Au Kenya aussi, les conséquences du coronavirus sont considérables. La pandémie a entraîné une interdiction temporaire d’entrée sur le territoire, qui a depuis été levée. Sur cette page, vous trouverez la situation actuelle concernant les voyages au Kenya pendant et après la crise sanitaire. Dernière mise à jour : le 8 juillet 2021.

Quelle est la situation du coronavirus au Kenya ?

Au moment de la rédaction de ce rapport (le 8 juillet 2021), 186 959 infections de coronavirus ont été officiellement déclarées au Kenya. Parmi eux, 3 705 sont morts du coronavirus. À ce jour, 1 495 120 doses de vaccins ont été fixées au Kenya, ce qui, pour une population de 52,57 millions d’habitants, signifie qu’environ 2,8 % de la population a été vaccinée.

Depuis mars 2021, le nombre d’infections au Kenya a augmenté rapidement, en particulier dans les districts de Nairobi, Machakos, Kiambu, Nakuru, Kajiado, Mombasa et Kisumu. Depuis le 9 avril, les vols de passagers entre le Kenya et le Royaume-Uni sont suspendus. Le gouvernement kenyan a pris des mesures drastiques pour enrayer la propagation du virus. Il s’agit notamment de :

  • Il y a un couvre-feu entre 22h00 et 04h00.
  • 13 districts de l’ouest du Kenya ont été désignés comme zones à haut risque. Les déplacements vers et depuis ces quartiers sont fortement déconseillés. Dans ces zones à haut risque (hotspots), il y a un couvre-feu de 19 heures à 4 heures du matin et une interdiction de réunion - au moins jusqu’au 31 juillet.
  • Les bars et les restaurants ferment généralement à 19h00 ou 20h30.
  • L’obligation de porter un masque sur la voie publique, dans les voitures et dans les transports publics.
  • Une interdiction d’utiliser plus de 60% des sièges des moyens de transport.

Puis-je déjà demander un visa en prévision d’un voyage au Kenya ?

L’interdiction d’entrée au Kenya pour les voyageurs étrangers a été levée. Il est donc à nouveau possible de demander un visa pour le Kenya pour des vacances ou un voyage d’affaires. Comme avant la crise sanitaire, les demandes sont traitées en moyenne après 8 jours, voire plus rapidement.
Tout savoir sur le visa pour le Kenya

Le coronavirus Covid-19 a conduit à une interdiction d’entrée temporaire au Kenya.Le coronavirus (Covid-19) a conduit à une interdiction d’entrée temporaire au Kenya qui a depuis été levée.

Quand pourrai-je à nouveau me rendre au Kenya ?

Depuis le 1er août 2020, les vols internationaux vers le Kenya ont repris. Toutefois, des conditions strictes s’appliquent aux voyages au Kenya : les voyageurs de plus de 5 ans arrivant au Kenya doivent être munis d’un résultat officiel du test PCR effectué jusqu’à 96 heures avant le départ, même s’ils ne font qu’une escale au Kenya et ne quittent pas l’aéroport.

Ce résultat d’analyse doit être vérifié par le système Trusted Travel ​de l’Union africaine avant le départ. Les voyageurs peuvent recevoir un certificat Trusted Travel en téléchargeant le résultat de leur test sur le site web du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies. Il est prévu que les tests qui ne proviennent pas d’un laboratoire certifié par le système Trusted Travel soient également reconnus.

Les voyageurs ne doivent pas non plus avoir une température corporelle supérieure à 37,5° C et ne doivent pas souffrir de toux persistante, de problèmes respiratoires ou d’autres symptômes de type grippal. Avant le départ, les voyageurs doivent remplir un formulaire de Travelers Health Surveillance Form en ligne sur le site Web de l’Autorité de l’aviation civile du Kenya. Après avoir envoyé ce formulaire, le voyageur recevra un courriel contenant un code QR qui sera scanné par un agent des douanes à son arrivée au Kenya. A l’arrivée, une application doit être téléchargée (Jitenge MoH Kenya). Grâce à cette application, le gouvernement kényan peut demander aux voyageurs des mises à jour sur leur état de santé.

