Bulletin d'actualités | | 08/01/2020 | Temps de lecture : ± 4 minutes

L'Australie a annoncé un investissement de 30 millions de dollars dans son système de visas. Cela a entraîné une tempête de critiques de la part du Parti des travailleurs. La nouvelle est très surprenante, car l'Australie prévoit depuis un certain temps de privatiser en grande partie le système des visas.

Système de visa australien

L'Australie est connue pour sa politique stricte en matière de visas. Les migrants sont confrontés à une procédure de demande extrêmement longue, qui prend souvent des années. Pour les touristes et les voyageurs d'affaires, l'Australie a mis à disposition plusieurs types de visas, dont l'ETA Australië et le visa eVisitor. Il s'agit de deux visas électroniques disponibles en ligne. Le eVisitor Australie est la variante la plus demandée en raison de son prix plus bas, et est valable 12 mois. Il peut être utilisé pour séjourner en Australie pour une durée maximale de 3 mois, à condition que les conditions d'obtention du visa soient remplies. Le gouvernement australien est très strict à ce sujet ; les voyageurs peuvent se voir refuser l'entrée dans le pays s'ils sont soupçonnés d'avoir contourné les règles. Cette interdiction d'entrée peut durer plusieurs années.

Privatisation et externalisation

Depuis quelques années, l'Australie vise à privatiser une grande partie du système des visas. Cela devrait alléger la charge de travail d'un gouvernement qui a fait plusieurs fois la une de l'actualité en raison des retards extrêmes dans les demandes de visa. Toutefois, le plan a également suscité de nombreuses critiques. La crainte est qu'elle mène à une plus grande automatisation et que la qualité du service soit déterminée par les moyens financiers du demandeur.

L'une des conséquences de cette situation est que les migrants qui n'ont pas les moyens de payer ces frais vont plutôt demander un visa de touriste pour aller en Australie, et essayer de l'échanger contre un visa permanent après leur arrivée. Le gouvernement australien a indiqué qu'il ne prévoyait pas de privatiser l'ensemble du système de visas ni d'externaliser la prise de décision concernant les visas. Le gouvernement restera toujours maître du fonctionnement du système de visa qui détermine qui n’est et qui n'est pas éligible à un visa Australie.

L'engraissement du porc

Le parti travailliste en Australie accuse la coalition de vouloir "engraisser le porc" avant de le mettre sur le marché. Selon Andrew Giles, chef de l'opposition sur l'immigration, l'investissement précédent de 80 millions d'euros, il y a quelques années, était déjà plus que suffisant pour renouveler le système. Ce nouvel investissement de 30 millions vise uniquement à rendre le système plus attrayant pour les entreprises, et non à l'améliorer réellement. Le gouvernement maintient que l'investissement est nécessaire pour que l'Australie puisse suivre l'évolution rapide du marché. Elle doit veiller à ce que le système australien de visas reste compétitif, pertinent et garantisse la sécurité nationale.

Demander un visa Australie

Malgré sa politique très stricte en matière de visas, l'Australie reste une destination de vacances et de travail très populaire. Ceci est dû à plusieurs raisons. Pour les travailleurs (temporaires), l'Australie est un choix intéressant, car les salaires y sont beaucoup plus élevés que dans d'autres pays. Bien que les coûts du logement et de la nourriture soient également plus élevés, il est possible d'économiser beaucoup d'argent grâce à une budgétisation intelligente. Il est ensuite ramené dans le pays d'origine.

Mais une autre raison majeure est le système de visa australien. Le pays accueille un grand nombre de migrants, aussi bien des touristes que des travailleurs et des réfugiés, et dispose donc d'un large éventail de visas spécifiques. Cela signifie qu'il existe un visa spécial pour chaque motif de voyage. Par exemple, pour les touristes, il y a le eVisitor Australie, qui peut être demandé rapidement et facilement en ligne. Les personnes qui souhaitent travailler en Australie pendant un été peuvent utiliser le poulaire Working Holiday Visa. L'Australie dispose d'un visa pour tous les usages, et le risque qu'une demande de visa soit rejetée est relativement faible, à condition que le voyageur voyage avec de bonnes intentions.

Veuillez noter que cet article consacré au visa pour l’Australie date de plus d'un an. Il est possible qu'il contienne des informations et des conseils obsolètes, c'est pourquoi aucun droit ne peut être tiré de cet article. Si vous partez prochainement en vacances et souhaitez connaître les règles en vigueur, consultez toutes les informations actualisées relatives au visa pour l’Australie.