L’Australie a également pris des mesures strictes pour éviter la propagation du coronavirus (COVID-19). Dans bon nombre de cas, les visas pour l’Australie ne peuvent plus être utilisés, sauf à de rares exceptions. Sur la présente page, vous apprendrez quel est l’impact du coronavirus sur vos projets de voyage et sur votre visa Australie. Article mis à jour le 15 octobre 2020.

Y a‑t‑il des cas de COVID-19 en Australie ?

Oui. Le 15 octobre 2020, 27 326 cas y avaient été constatés et 904 personnes étaient décédées à la suite du coronavirus en Australie.

De nouvelles demandes de visa sont-elles acceptées actuellement ?

À ce jour, il est toujours possible de déposer une demande pour le visa eVisitor pour l’Australie. Ce type de visa convient pour les voyages d’affaires ainsi que pour les vacances. Toutefois, le traitement de nombreuses demandes dure beaucoup plus longtemps qu’à la normale, et ce sera probablement le cas jusqu'au moment où l'interdiction d'entrée sera levée. Vu que le visa Australie est valide un an, il est possible de déposer la demande dès à présent pour un voyage dans les 12 mois à venir.
Demander un visa Australie dès maintenant

Puis-je encore utiliser mon visa Australie pendant la crise sanitaire ?

Pour le moment, aucun voyageur n’est admis sur le territoire australien. Il n’existe que trois exceptions à cette mesure. Premièrement, pour les résidents australiens, c’est-à-dire les personnes ayant la nationalité australienne ou un statut de résident permanent australien. Deuxièmement, pour la famille proche d’une personne ayant la nationalité australienne ou un statut de résident permanent australien. Troisièmement, pour les personnes qui ont la nationalité néo-zélandaise et habitent en Australie ainsi que les personnes qui ont séjourné pendant au moins 14 jours en Nouvelle-Zélande et qui ont pris un vol vers l'Australie dit « sans quarantaine ». Les voyageurs qui ne se trouvent pas dans une de ces trois situations mais qui ont une raison urgente de se rendre en Australie peuvent demander une dérogation à l'interdiction d'entrée sur le territoire auprès du ministère australien de l'Intérieur (Australian Home Affairs).

Le transit en Australie est toujours possible pour les ressortissants des pays qui peuvent prendre une correspondance sans visa, dont la France et la Belgique. Ces voyageurs doivent toutefois être munis d'un billet de correspondance, ne sont pas autorisés à quitter la zone de transit de l'aéroport et ne peuvent rester plus de 72 heures en Australie.

Le coronavirus (COVID-19) entrave fortement les voyages avec un visa pour l’AustralieLe coronavirus (COVID-19) entrave fortement les voyages avec un visa pour l’Australie

Quand pourrai-je à nouveau partir en Australie ?

La date à laquelle vous pourrez à nouveau vous rendre en Australie avec un visa régulier n'est pas encore connue. Le ministre du Commerce Simon Birmingham a annoncé que l'Australie n'ouvrira probablement plus ses frontières aux voyageurs étrangers cette année. La possibilité d'assouplir les restrictions de voyage pour les étudiants et les autres visiteurs de longue durée est actuellement étudiée. Si les touristes et les voyageurs d'affaires ne peuvent définitivement pas se rendre en Australie jusqu'à la fin de l'année n'a pas encore été officiellement confirmé. Consultez régulièrement la présente page si vous souhaitez rester informé des mesures et des restrictions relatives au visa australien.

