Bulletin d'actualités | | 03/05/2022 | Temps de lecture : ± 3 minutes

Le gouvernement du Sri Lanka introduit de nouveaux visas pour les investisseurs étrangers qui investissent dans l’économie sri-lankaise. Le gouvernement espère ainsi soutenir son économie en difficulté.

Une économie au bord de l’effondrement

Le Sri Lanka est confronté à des problèmes économiques considérables. Cela est dû en partie à la crise sanitaire de coronavirus, qui a pratiquement mis le secteur touristique du pays à l’arrêt. Le tourisme est une source de revenus très importante pour le Sri Lanka : en 2019, il a représenté 12,5 % du produit intérieur brut (PIB) du pays. En 2020, ce pourcentage est tombé à 0,8 %. Bien que le pays semblait se remettre lentement, la situation s’est fortement détériorée en raison de la guerre en Ukraine. Le Sri Lanka connaît des pénuries structurelles de produits essentiels tels que la nourriture, les médicaments et le carburant. Le prix du diesel a augmenté de plus de 100 % et l’inflation générale est d’environ 20 %. Le réseau électrique tombe régulièrement en panne et de nombreux citoyens sri-lankais ne peuvent utiliser leur voiture par manque de carburant. Les représentants du gouvernement affirment qu’il s’agit de la pire crise depuis l’indépendance du pays et ils préviennent qu’une famine à grande échelle est imminente.

Tous ces problèmes ont pour conséquence des manifestations de masse qui ont lieu quotidiennement. On reproche au gouvernement de ne pas faire assez pour résoudre ces problèmes. Certains signes indiquent déjà que des changements politiques majeurs vont avoir lieu au Sri Lanka. L’opposition a récemment introduit un projet de loi qui vise à remanier complètement le système gouvernemental.

Visas pour les investisseurs

Pour aider l’économie en difficulté, le gouvernement du Sri Lanka essaie de rendre le pays plus attrayant pour les investisseurs étrangers. L’une des façons dont le gouvernement essaie de faire cela est d’offrir des visas spéciaux aux investisseurs. Les étrangers qui investissent un minimum de 75 000 dollars dans l’économie sri-lankaise peuvent obtenir un visa pour le Sri Lanka avec une validité de cinq à dix ans. Ces visas permettent également à ces personnes de transférer leur famille au Sri Lanka. En outre, le Sri Lanka offre des visas avec une validité de dix ans aux étrangers qui déposent un minimum de 100 000 $ dans une banque commerciale agréée par le gouvernement.

Il est remarquable, mais pas surprenant, que les investissements soient calculés en dollars américains. Le pays connaît une énorme pénurie de devises étrangères et la valeur de la monnaie sri-lankaise, la roupie, s’est effondrée en raison des problèmes économiques. La valeur de la roupie est actuellement la plus basse de l’histoire du pays.

Difficultés majeures pour le secteur du tourisme

Au Sri Lanka, on espérait que le secteur du tourisme se remettrait rapidement de la crise sanitaire de coronavirus avec l’augmentation de la couverture vaccinale dans le monde entier. Cependant, la guerre en Ukraine a anéanti ces espoirs. Les voyageurs choisissent d’autres destinations. Ceci est particulièrement visible dans le nombre de voyageurs qui proviennent d’Inde. Une grande partie des touristes qui se rendent au Sri Lanka viennent d’Inde, mais ce nombre a considérablement diminué ces derniers mois. Les visas pour le Sri Lanka peuvent être demandés depuis un certain temps, mais le gouvernement français met en garde contre les risques de sécurité causés par les manifestations de grande ampleur qui ont lieu dans le pays.