada. En effet, ils peuvent voyager avec leur "carte de résident permanent" et, à ce titre, n’ont pas besoin d’une AVE ou d’un visa pour le Canada. Toutefois, les personnes qui ont vécu au Canada à un moment donné peuvent toujours être inscrites en tant qu’habitant ou citoyen du Canada. Souvent sans même le savoir. La raison en est que ces statuts n’expirent jamais d’eux-mêmes et ne peuvent être annulés que par des procédures officielles. Les citoyens sont aussi parfois appelés nationaux. Les habitants sont parfois aussi appelés résident permanent, immigrant terrestre ou immigrant reçu. Il en va de même pour toutes ces différentes appellations : si vous en faites partie, vous ne pouvez pas demander une AVE.

TorontoVous avez déjà vécu au Canada ? Alors, vous avez probablement toujours le statut de résident permanent.

Et si vous pouvez encore voyager au Canada : quelles sont les options ? 

Êtes-vous toujours inscrit dans le registre de l’état civil canadien en tant que citoyen, ressortissant, résident permanent, immigrant admis ou immigrant reçu ? Alors il existe plusieurs possibilités pour voyager encore au Canada. Chaque possibilité présente des avantages et des inconvénients.

1re option : : avec un passeport canadien (d’urgence)

Êtes-vous toujours un citoyen canadien ? Alors présentez une nouvelle demande de passeport canadien. Vous pouvez le faire auprès de l’ambassade du Canada en France ou en Belgique. Outre le fait qu’elle implique des frais et des conditions supplémentaires, cette solution prend beaucoup de temps.

2e option : : Avec une carte PR

Êtes-vous toujours enregistré en tant que résident au Canada (résident, résident permanent, immigrant reçu, immigrant reçu) et êtes-vous actuellement au Canada ? Si c’est le cas, votre principale préoccupation est probablement de savoir si vous pourrez revenir après avoir quitté le Canada. Dans ce cas, vous pouvez demander une nouvelle carte de résident permanent (carte RP).

3e option : Avec un PRTD

Vous êtes toujours inscrit comme résident au Canada (résident, résident permanent, immigrant reçu, immigrant reçu) et vous n’êtes pas actuellement au Canada ? Si vous avez séjourné au Canada pendant au moins deux ans au total au cours des cinq dernières années, vous pouvez demander un titre de voyage pour résident permanent (TVRP).

4e option : Avec une AVE ou un visa

Si vous le souhaitez, vous pouvez également vous désinscrire du registre de l’état civil canadien. Vous renoncerez alors à votre statut de résident ou de citoyen. Veuillez noter qu’en procédant ainsi, vous pouvez également perdre tous les droits que vous avez accumulés au Canada. Par exemple, si vous recevez ou pensez recevoir une pension ou une prestation du Canada à l’avenir, vous devez d’abord vous assurer que vous ne perdrez pas ce droit si vous retirez votre statut. Une fois que vous avez annulé votre statut, vous pouvez suivre le processus normal de demande d’AVE ou un visa comme les autres citoyens français et belges.

Option 5 : avec une exception spéciale

Depuis quelque temps, il est possible de demander une exception spéciale qui vous permet de voyager au Canada. Vous pouvez demander cette exception auprès d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC). Veuillez noter que, bien que vous puissiez toujours demander cette exception, elle n’est accordée que dans des cas exceptionnels.

.

Possibilité 6 : Avec un ESTA via les États-Unis

En dernier recours, vous pouvez voyager via les États-Unis. Pour vous rendre aux États-Unis, vous devrez demander un ESTA. Après votre arrivée aux États-Unis, vous pouvez vous rendre au Canada sans ESTA ni visa. Par exemple en voiture, en bus, en train ou en bateau. Tout ce dont vous avez besoin est votre passeport français ou belge.