La plupart des endroits touristiques du Kenya sont sûrs pour les voyageurs. Il en va de même pour Nairobi et les autres villes kényanes. Malheureusement, la situation en matière de sécurité n'est pas stable partout dans le pays. Sur cette page, vous trouverez des informations concernant les régions du Kenya à éviter et les mesures de sécurité à prendre dans les zones relativement sûres.

Ces conseils aux voyageurs pour le Kenya n'incluent pas d'informations spécifiques sur le coronavirus.. Sur cette page vous pouvez trouver tout ce que vous devez savoir sur les mesures actuelles concernant le COVID-19.


Les informations figurant sur cette page proviennent de diverses sources gouvernementales européennes officielles, entre autres le Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères. Cette page est régulièrement contrôlée afin de vous fournir les meilleurs conseils de voyage. DemandeVisa.fr décline toute responsabilité en cas de suivi incorrect de ces conseils de voyage, ou de problèmes survenant pendant votre voyage malgré le suivi correct des conseils figurant sur cette page.

Conseils de voyage actualisés

Conseils aux voyageurs pour le Kenya : partiellement accessible, tout en respectant des mesures de sécurité.

En raison d'un grand mécontentement au Kenya dû aux prix élevés des denrées alimentaires et du carburant, entre autres, des manifestations politiques ont parfois lieu. Ces manifestations peuvent dégénérer et donner lieu à des violences. Les voyageurs doivent donc toujours être sur leurs gardes et rester vigilants. Évitez les rassemblements. Surveillez votre entourage, suivez de près les informations locales et évitez à tout prix les manifestations.

Pendant votre voyage, il est conseillé d'eviter un certain nombre de régions : 

  • Zones formellement déconseillées. En raison d'opérations militaires et d'attaques terroristes ou de la part de bandes armées, il est officiellement déconseillé de se rendre dans un rayon de 100 km autour de la frontière entre le Kenya et la Somalie, ainsi que sur la partie continentale du comté de Lamu et la région voisine à la frontière avec le Soudan du Sud et avec l’Éthiopie.
  • Zones déconseillées sauf cas d'urgence. En raison de tensions intercommunautaires dues à la sécheresse et à des problèmes agricoles, il est déconseillé de sejourner au nord de l'axe Kitale - Archer's Post - Garissa. D'autres zones à éviter absolument, sauf raison impérative, sont Kibeira, Mathare, la région côtière de l'océan Indien jusqu'au nord de la ville de Malindi, et la banlieue nord-est de Nairobi.
  • Zones de vigilance renforcée. Sauf les zones formellement déconseillées et celles déconseillées sauf en cas d'urgence, le reste du territoire du Kenya est sous vigilance renforcée.

Notes concernant les conflits au Kenya

Le Kenya est en proie à des troubles. Les tensions politiques divisent la population. Par exemple, le candidat présidenciel Odinga a affirmé que les des élections ont été volées puisque les votes des populations les plus pauvres n'avaient pas été pris en compte. C'est l'une des raisons pour lesquelles des manifestations ont lieu régulièrement.

La sécheresse croissante entraîne de plus en plus souvent la perte des récoltes. Les pénuries alimentaires qui s'ensuivent ne facilitent pas la tâche de la population kenyane qui, à l'exception des céréales, a toujours été totalement autosuffisante. C'est surtout la population pauvre qui souffre de la forte hausse des prix des denrées alimentaires et des produits de base.

Le nord-est du pays, en particulier, est en proie depuis des années à des attaques terroristes en provenance de Somalie. L'organisation terroriste Al-Shabaab mène régulièrement des attaques terroristes dans la région, avec des conséquences désastreuses. Le Kenya est depuis des années un refuge pour des migrants de Somalie et du Sud-Soudan. Toutefois, en raison de conflits internes, le Kenya a du mal à accueillir les centaines de milliers de réfugiés.

Voyager en toute sécurité au Kenya

Bien que les conseils de voyage ici formulés puissent dissuader les voyageurs, un voyage au Kenya peut aussi se dérouler sans problème. Une grande partie du Kenya est sûre, y compris les parcs nationaux et les réserves, bien connus des touristes. Toutefois, il est important de bien préparer votre voyage au Kenya et de s'assurer que vous êtes au courant des conseils de sécurité en vigueur. Après tout, mieux vaut prévenir que guérir. Outre les conseils aux voyageurs, vous trouverez ici tout ce qu'il faut savoir sur la demande de visa pour le Kenya.

