Afin de contenir l’épidémie de coronavirus (COVID-19), le gouvernement sri-lankais a pris des mesures drastiques ayant des conséquences majeures pour les touristes et les voyageurs d’affaires qui veulent se rendre au Sri Lanka. Dans le présent article (mis à jour le 16 septembre 2021), vous trouverez des informations sur la situation actuelle et des conseils pour planifier votre voyage.

Quelle est l’ampleur du problème lié à l’épidémie du coronavirus au Sri Lanka ?

Depuis avril 2021, le nombre d’infections dans le pays augmente rapidement. En conséquence, le gouvernement sri-lankais a imposé des restrictions aux déplacements, notamment un confinement jusqu’au 21 septembre au moins, une interdiction de voyager entre les provinces et un couvre-feu de 22 heures à 4 heures du matin. Une seule personne par foyer est autorisée à quitter la maison. Les marchés et supermarchés ne sont autorisés à recevoir que 25 % du nombre maximum de clients, les restaurants sont autorisés à ouvrir avec 50 % des places. Les centres commerciaux et les écoles sont fermés et les réunions ne sont pas autorisées. Au 16 septembre, 496 423 infections avaient été signalées et 11 699 décès enregistrés. Jusqu’au 16 septembre, 24 349 601 doses de vaccins ont été administrés au Sri Lanka.

Après une brève fermeture des frontières, les touristes sont autorisés à rentrer depuis le 1er juin 2021. Il existe une interdiction d’entrée pour les voyageurs qui se sont rendus dans plusieurs pays d’Amérique du Sud ou d’Afrique australe dans les 14 jours précédant leur arrivée. Les voyageurs en provenance d’Inde ne sont admis que s’ils sont entièrement vaccinés. En outre, depuis le 5 juin, les compagnies aériennes internationales sont autorisées à transporter jusqu’à 75 passagers par vol vers le Sri Lanka. Il n’y a pas de limite au nombre de passagers voyageant en tant que touristes dans le cadre du programme Bio Bubble, ni aux passagers entièrement vaccinés.

Après une brève fermeture des frontières, les touristes sont autorisés à rentrer depuis le 1er juin 2021. Il existe une interdiction d’entrée pour les voyageurs qui se sont rendus dans plusieurs pays d’Amérique du Sud ou d’Afrique australe dans les 14 jours précédant leur arrivée. Les voyageurs en provenance d’Inde ne sont admis que s’ils sont entièrement vaccinés.

Le Sri Lanka a pris des mesures énergiques pour endiguer la propagation du coronavirusLe Sri Lanka a pris des mesures énergiques pour endiguer la propagation du coronavirus

Puis-je actuellement demander un visa pour le Sri Lanka ?

Depuis le 21 janvier 2021, les demandes de visa touristique pour le Sri Lanka sont à nouveau approuvées. Depuis le 22 août 2021, les visas de travail sont également à nouveau accordés. Le visa doit être demandé avant le départ ; il n’est pas possible de demander un visa à l’arrivée au Sri Lanka. Pour l’instant, il n’est pas possible de demander le visa sur https://demandevisa.fr. Cependant, vous pouvez déjà faire une demande de visa via le site (en anglais) du département de l’immigration du Sri Lanka.

La demande de visa est soumise à des règles strictes. Les voyageurs doivent déjà avoir réservé un hôtel certifié par les autorités sri-lankaises comme étant un hôtel Safe and Secure de niveau 1. En outre, pour chaque mois de séjour au Sri Lanka, un montant de 12 dollars américains doit être payé pour une assurance Covid-19, qui couvre un montant d’au moins 50 000 dollars américains. Les voyageurs doivent remplir un Health Declaration Form en ligne ou à l’arrivée (à l’aéroprt). De plus, ils doivent présenter un résultat négatif (en anglais) à un test PCR effectué au plus tard 96 heures avant le départ. Vous devrez également payer les tests PCR avant votre départ, qui seront administrés au Sri Lanka. Les coûts par test sont de 40 dollars américains.

En outre, il faut être en possession d’un résultat négatif (en anglais) d’un test PCR effectué au plus tard 72 heures avant le départ, ou d’un certificat en anglais montrant que le voyageur a été entièrement vacciné pendant au moins deux semaines. En outre, il faut payer avant le départ les tests PCR, qui seront administrés au Sri Lanka. Le coût par test est de 40 dollars américains.

Quelles sont les règles applicables lors d’un séjour au Sri Lanka ? 

