Les visas dits « Working Holiday » (PVT) et « Work And Holiday » (VVT) sont populaires parmi les jeunes aventuriers (18 à 30 ans) qui souhaitent visiter l’Australie pour une période plus longue. Ces visas sont valables pour des séjours d’une durée maximale d’un an et peuvent être demandés jusqu’à trois fois.

Un an en Australie : une expérience extraordinaire

Passer une année à l’étranger et y travailler est une expérience qui change la vie et permet d’élargir sa vision du monde. Le gouvernement australien en est convaincu. Dès 1975, cela a donné lieu à un type de visa spécial : le visa Working Holiday Australie. L’objectif de ce visa est de stimuler les jeunes à découvrir le pays. À ce jour, plus d’un million de jeunes de plus de 40 pays ont fait usage d’un visa Working Holiday.

Le programme Working Holiday Maker

Actuellement, le programme australien dit « Working Holiday Maker » comprend six types de visa différents. Ceux-ci sont divisés en deux sous-classes, chacune avec trois cycles d’application différents.

Working Holiday ou Work And Holiday

Il existe un « Working Holiday visa » (sous-classe 417) et un « Work And Holiday visa » (sous-classe 462). Laquelle de ces deux sous-classes peut être demandée dépend uniquement de la nationalité du voyageur. Voyez dans les tableaux ci-dessous à quelle sous-classe vous pouvez prétendre si vous avez une nationalité européenne.

Nationalités pour lesquelles un visa Working Holiday (sous-classe 417) peut être demandé : 
AllemagneBelgiqueChypre
Danemark EstomieFinlande
France*Irlande*Italie
MalteNorvègePays-Bas
Royaume-Uni**Suède
* Les voyageurs de nationalité française ou irlandaise peuvent demander un visa Working Holiday jusqu’à leur 36e anniversaire
** Y compris les titulaires d’un passeport britannique d’outre-mer
Nationalités pour lesquelles un visa Work and Holiday (sous-classe 462) peut être demandé :
AutricheEspagneGrèce
HongrieLuxembourgPologne
PortgalRépublique tchèqueSaint-Marin
SlovénieSlovaquieTurquie

Le premier, le deuxième et le troisième visa

Il existe trois variantes du visa Work And Holiday visum et du visa Working Holiday , à savoir : le premier, le deuxième et le troisième visa qui peuvent être demandés dans chaque sous-classe. Chaque visa convient pour un séjour en Australie d’une durée maximale d’un an, mais les conditions et les activités autorisées en Australie sont légèrement différentes.

Roadtrip door AustraliëNe manquez pas de faire un road trip pendant votre année en Australie

Activités en Australie avec un visa Working Holiday

Travailler en Australie

Travailler n’est jamais le seul ou le principal objectif de l’aventure australienne, mais c’est une occasion idéale de s’immerger dans la vie australienne et de gagner un peu d’argent supplémentaire en même temps. Le type de travail qui peut être effectué dépend de la sous-classe du visa ( Working Holiday ou Work And Holiday), mais il importe également de savoir si le premier, le deuxième ou le troisième visa est utilisé dans cette sous-classe.

Le premier visa vous permet de travailler partout en Australie. Mais ce n’est que si l’on passe au moins trois mois à travailler dans certains secteurs, notamment l’agriculture, l’élevage, la sylviculture, la construction et la pêche, qu’un deuxième visa peut être demandé (plus tard). Et pour demander le troisième visa, il faut avoir travaillé au total pendant au moins six mois dans ces secteurs. Lorsque vous choisissez un travail en Australie, vérifiez soigneusement s’il relève des secteurs spécifiques selon les critères officiels, qui peuvent différer selon les régions et les années.

Célébrer les vacances

L’année en Australie devrait être avant tout une année de plaisir. Réservez suffisamment de temps pour découvrir tous les coins du pays. Une visite à Melbourne et à Sydney est presque toujours à l’ordre du jour. Mais jetez aussi un coup d’œil à l’île méridionale de Tasmanie, connue pour le diable de Tasmanie. Partez à la recherche d’Uluru dans l’outback australien, ou visitez l’un des nombreux autres parcs nationaux d’Australie. Vous en avez assez du désert sec ? Il y a encore un monde sous-marin à couper le souffle, notamment autour de la célèbre Grande Barrière de Corail.

Étudier en Australie

Un visa Working Holiday vous permet d’étudier en Australie pendant un maximum de quatre mois. C’est un mois de plus que le maximum autorisé avec un visa eVisitor. Si vous souhaitez étudier en Australie pour une période plus longue, vous pouvez demander un visa spécial d’études.

Conditions du visa Working Holiday Australie

Critère d’âge

Il est généralement possible de demander un visa Working Holiday jusqu’à votre 31e anniversaire. Il n’y a qu’une exception pour les voyageurs de nationalité française ou irlandaise ; ils peuvent introduire leur demande jusqu’à leur 36e anniversaire. Le critère d’âge ne doit être rempli qu’au moment de l’introduction de la demande. Donc pas pendant le séjour en Australie. Les visas de travail et de vacances peuvent toujours être demandés jusqu’au 31e anniversaire, quelle que soit la nationalité.

Des économies suffisantes

Si vous souhaitez faire usage d’un visa Working Holiday, vous devez être en mesure de démontrer que vous disposez de ressources financières suffisantes pour payer votre séjour et votre voyage de retour. Malgré la possibilité de travailler en Australie et de générer ainsi un revenu, il faut pouvoir démontrer que l’on dispose d’au moins 5000 AUD (ou convertis en d’autres devises) pour pouvoir effectuer le voyage.

Santé, caractère et histoire des voyages en Australie

Comme pour tous les visas pour l’Australie, certaines conditions de base doivent être remplies. Cela signifie que le voyageur ne doit pas avoir de dettes envers le gouvernement australien, doit être en bonne santé et avoir une bonne moralité. Lisez ci-dessous, sur la page des conditions en matière de visa, ce qu’il faut entendre par là. Enfin, il ne doit jamais y avoir eu de demande antérieure de visa pour l’Australie qui ait été rejetée.

Visum Australië

Coût élevé et temps de traitement prolongé
Les visas Working Holiday ont un délai de traitement assez long, il faut généralement au moins quelques semaines avant qu’une demande soit approuvée. Les coûts sont également assez élevés, à savoir 485 AUD, ce qui correspond à environ 310,00 €  par personne.

Si vous ne souhaitez pas rester plus de trois mois en Australie et ne souhaitez pas y travailler, il est préférable de demander un visa touristique pour l’Australie. Cela peut se faire facilement via ce site web et ne coûte que 14,95 €. Het toeristenvisum kan al worden toegekend binnen een uur.
Le visa touristique peut être accordé en une heure.


Attention : le visa touristique n’est pas un visa de transition

Vous avez demandé un visa Working Holiday, vous attendez toujours qu’il vous soit accordé et vous souhaitez vous rendre en Australie maintenant ? Ensuite, ne demandez pas de visa touristique pour pouvoir déjà voyager. Ce faisant, vous écraserez la demande de visa Working Holiday, ce qui vous fera perdre beaucoup de temps et d’argent. Il n’est pas non plus possible de demander un visa Working Holiday lorsque vous vous trouvez en Australie sur la base d’un visa touristique.