Le visa Kenya et autres documents de voyage
Visa Tous les voyageurs ont besoin d'un visa ou d'une eTA pour se rendre au Kenya. Pour les voyages touristiques (vacances ou visites familiales) et les voyages d'affaires, vous devez demander une eTA en ligne. La seule façon d'obtenir un visa pour le Kenya est de soumettre une demande en ligne.

Vous devez être en possession d'un visa valide avant votre départ. Cette règle s'applique aux voyageurs de tous âges, y compris les mineurs.
Passeport Tout voyageur doit être en possession d'un passeport avec une validité minimale de 6 mois à son arrivée au Kenya. Il doit s'agir du même passeport que celui utilisé pour demander le visa pour le Kenya. Si la validité de votre passeport expire dans les 6 mois suivant votre arrivée au Kenya, vous devez demander un nouveau passeport avant de demander le visa.

N'oubliez pas que, au Kenya, vous devez toujours être en mesure de vous identifier si on vous le demande. Veillez donc à toujours conserver une copie en papier de votre passeport dans votre valise et une copie numérique sur votre téléphone. Ces copies peuvent être nécessaires si vous perdez votre passeport pendant votre voyage.
Assurance voyage Avant de partir, vérifiez si vous êtes correctement assuré(e) pour d'éventuels frais sanitaires à l'étranger. En général, l'assurance de base ne couvre pas tous les frais possibles, par exemple d'hospitalisation ou de rapatriement. En outre, n'oubliez pas que certaines activités sportives pratiquées en dehors de l'Europe nécessitent toujours une assurance supplémentaire.
Inscription à l'ambassade Il est important que vous soyez conscient de tous les risques, tant avant le départ que pendant votre séjour au Kenya. Vous pouvez bien sûr suivre les actualités locales, mais vous pouvez également enregistrer votre voyage auprès de l'ambassade de France au Kenya. En raison des conditions de sécurité précaires qui règnent actuellement au Kenya, il est vivement recommandé de le faire.

Numéros d'urgence et ambassades

Avant de partir, prenez soin de noter les numéros de téléphone et les coordonnées ci-dessous. Faites-le sur papier et mettez ce document dans vos bagages, mais aussi enregistrez-les dans votre téléphone. De cette façon, vous aurez toujours ces informations sur vous. En plus des coordonnées ci-dessous, notez vos coordonnées bancaires et celles de votre assurance voyage.

Numéro général d'urgences 999
Numéro de téléphone de la police +254 20 334 1411
Numéro de téléphone des pompiers +254 728 999 911/2
Numéro de téléphone des ambulances +254 738 395 395 ou +254 700 395 395
Ambassade de France au Kenya Peponi Gardens, Off Peponi Road
Nairobi, Kenya
Disponible par téléphone au +254 207 605 555
En cas d'urgence +254 11 36 19 636
Ambassade de Belgique au Kenia Limuru Road, Muthaiga
Nairobi
P.O. Box 64408 - 00620
Disponible par téléphone au +254 730 842 000

Situation sanitaire au Kenya

Les hôpitaux de Nairobi répondent aux normes internationales. Les soins y sont donc généralement de bonne qualité. Les hôpitaux des villes plus petites sont de moins bonne qualité. N'oubliez pas qu'il n'y a souvent pas d'hôpital dans les zones périphériques.

Les principaux risques sanitaires au Kenya sont les maladies transmises par les moustiques, comme le paludisme, le dengue, le chikungunya, le zika ou la fievre jaune. Il est donc important de se protéger de ces insectes, en portant des vêtements couvrants et en utilisant des produits répulsifs. D'autres maladies, comme le choléra, la rougeole, la fièvre de la vallée du Rift ou le VIH - IST sont aussi assez répandues. N'oubliez pas que la vaccination contre la fièvre jaune fait partie des vaccins recommandés pour le Kenya. Les voyageurs en provenance d'autres zones touchées par la fièvre jaune doivent être vaccinés contre cette maladie. Les autres vaccins recommandés pour les voyages au Kenya sont ceux contre le DTP (diphtérie, tétanos et polio) et l'hépatite A. Discutez toujours avec votre médecin des vaccins recommandés dans votre cas.