Si vous ou un membre de votre famille avez la nationalité australienne ou un statut de résident permanent, vous pouvez toujours vous rendre en Australie. Une exception peut également être faite si vous travaillez dans un secteur essentiel ou si vous avez des compétences essentielles, par exemple pour fournir des services médicaux. Dans ce cas, il vous faut une autorisation spéciale du service de l’Immigration, en plus d’un visa valide. Pour recevoir cette autorisation, vous devez pouvoir démontrer que vous remplissez les conditions. Si possible, l’autorisation doit être demandée au moins deux semaines avant le voyage, mais pas plus de 3 mois à l’avance. Veuillez noter que si vous souhaitez encore partir cette année en Australie, vous devez d'abord demander l'exception à l'interdiction d'entrée. Ce n'est qu'ensuite - si l'exception est accordée - que vous recevrez une invitation à soumettre votre demande de visa. À votre arrivée en Australie, vous devrez rester en quarantaine pendant 14 jours afin de réduire les risques de contamination au coronavirus (sauf si vous arrivez par un vol dit « sans quarantaine », en provenance de Nouvelle-Zélande). Les voyageurs seront mis en quarantaine dans une infrastructure désignée, par exemple un hôtel à l'aéroport.

Puis-je ou dois-je rentrer en France ou en Belgique ?

C’est à vous de décider. Les gouvernements conseillent de ne rester en Australie qu'en cas de nécessité. Si vous souhaitez rester en Australie, contactez votre compagnie d’assurance pour savoir si la couverture de votre assurance est toujours valide et suffisante, maintenant que les voyages en Australie ne sont plus autorisés. Si vous décidez de rester en Australie, assurez-vous de disposer d’un visa valide. Votre visa arrive bientôt à expiration ? Déposez alors une demande pour un nouveau visa avant que l’ancien n’expire. Il existe également des visas provisoires, dits « bridging visas », qui sont accordés plus rapidement et qui peuvent servir de solution temporaire lorsque le traitement d’une demande de visa prend trop longtemps. Certains types de visas ne peuvent pas être obtenus quand vous vous trouvez en Australie habituellement, mais en raison de la propagation de la COVID-19, des exceptions peuvent être demandées au service de l’Immigration.

Si vous vous trouvez en Australie maintenant, respectez les directives suivantes qui y sont valables actuellement :

  • Gardez une distance d’au moins 1,50 m avec les autres personnes.
  • Évitez les contacts sociaux, surtout avec des personnes à risque.
  • Lavez-vous régulièrement les mains pendant au moins 20 secondes.
  • Toussez et éternuez dans le pli de votre coude.
  • Essayez de toucher votre visage le moins possible avec vos mains.
  • Allez voir un médecin et faites-vous tester si vous ne vous sentez pas bien.

Le gouvernement australien propose des tests et des traitements gratuits contre le coronavirus.

Dans l'État de Victoria, où le confinement était encore d'application dernièrement, les restrictions sont assouplies petit à petit. Depuis le 27 septembre, le couvre-feu à Melbourne n'est plus en vigueur. Toutefois, il est toujours conseillé de rester chez soi autant que possible et le port du masque reste obligatoire dans tout Victoria. Les États du Queensland, d’Australie occidentale, d’Australie méridionale et de Tasmanie ont fermé leurs frontières intérieures. Les personnes qui n'ont pas le statut de résidant en Tasmanie sont invitées à quitter la région.

Comment être indemnisé de la perte financière due au coronavirus ?

Ce n’est pas clair pour le moment. Cela dépend également de votre situation, par exemple de l’agence où vous avez réservé votre voyage en Australie et des frais que vous avez déjà engagés ou que vous devez encore engager. Certaines compagnies d’assurance et certains voyagistes remboursent les dommages causés par l’épidémie de coronavirus. Cependant, d’autres assureurs et organisations de voyages ont d’ores et déjà annoncé ne pas être en mesure de rembourser tous les dommages, car ils manquent de fonds. Les visas pour l’Australie non utilisés ne peuvent pas être annulés. Le service de l’Immigration ne reprend pas les visas octroyés et ne rembourse pas les visas non utilisés.

Clause de non-responsabilité : actuellement, les mesures de lutte contre le coronavirus prises par les gouvernements français et belge ainsi que leurs conseils sont toujours sujets à modification. Par conséquent, en cette période de pandémie de coronavirus, il est impossible de garantir que toutes les informations relatives au visa Australie dans le présent article sont continuellement à jour. Nous nous efforçons toutefois de mettre l’article régulièrement à jour en y ajoutant de nouvelles informations ou en les adaptant au besoin.