Bulletin d'actualités | | 02/04/2024 | Temps de lecture : ± 4 minutes

Début 2024, le Kenya a supprimé l’obligation de visa et introduit l’eTA. Les réactions ont été diverses. Les pays africains, en particulier, ont critiqué la nouvelle autorisation de voyage, affirmant qu’elle entraînerait des frais supplémentaires et des conditions d’entrée plus strictes pour les voyageurs de la plupart des pays africains. Le Kenya vient d’annoncer les premières exemptions de frais pour l’eTA.

Critiques sur l’introduction de l’eTA

Après que le Kenya a annoncé à la fin de l’année dernière la suppression de l’obligation de visa pour tous les voyageurs, un certain nombre de pays ont réalisé que cette mesure n’était pas du tout avantageuse pour eux. Si bien le visa a été supprimé, le Kenya a d’un autre côté introduit l’eTA, une autorisation de voyage que les voyageurs de la plupart des pays doivent demander avant leur départ. Les voyageurs originaires de pays précédemment exemptés de visa, comme l’Afrique du Sud, devront également demander une eTA à partir du début de l’année 2024. Cela signifie qu’ils doivent désormais s’acquitter de frais et d’une procédure de demande qui doit être achevée plusieurs jours avant le départ. La seule exception à l’obligation d’obtenir une eTA concerne les voyageurs originaires de pays de la Communauté d’Afrique de l’Est.

Dans les mois suivant l’introduction de l’eTA, les critiques des pays précédemment exemptés de visa se sont multipliées. Les porte-parole de plusieurs pays africains se sont étonnés que le Kenya ait introduit de nouvelles restrictions d’entrée, alors que la plupart des pays africains s’efforçaient de faciliter les déplacements en Afrique. Le fait que le Kenya ait annoncé ce changement sous la forme d’une exemption de visa a donc été particulièrement surprenant.

Exonération du paiement des frais de visa pour les voyageurs de 7 pays

En réponse aux critiques, le Kenya a décidé de supprimer les frais de demande de l’eTA pour les voyageurs originaires de sept pays. À partir du 15 février 2024, les voyageurs titulaires d’un passeport délivré par l’un des pays suivants pourront demander gratuitement une eTA pour le Kenya:

  • Comores
  • République du Congo
  • Éthiopie
  • Érythrée
  • Mozambique
  • Saint-Marin
  • Afrique du Sud

Il est frappant de constater que Saint-Marin est le seul pays non africain éligible à ce nouvel accord. Le gouvernement kényan indique que des accords mutuels d’exemption de visa ont été conclus avec ces pays. La décision est donc basée sur les relations diplomatiques entre le Kenya et les pays en question. Le Kenya espère également que cette décision renforcera les relations commerciales mutuelles et attirera davantage de touristes. Les voyageurs des 7 pays mentionnés devront toujours demander une eTA avant de se rendre au Kenya, mais dorénavant, ils ne devront pas payer pour cette demande.

Réactions et prévisions

Peu après l’annonce de la suppression des frais de visa, l’ambassadeur d’Éthiopie au Kenya s’est félicité de cette décision. Au Kenya même, l’annonce a été accueillie positivement, en particulier par le secteur du tourisme. On ne sait pas encore s’il y aura d’autres exceptions à l’obligation de paiement à l’avenir, mais la décision du gouvernement kényan a fait comprendre que cette possibilité existe. Les pays qui entretiennent de bonnes relations avec le Kenya et qui souhaitent admettre des ressortissants kényans sans visa peuvent également espérer obtenir une exemption de visa ou de frais de visa à l’avenir.

Toutefois, pour l’instant, les voyageurs de la plupart des pays doivent encore demander une eTA pour le Kenya et payer les frais associés. Cette règle s’applique à tous les voyageurs des pays européens, à l’exception de Saint-Marin. L’eTA peut être demandée en ligne en quelques minutes.

Demandez ici votre eTA Kenya

DemandeVisa.fr est une agence de visas commerciale et professionnelle qui accompagne les voyageurs à obtenir, entre autres, un visa pour le Kenya. DemandeVisa.fr agit en tant que médiateur et ne fait en aucun cas pas partie dʼun gouvernement. Vous pouvez toujours demander un visa par le biais du service dʼimmigration (52,53 USD par visa, via www.etakenya.go.ke), mais sans aide en français. Si vous faites votre demande par le biais de DemandeVisa.fr, notre centre dʼassistance sera à votre service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De plus, nous vérifions manuellement votre demande et tous les documents que vous fournissez avant que nous la soumettions au service dʼimmigration en votre nom. Si nous soupçonnons des erreurs ou omissions, nous vous contactons directement personnellement, afin que votre demande puisse être traitée rapidement et correctement. Pour utiliser nos services, vous nous payez 52,53 USD en frais consulaires, que nous payons au service dʼimmigration en votre nom, ainsi que 16,73 € de frais de service comme rémunération pour notre médiation, TVA incluse. Nos services ont déjà évité à beaucoup de voyageurs des problèmes majeurs pendant leur voyage. Si une demande est rejetée malgré notre assistance et vérification, nous vous remboursons la totalité du prix dʼachat (sauf si une demande de visa Kenya a déjà été refusée pour ce voyageur). Si vous voulez savoir plus sur nos services, cliquez ici.