Conseils aux voyageurs pour les régions relativement sûres

Les conseils de voyage suivants ne s'appliquent qu'aux régions en zone de vigilance renforcée. La situation en matière de sécurité y est différente de celle qui prévaut, par exemple, en France. Pour les régions déconseillées ou déconseillées sauf raison impérative, la consigne est tout simplement, de ne pas s'y rendre.

Législation

  • Les sacs en plastique sont interdits au Kenya. Si vous êtes pris en possession d'un sac en plastique, vous risquez une forte amende, voire une peine d'emprisonnement (jusqu'à un maximum de 4 ans).
  • L'homosexualité n'est pas acceptée au Kenya et l'expression ou les actes homosexuels sont punissables dans le pays. Si vous faites partie de la communauté LGBTQ+, vous devez en être conscient, même en tant que voyageur étranger.
  • L'usage et la possession de drogues, y compris de cannabis, sont sévèrement réprimés.
  • Il n'est permis de fumer que dans les endroits prévus à cet effet. Fumer dans la rue ou dans d'autres lieux publics est passible d'une lourde amende.
  • Il est interdit de photographier ou de filmer le président, les autres représentants du gouvernement en uniforme, les bâtiments gouvernementaux (par exemple les commissariats de police), les aéroports ou les objets militaires.
  • Vous souhaitez photographier ou filmer des tribus indigènes telles que les Masaïs ? Dans ce cas, demandez-leur toujours la permission au préalable.

Circulation et transports publics

  • Au Kenya, on conduit sur le côté gauche de la route.
  • Vous pouvez conduire au Kenya avec votre permis de conduire européen, mais vous pouvez demander un permis de conduire international avant votre départ pour en être sûr.
  • La circulation au Kenya est imprévisible. Les routes sont mal signalisées et leur revêtement est en mauvais état dans de nombreux endroits.
  • Méfiez-vous de la conduite imprudente des autres usagers de la route. Au Kenya, de nombreuses personnes conduisent sous l'influence de l'alcool, ce qui entraîne des situations dangereuses. Les embouteillages et les accidents sont fréquents, surtout le week-end.
  • Il est fortement déconseillé de conduire apres le coucher du soleil, en particulier en dehors des zones urbaines, ainsi que d'emprunter les dangereux "boda-boda", ou taxi-motos.
  • Vous ne voulez pas conduire vous-même, mais plutôt utiliser un taxi ? Dans ce cas, ne voyagez qu'avec des taxis fiables et convenez toujours d'un prix avant le départ. Consultez les guides locaux ou le personnel de l'hôtel pour commander un taxi sûr. Malgré la popularité croissante des taxis Bolt et Uber, ils ne sont pas fiables à 100 %.
  • Vous pouvez voyager entre Mombasa, Nairobi et Kisumu en train. La qualité des liaisons ferroviaires entre Mombasa et Nairobi est comparable à celle des liaisons ferroviaires en Europe. Dans le train comme à la gare, faites très attention à vos effets personnels.

Escroqueries (en ligne)

  • Ne rencontrez pas des personnes dont vous avez fait la connaissance sur internet, par exemple via une application de rencontre. De nombreux criminels actifs sur les plateformes de rencontres en ligne s'en prennent à l'argent et les biens des touristes.
  • N'achetez pas de diamants ou d'or au Kenya. Le risque qu'il s'agit de contrefaçons est élevé.
  • Vous souhaitez faire du bénévolat au Kenya ? Faites-le uniquement avec des organisations bénévoles dont vous êtes sûr qu'elles sont dignes de confiance. Soyez attentif aux organisations de volontariat qui fonctionnent de manière indépendante et sans intermédiaire. En outre, n'oubliez pas que le bénévolat dans les orphelinats est généralement déconseillé. En effet, un certain nombre d'orphelinats sont associés à des activités illégales telles que la traite d'êtres humains et la maltraitance d'enfants.