Quarantaine généralement non obligatoire

Les voyageurs en provenance de certains pays - dont l’Irlande - doivent passer 14 jours après leur arrivée dans un établissement (hôtel, etc.) agréé par le gouvernement kenyan en tant qu’établissement de quarantaine. Les voyageurs en provenance de pays où les autorités kenyanes considèrent que le risque de propagation du coronavirus est faible à modéré ne doivent pas être mis en quarantaine. Les résidents de France, de la Belgique, de l’Allemagne et des Pays-Bas, entre autres, sont exemptés de la quarantaine obligatoire - pour autant qu’ils puissent fournir un test PCR négatif et qu’ils ne présentent aucun symptôme de coronavirus. Les voyageurs en provenance du Royaume-Uni doivent passer 14 jours en quarantaine dans un établissement accrédité, à leurs propres frais.

Les résidents de pays présentant un profil de risque élevé selon le gouvernement kenyan doivent réserver un hébergement 24 heures avant le départ, reconnu par le gouvernement kenyan comme une installation de quarantaine. L’autorité kényane de l’aviation (KCAA) évalue quotidiennement le profil de risque de ces pays. Par conséquent, veuillez noter que l’obligation de mise en quarantaine peut changer quotidiennement. Les voyageurs qui présentent des symptômes du coronavirus à leur arrivée au Kenya, ou qui étaient assis dans l’avion dans les 2 rangées devant ou derrière une personne présentant des symptômes, devront passer 14 jours en quarantaine.

Gardez également à l’œil les conseils aux voyageurs du gouvernement français. Pour l’instant, il n’est pas conseillé de se rendre au Kenya en raison du coronavirus. On ne sait pas encore quand ce conseil changera.

Souhaitez-vous recevoir un courriel dès que vous pourrez à nouveau voyager normalement au Kenya ? ​
Remplissez ici votre adresse e‑mail pour rester informé

Puis-je ou dois-je rentrer en France ou en Belgique ?

Les autorités kényanes chargées de l’immigration ont levé l’amnistie pour les voyageurs qui restent dans le pays plus longtemps que les six mois autorisés. Depuis le 14 septembre 2020, les voyageurs qui ont séjourné au Kenya plus longtemps que les 6 mois autorisés doivent avoir quitté le pays dans les deux semaines ou avoir demandé un permis de séjour.

Pour rentrer en France depuis le Kenya, vous aurez besoin de l’un des documents suivants :

  • Preuve que vous avez été entièrement vacciné avec un vaccin approuvé par l’EMA ou l’OMS.
  • Un résultat négatif au test Covid-19 d’un TAAN (PCR, RT PCR, LAMP, TMA ou mPOCT). Ce test doit avoir été effectué jusqu’à 72 heures avant l’embarquement sur le vol au Kenya.
  • Un résultat négatif d’un test antigénique, datant au maximum de 48 heures à l’arrivée en France.
  • Un certificat de recouvrement délivré par un État membre de l’Union européenne. Le test de de dépistage positif doit avoir été effectué entre 11 et 180.

Les enfants de moins de 12 ans peuvent rentrer sans ces documents. Les voyageurs ne doivent pas être soumis à une quarantaine à leur arrivée en France.

Comment être indemnisé de la perte financière due au coronavirus ?

Si votre voyage prévu au Kenya ne peut pas ou n’a pas eu lieu à cause du coronavirus, vous pouvez subir une perte financière. Si votre vol est annulé, selon la compagnie aérienne, vous pouvez généralement obtenir le remboursement intégral du prix du billet d’avion.

Le coronavirus peut avoir entraîné d’autres inconvénients financiers qu’un billet d’avion inutilisé. En raison du coronavirus, les hébergements réservés et prépayés au Kenya ne peuvent être visités. Et vous avez peut-être déjà demandé un visa pour le Kenya, qui vous a été accordé, mais que vous ne pouvez pas utiliser en raison du coronavirus. Vous pourrez peut-être récupérer ces dommages auprès de votre assurance voyage. Le gouvernement du Kenya ne remboursera en aucun cas ces frais.

Clause de non-responsabilité : cet article a été compilé avec grand soin à partir des informations disponibles. Toutefois, il n’est pas possible de garantir qu’il est à jour à tout moment et qu’il donne une image complète et précise de la situation actuelle de coronavirus au Kenya. Veuillez vérifier auprès de votre compagnie aérienne si votre vol est prévu avant de demander le visa Kenya.