Actualité | | 02/01/2018 | ±4 minutes temps de lecture

De nombreux Français et Belges, qui ont vécu au Canada dans le passé, rencontrent des difficultés au moment de déposer une demande d’autorisation de voyage électronique ou AVE Canada. De ce fait, ils ne sont plus autorisés à se rendre au Canada à court terme.

Conséquences d’un ancien flux d’émigration

Après la Seconde Guerre mondiale, de nombreux Européens ont émigré vers des pays plus prospères, principalement vers le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Les Français et les Belges qui ont décidé d’émigrer au Canada, ont obtenu le statut de « résident permanent » de la part du gouvernement canadien. Un nombre considérable de ces émigrants sont ensuite retournés en Europe. Pour beaucoup de ces européens revenus au pays, le statut de résident permanent ne leur a jamais été officiellement retiré, ce qui leur pose des problèmes aujourd’hui lorsqu’ils veulent à nouveau se rendre au Canada.

L’AVE pose problème

Les Européens, qui souhaitent partir au Canada pour des vacances, des visites à leur famille ou pour le travail, sont aujourd’hui tenus de soumettre une demande d’AVE. Il s’agit d’une autorisation de voyage électronique pour pouvoir entrer au Canada. Comme stipulé dans le formulaire de demande, une des conditions à remplir pour obtenir une AVE est que le requérant ne soit pas résident du Canada. En effet, les résidents canadiens peuvent tout simplement se rendre au Canada avec leur passeport canadien. Le problème toutefois est que de nombreux Français et Belges, qui ont vécu au Canada dans le passé, ne disposent plus d’un passeport canadien valide. Comme ils sont généralement retournés en Europe depuis des années, ils ne réalisent pas qu’ils sont toujours officiellement considérés comme des résidents par le gouvernement canadien. Par conséquent, le statut de résident permanent canadien ne permet pas à ces voyageurs de soumettre de demande d'AVE, et comme ils n’ont plus de passeport canadien, ils ne peuvent pas non plus voyager au Canada en tant que ressortissants canadiens. Pour en savoir plus sur les conditions de l’AVE, cliquez ici.

TorontoVous avez déjà vécu au Canada ? Alors, vous avez probablement toujours le statut de résident permanent.

Des solutions qui prennent du temps

Quatre solutions s’offrent à ce groupe de personnes pour leur permettre malgré tout de se rendre au Canada. Cependant, toutes sont complexes et prennent du temps.

1ère option

La première option consiste à faire la demande d’un « titre de voyage pour résident permanent » (Permanent Resident Travel document - PRTD). Seules les personnes, qui ont vécu au Canada pendant au moins deux ans au cours des cinq dernières années, peuvent bénéficier de cette option. Le titre de voyage peut être demandé auprès de n’importe quel centre de demande de visa canadien.

2ème option

La deuxième solution est de présenter une nouvelle demande de passeport canadien. Vous pouvez le faire auprès de l’ambassade du Canada en France ou en Belgique. Outre le fait qu’elle implique des frais et des conditions supplémentaires, cette solution prend beaucoup de temps.

3ème option

Une troisième option consiste à renoncer à son statut de « résident permanent ». Pour ce faire, il suffit de remplir deux formulaires. De plus, aucun frais ne sera facturé. Néanmoins, cette option ne convient pas non plus à tous les voyageurs. Le consulat canadien traite ces formulaires manuellement, ce qui prend parfois beaucoup de temps. De plus, certains droits acquis ne s’appliquent plus en raison de l’expiration du statut de « résident permanent », comme le droit à une prestation de retraite.

4ème option

La dernière option est de se rendre en avion aux États-Unis (ce qui nécessite l’obtention d’un ESTA), dans un lieu proche de la destination au Canada, pour ensuite traverser la frontière vers le Canada en voiture, en bus ou en train. Les voyageurs titulaires d’un passeport français ou belge n’ont, dans ce cas, pas besoin d’une AVE.

Les voyageurs qui veulent s’envoler pour le Canada et espéraient pouvoir obtenir une AVE rapidement, doivent souvent faire face à des désagréments. Il leur sera alors impossible d’entrer au Canada à court terme.

Agir sans tarder

Vous avez déjà vécu au Canada et vous pensez éventuellement y retourner ? Dans ce cas, il est recommandé de faire annuler votre statut de « résident permanent » à l’ambassade ou au consulat du Canada dès maintenant. Vous pourrez ainsi obtenir facilement et rapidement votre AVE Canada lorsque vous déciderez de vous rendre au Canada.