Conseils généraux de sécurité et de santé

  • Ne buvez que de l'eau bouillie et de l'eau provenant de bouteilles scellées. Les glaçons étant généralement fabriqués à partir de l'eau du robinet, il est recommandé de toujours commander des boissons sans glaçons.
  • Ne vous promenez pas dans les rues après le coucher du soleil. Ne sortez jamais seul(e) dans les rues, même pendant la journée.
  • Évitez les hôtels et autres lieux d'hébergement isolés, en particulier sur la côte. Les vols y sont plus fréquents.
  • Restez à proximité des lieux touristiques et des endroits où des activités touristiques sont organisées. En effet, ces endroits ont en général des mesures de sécurité suffisantes. Vous souhaitez visiter un endroit isolé ? Ne le faites jamais seul, mais assurez-vous d'avoir un guide fiable et, si nécessaire, une escorte policière.
  • N'acceptez pas de nourriture ou de boissons de la part d'inconnus. Ils pourraient contenir des stupéfiants. De même, si vous vous rendez dans un bar ou un restaurant, surveillez toujours attentivement votre boisson.
  • Laissez vos bijoux de valeur à la maison et n'emportez pas de grosses sommes d'argent lorsque vous sortez dans la rue. Ne gardez pas votre téléphone et votre portefeuille dans un sac, mais dans la poche de votre pantalon, de votre veste ou dans un sac banane.

Si vous êtes victime d'un vol

En cas d'agression ou de vol, n'opposez pas de résistance. Vous éviterez ainsi que la situation ne dégénère en violence. Les voleurs étant souvent en possession d'armes à feu, il est prudent de leur remettre vos biens. Toutefois, il faut toujours se rendre au poste de police le plus proche pour déclarer le vol de ses effets personnels. Si votre passeport est volé, vous aurez besoin d'une preuve de déclaration pour demander un passeport d'urgence ou un laissez-passer à l'ambassade de France ou de Belgique au Kenya. Sans document d'urgence, vous n'êtes pas autorisé à voyager et ne pourrez donc pas quitter le Kenya.

N'oubliez pas votre visa pour le Kenya

Comme indiqué précédemment, il est obligatoire de demander un visa ou une eTA avant de partir pour le Kenya. Cette obligation de visa s'applique à tous les voyageurs, quel que soit leur âge. L'eTA permet aux voyageurs de se rendre au Kenya une seule fois et de rester dans le pays jusqu'à 90 jours. La validité du visa pour le Kenya (eTA) peut être prolongée une fois de 90 jours.

Le visa pour le Kenya peut uniquement être demandé en ligne. Vous pouvez le faire facilement en remplissant le formulaire de demande en ligne sur ce site web. Dès que votre demande sera approuvée, vous serez en possession d'une eTA valide et vous pourrez vous rendre au Kenya.

Clause de non-responsabilité : vous êtes le seul responsable
Ces conseils aux voyageurs pour le Kenya ont été rédigés avec le plus grand soin. Néanmoins, DemandeVisa.fr décline toute responsabilité en cas de problèmes liés à l'utilisation de ces informations ou en cas de dommages ou de préjudices résultant de l'utilisation de ces informations. Vous devez rester vigilant à tout moment lorsque vous voyagez au Kenya et vous êtes le seul responsable de votre sécurité pendant votre voyage et votre séjour au Kenya. Vous êtes aussi le seul responsable du choix d'effectuer ou non un voyage particulier. Avant de vous rendre au Kenya, il est conseillé de consulter les dernières mises à jour de sécurité du gouvernement concernant les voyages au Kenya (https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/kenya/) ou de consulter les informations de l'ambassade de France ou Belgique au Kenya et/ou du ministère des Affaires étrangères.

DemandeVisa.fr est une agence de visas commerciale et professionnelle qui accompagne les voyageurs à obtenir, entre autres, un visa pour le Kenya. DemandeVisa.fr agit en tant que médiateur et ne fait en aucun cas pas partie dʼun gouvernement. Vous pouvez toujours demander un visa par le biais du service dʼimmigration (52,53 USD par visa, via www.etakenya.go.ke), mais sans aide en français. Si vous faites votre demande par le biais de DemandeVisa.fr, notre centre dʼassistance sera à votre service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De plus, nous vérifions manuellement votre demande et tous les documents que vous fournissez avant que nous la soumettions au service dʼimmigration en votre nom. Si nous soupçonnons des erreurs ou omissions, nous vous contactons directement personnellement, afin que votre demande puisse être traitée rapidement et correctement. Pour utiliser nos services, vous nous payez 52,53 USD en frais consulaires, que nous payons au service dʼimmigration en votre nom, ainsi que 15,90 € de frais de service comme rémunération pour notre médiation, TVA incluse. Nos services ont déjà évité à beaucoup de voyageurs des problèmes majeurs pendant leur voyage. Si une demande est rejetée malgré notre assistance et vérification, nous vous remboursons la totalité du prix dʼachat (sauf si une demande de visa Kenya a déjà été refusée pour ce voyageur). Si vous voulez savoir plus sur nos services, cliquez ici.