Au Kenya aussi, les conséquences du coronavirus sont importantes. La propagation de la COVID-19 a conduit, entre autres, à une interdiction temporaire d'entrée sur le territoire, qui s'applique également aux voyageurs ayant déjà obtenu un visa. La présente page vous informe sur la situation actuelle des voyages au Kenya pendant et après la crise du coronavirus. Dernière mise à jour le 6 août 2020.

Quelle est la situation du coronavirus au Kenya ?

Au moment de la rédaction du présent article (6 août 2020), 23 873 cas de contamination au coronavirus ont été officiellement signalés au Kenya, parmi lesquels 391 personnes sont décédées. Bien que le nombre de cas est longtemps resté bas, celui-ci croît fortement depuis quelques semaines. Le gouvernement kenyan a également pris des mesures drastiques pour freiner la propagation du virus. Parmi celles-ci :

  • un couvre-feu, entre 21h et 4h ;
  • l'obligation de porter un masque dans les lieux publics ;
  • l'interdiction d'utiliser plus de 50 % des sièges dans les transports publics.

L'interdiction de voyager entre les villes et les régions du pays, précédemment en vigueur, a été levée le 6 juillet. Néanmoins, le couvre-feu a été prolongé de 30 jours.

Puis-je déjà demander un visa en prévision d'un voyage au Kenya ?

Il est tout à fait possible de demander un visa pour le Kenya en vue d'un projet de vacances ou de voyage d'affaires. Toutefois, les nouvelles demandes de visas ne seront probablement traitées qu’à partir du 1er septembre. La date exacte n’est pas encore connue. Cela dépendra entièrement de l'évolution du coronavirus au Kenya et dans le reste du monde.
Tout savoir sur le visa pour le Kenya

Puis-je toujours utiliser mon visa Kenya pendant la crise du coronavirus ?

La durée de validité est indiquée sur le visa. Si ce délai n'a pas encore expiré au moment de la levée de l'interdiction d'entrée sur le territoire, le visa pourra probablement être utilisé. Cette information n'a toutefois pas été officiellement confirmée par le gouvernement kenyan, de sorte qu'aucune garantie ne peut être donnée pour le moment. Consultez régulièrement cette page pour vous tenir informé de la situation du coronavirus au Kenya.

Le coronavirus Covid-19 a conduit à une interdiction d'entrée temporaire au Kenya.Le coronavirus (Covid-19) a conduit à une interdiction d'entrée temporaire au Kenya.

Quand pourrai-je à nouveau me rendre au Kenya ?

Les vols internationaux à destination du Kenya ont repris le 1er août. Néanmoins, des règles strictes s’appliquent aux voyages au Kenya. Les voyageurs qui arrivent au Kenya doivent avoir passé un test PRC moins de 96 heures avant leur arrivée au Kenya. Leur température corporelle ne peut pas non être supérieure à 37,5° C et ils ne doivent pas présenter de toux persistante, de problèmes respiratoires ou d'autres symptômes de type grippal.

Les voyageurs originaires de certains pays doivent rester 14 jours en quarantaine à leur arrivée. Ceux qui proviennent d’un pays où le risque de propagation de la COVID-19 est jugé comme bas ou moyen par les autorités kényanes n’ont pas besoin de se placer en isolement. Les habitants de la France, des Pays-Bas, de l’Allemagne et du Royaume-Uni sont, entre autres, dispensés de quarantaine. En revanche, les Belges doivent s’isoler pendant 14 jours. Le ministère kényan de la Santé publique réévalue quotidiennement le risque posé par ces pays. N’oubliez pas que l’obligation de quarantaine peut changer d’un jour à l’autre.

Il convient également de surveiller les conseils de voyage émis par les autorités nationales. Pour l'instant, il n'est pas recommandé de se rendre au Kenya, à cause du coronavirus. On ignore encore quand ces recommandations seront modifiées.

Puis-je ou dois-je rentrer en France ou en Belgique ?

Les gouvernements français et belge vous recommandent de rentrer si possible. Si vous êtes toujours au Kenya et que vous souhaitez rentrer en France ou en Belgique, adressez-vous à une ambassade. Les ambassades disposent d'informations sur les vols de rapatriement et peuvent également vous conseiller sur le reste de votre séjour au Kenya au cas où le retour ne serait pas possible. Vérifiez auprès des autorités locales la possibilité de prolonger votre visa si vous ne pouvez pas quitter le pays.

Les voyageurs revenant en France sont encouragés à effectuer un test PCR avant leur départ. Ceux qui ne peuvent pas présenter une preuve de test négatif doivent passer 14 jours en quarantaine à leur arrivée, soit à leur domicile, soit dans un centre désigné par les autorités.

Comment être indemnisé de la perte financière due au coronavirus ?

Si le voyage que vous avez prévu de faire au Kenya ne peut ou n'a pas pu avoir lieu à cause du coronavirus, vous avez peut-être subi une perte financière. Si votre vol est annulé, vous pouvez généralement obtenir, selon la compagnie aérienne, une indemnisation complète couvrant le coût du billet d'avion. Certaines compagnies aériennes proposent actuellement des bons d'achat, car les pertes causées par le coronavirus sont si importantes qu'elles ne sont pas en mesure de rembourser tout le monde. Les bons d'achat peuvent être utilisés pour réserver un autre vol à une date ultérieure.

Outre le fait de ne pas avoir utilisé le billet d'avion, le coronavirus peut également avoir entraîné d'autres désagréments financiers. À la suite de l'épidémie du coronavirus, les voyageurs pourraient ne pas être en mesure de profiter des hébergements au Kenya qui ont été réservés et payés d'avance. Il se peut aussi que vous ayez déjà demandé un visa Kenya qui a été accordé, mais que vous ne pouvez pas utiliser à cause du coronavirus. Ce dommage peut probablement être indemnisé par votre assurance voyage. Le gouvernement du Kenya ne remboursera en aucun cas ces frais.

Clause de non-responsabilité : cet article a été rédigé avec le plus grand soin à partir des informations disponibles. Nous ne pouvons cependant pas garantir qu'il soit mis à jour en permanence et qu'il donne une image complète et correcte de la situation actuelle concernant le coronavirus au Kenya. Renseignez-vous auprès de votre compagnie aérienne pour savoir si votre vol sera assuré avant de soumettre votre demande de visa pour le Kenya.