Afin de contenir l'épidémie de coronavirus (COVID-19), le gouvernement sri-lankais a pris des mesures drastiques ayant des conséquences majeures pour les touristes et les voyageurs d'affaires qui veulent se rendre au Sri Lanka. Dans le présent article (mis à jour le 12 novembre 2020), vous trouverez des informations sur la situation actuelle et des conseils pour planifier votre voyage.

Quelle est l'ampleur du problème lié à l'épidémie de coronavirus au Sri Lanka ?

Pour l'instant, peu de cas de coronavirus ont été recensés au Sri Lanka. Cependant, depuis début octobre, le nombre d'infections dans le pays augmente rapidement, en particulier dans le district de Polonnâruvâ et à Colombo. Au 12 novembre 2020, 15 350 cas d'infection et 46 décès avaient été dénombrés. Étant donné que tout le monde ne peut pas avoir accès aux tests de dépistage, il n'est pas possible d'affirmer avec certitude que ces chiffres illustrent bien la réalité. Jusqu'à nouvel ordre, tous les touristes et voyageurs d'affaires sont interdits d'entrée, même s'ils disposent d'un visa en cours de validité.

Le Sri Lanka a pris des mesures énergiques pour endiguer la propagation du coronavirusLe Sri Lanka a pris des mesures énergiques pour endiguer la propagation du coronavirus

Puis-je actuellement demander un visa pour le Sri Lanka ?

À l’heure actuelle, il est possible de demander un visa pour le Sri Lanka. Toutefois, le service de l'Immigration ne traite pas les nouvelles demandes tout de suite. Les demandes de visa resteront en suspens jusqu'à ce que l'interdiction d'entrée au Sri Lanka soit levée. Les autorités sri-lankaises avaient annoncé que les voyageurs seraient à nouveau les bienvenus le 1er août, mais cette date a été repoussée et l’interdiction d’entrée est toujours en vigueur. Tout vol pour le Sri Lanka est suspendu. Des mesures supplémentaires s’appliqueront probablement lorsque les voyages au Sri Lanka seront à nouveau autorisés. Par exemple, les voyageurs devront demander un visa avant leur départ et les visas deviendront plus chers. En outre, certaines conditions liées à la santé seront introduites. Dès que cela se produira, toutes les demandes seront aussitôt examinées et les visas seront très probablement accordés en quelques jours.

Soumettre une demande de visa pour le Sri Lanka

Je suis encore au Sri Lanka, que dois-je faire ?

En ce moment, il est recommandé de quitter le Sri Lanka au plus vite, si cela est encore possible. Bien que certaines compagnies aériennes aient décidé de reprendre leurs vols, le trafic aérien de Colombo vers l'Europe est limité. Pour les touristes et les voyageurs d'affaires, les vols ne sont possibles qu'au départ du Sri Lanka vers d'autres pays pour le moment, et non depuis l'étranger vers le Sri Lanka. Il peut par conséquent s'avérer compliqué de quitter le Sri Lanka, si vous vous y trouvez encore maintenant. Comme ce problème concerne de nombreux voyageurs, le gouvernement sri-lankais a annoncé que tous les visas des personnes se trouvant actuellement dans le pays seront automatiquement et gratuitement prolongés du 7 octobre au 5 décembre 2020. Pour la prolongation, il n'est pas nécessaire de se rendre au bureau du service de l'immigration. La procédure de paiement des frais pour cette prolongation sera annoncée ultérieurement. Les voyageurs qui quittent le Sri Lanka avant le 5 décembre peuvent payer ces frais de prolongation du visa à l'aéroport.

L'ambassade de France et le consulat de Belgique au Sri Lanka aident à organiser le retour de leurs ressortissants. Ces instances sont joignables pendant les heures de bureau (heure sri-lankaise) aux numéros suivants : +94 11 2 63 94 00 (ambassade de France) et +94 11 238 75 11 (consulat de Belgique). Les voyageurs revenant en France sont encouragés à effectuer un test PCR avant leur départ. Dans le cas contraire, ils seront invités à respecter une quatorzaine à leur domicile ou dans une structure d’hébergement adapté.

À partir de quand pourra-t-on à nouveau se rendre au Sri Lanka sans courir de risque ?

Bien que les autorités sri-lankaises aient annoncé précédemment que les voyageurs seraient à nouveau autorisés à partir du 1er août, les aéroports du Sri Lanka sont toujours fermés. Le 17 septembre, le ministre sri-lankais du Tourisme Prasanna Ranatunga a souligné que les aéroports du Sri Lanka n'ouvriront pas tant que le secteur de la santé du Sri Lanka n'aura pas indiqué que cela est en effet possible. Tout vol commercial est suspendu jusqu'au 31 décembre au plus tôt.

Souhaitez-vous être tenu informé de la levée de l'interdiction d'entrée au Sri Lanka ?
Remplissez ici votre adresse e‑mail pour être tenu informé par e‑mail

Les voyageurs qui sont exceptionnellement autorisés à se rendre au Sri Lanka doivent être en possession d'un résultat de test négatif (de moins de 72 heures) et d'un certificat de santé. Les voyageurs qui sont exceptionnellement autorisés à se rendre au Sri Lanka doivent subir un test PCR à leur arrivée et doivent passer 14 jours en quarantaine dans un établissement désigné par le gouvernement. En ce qui concerne les autres voyageurs, il est formellement recommandé de différer leurs projets de voyage au Sri Lanka, s'il n'est pas absolument nécessaire. Veuillez consulter régulièrement cette page dédiée à l'épidémie de coronavirus au Sri Lanka pour vous tenir informé de l'évolution de la situation.

Clause de non-responsabilité : cet article a été rédigé avec le plus grand soin et est régulièrement mis à jour. Néanmoins, aucun droit ne peut être tiré des informations contenues dans cette page. La situation relative à la COVID-19 évolue rapidement et les informations provenant des différents gouvernements ne sont pas toujours univoques. Avant de partir en voyage, informez-vous également auprès de votre agence de voyages sur la situation la plus récente concernant les voyages au Sri Lanka qui nécessitent l’obtention d’une ETA ou d'un autre type de visa.