Règles pour les voyageurs qui n’ont pas été complètement vaccinés

Les voyageurs qui n’ont pas été complètement vaccinés depuis au moins deux semaines seront soumis à un test de dépistage à leur arrivée et au 14e jour de leur séjour. Les enfants de moins de 12 ans ne sont testés que le 14e jour de leur séjour. Tous les voyageurs étrangers qui n’ont pas été entièrement vaccinés doivent passer 14 jours en quarantaine après leur arrivée. Cela peut se faire soit dans un centre de quarantaine, soit dans un Safe and Secure Level 1 hôtel. Les touristes sont autorisés à se déplacer entre les hôtels avec le certificat Safe and Secure Level 1 pendant la période de quarantaine et peuvent visiter certains sites approuvés dans le pays dans une bulle de voyage.

Après 14 jours, vous pourrez entrer en contact avec la communauté locale, mais même dans ce cas, il est recommandé de ne pas serrer la main des autres, de ne pas les embrasser, d’utiliser le moins possible les transports publics, de payer sans contact autant que possible et de se laver les mains régulièrement.

La validité des visas des voyageurs déjà présents au Sri Lanka peut être prolongée de 60 jours jusqu’au 9 juillet 2021, sur le site internet du département de l’immigration.

Règles pour les voyageurs entièrement vaccinés

Les voyageurs qui ont reçu la bonne dose de vaccin au moins deux semaines avant leur arrivée (au moins 28 jours pour le vaccin de Janssen) seront testés pour le coronavirus à leur arrivée au Sri Lanka. Si le résultat de ce test PCR est négatif, le voyageur ne doit pas être mis en quarantaine. Les enfants à partir de 12 ans sont également testés à l’arrivée. Ils peuvent voyager avec leurs parents vaccinés et ne doivent pas être mis en quarantaine s’ils sont négatifs le premier jour. Toutefois, les enfants âgés de 2 à 18 ans qui n’ont pas été vaccinés et qui voyagent avec leurs parents vaccinés doivent être testés à nouveau le dixième jour de leur séjour.

La validité des visas des voyageurs se trouvant déjà au Sri Lanka peut être prolongée de 30 jours jusqu’au 7 septembre 2021 sur le site web du département de l’immigration.

Quelles sont les règles applicables au voyage de retour en France ?

Les voyageurs âgés de plus de 12 ans qui rentrent du Sri Lanka en France ont besoin de l’un des documents suivants :

  • Un résultat négatif d’un test NAAT (PCR, RT PCR, LAMP, TMA ou mPOCT), datant de 48 heures au maximum.
  • Un résultat négatif d’un test antigénique, datant de moins de 24 heures.

Un certificat de vaccination ou un certificat de guérison n’est pas suffisant. Si vous voyagez du Sri Lanka vers la France, vous devez toujours vous faire dépister avant le départ. Depuis le 14 août, le Sri Lanka est une zone à très haut risque avec le code couleur orange. Par conséquent, après le retour en France, il est obligatoire de passer 10 jours en quarantaine à domicile. Ceci est également fortement conseillé pour les enfants de moins de 12 ans. Vous devez avoir sur vous un certificat de quarantaine à cette fin. La période de quarantaine peut être raccourcie en se faisant tester le cinquième jour après l’arrivée.

À partir de quand pourra-t-on à nouveau se rendre au Sri Lanka sans courir de risque ?

Depuis le 1er juin, les touristes sont à nouveau admis au Sri Lanka sous des conditions strictes. Pour l’instant, les voyageurs d’affaires ne peuvent se rendre au Sri Lanka qu’avec un permis exceptionnel.

Consultez régulièrement cette page sur le coronavirus au Sri Lanka pour rester informé. Souhaitez-vous être informé dès que vous pourrez à nouveau voyager librement au Sri Lanka ?
Remplissez ici votre adresse e‑mail pour être tenu informé par e‑mail

Clause de non-responsabilité : cet article a été rédigé avec le plus grand soin et est régulièrement mis à jour. Néanmoins, aucun droit ne peut être tiré des informations contenues dans cette page. La situation relative à la COVID-19 évolue rapidement et les informations provenant des différents gouvernements ne sont pas toujours univoques. Avant de partir en voyage, informez-vous également auprès de votre agence de voyages sur la situation la plus récente concernant les voyages au Sri Lanka qui nécessitent l’obtention d’une ETA ou d’un autre type de visa.