Bulletin d'actualités | | 13/05/2019 | Temps de lecture : ± 4 minutes

Le dimanche de Pâques, des attentats terroristes ont été commis à différents endroits au Sri Lanka. Des règles d'urgence ont alors été imposées, notamment un couvre-feu. En outre, le Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères a décidé de rappeler les voyageurs français qui se trouvaient toujours au Sri Lanka.

Les voyageurs français ont dû rentrer en France, car le Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères a décidé de renforcer les conseils aux voyageurs pour le pays. Le voyage au Sri Lanka n'est possible qu'en cas de nécessité. Tout voyage non urgent est déconseillé, car il n'est pas suffisamment sûr.

Le risque de nouvelles attaques est élevé

Sur le site du ministère des affaires étrangères, on peut lire que le risque de nouvelles attaques au Sri Lanka est élevé. Les terroristes sont toujours en liberté, bien que des rapports indiquent que la plupart des terroristes ont été tués. Néanmoins, des armes sont encore régulièrement trouvées lors de raids et il y a aussi des attaques de vengeance religieuse.

Les voyageurs qui doivent se rendre au Sri Lanka par avion pour une raison quelconque peuvent se présenter à l'aéroport. Ils doivent être présents quatre heures avant le départ. Les voyageurs qui se trouvent déjà dans le pays doivent contacter le voyagiste et suivre strictement les instructions des autorités locales. On peut contacter l'ambassade en appelant le +31 247 247.

Les derniers développements au Sri Lanka

Les attaques au Sri Lanka ont eu lieu le dimanche de Pâques, 21 avril 2019, à huit endroits différents dans les villes de Colombo, Batticaloa et Negombo. Des centaines de personnes ont été tuées et blessées lors de ces attaques. Les derniers rapports indiquent que la probabilité de nouvelles attaques est encore élevée et que, de plus, des attaques de vengeance religieuse se produisent encore régulièrement. La situation au Sri Lanka est donc très imprévisible et incertaine, et il n'est pas sécuritaire de se rendre dans le pays.

Le 22 avril 2019, le ministère de l'Intérieur a déclaré l'état d'urgence au Sri Lanka. Actuellement, cet état d'urgence est toujours en vigueur, ce qui signifie que les autorités sri-lankaises ont reçu plus de pouvoirs pour effectuer des contrôles stricts. Les autorités sri-lankaises ont une présence visible dans les rues grâce à l'armée et à la police. Les rassemblements sont interdits. Restez informé des derniers développements en consultant régulièrement le site web du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères.

Puis-je me rendre au Sri Lanka ?

Les voyageurs qui prévoient de se rendre prochainement au Sri Lanka devraient garder un œil sur les conseils aux voyageurs. Actuellement, le Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères déconseille de se rendre dans le pays. Veuillez vérifier auprès de votre compagnie aérienne comment vous pouvez annuler votre voyage.

Les frais sont couverts par le Fonds d'assurance contre les accidents de voyage. Lors de la réservation d'un vol, vous payez un petit montant supplémentaire par personne à la caisse. Le Calamity Fund versera des fonds, car il s'agit d'un "événement anormal causé par une agression ou une catastrophe naturelle". Gardez donc un œil sur l'évolution de la situation.

Visa Sri Lanka

Si vous souhaitez vous rendre au Sri Lanka ultérieurement, lorsqu'il sera à nouveau possible de voyager en toute sécurité, pour les vacances ou les affaires, vous avez besoin d'un visa Sri Lanka. La demande de visa pour le Sri Lanka prend cinq minutes et coûte 44,95 € par personne. Nous recommandons de ne demander le visa que lorsqu'il est certain que le voyage peut avoir lieu. Si aucun billet d'avion n'a été réservé, nous vous recommandons d'attendre que le voyage soit possible en toute sécurité.

Tous les voyageurs français et belges doivent demander un visa pour le Sri Lanka. Le visa Sri Lanka est généralement accordé en quelques jours et envoyé par e‑mail. Vous devez imprimer le visa et le garder dans votre bagage à main.

Vous pouvez choisir entre un visa physique et un visa numérique. Le visa numérique Sri Lanka est moins cher et il n'est généralement pas nécessaire de demander un visa physique. Cela n'est nécessaire que si vous êtes journaliste, si vous voulez participer à des événements journalistiques, si vous restez plus de 90 jours au Sri Lanka ou si vous voulez rejoindre une organisation au Sri Lanka.

Demande de visa Sri Lanka

Avez-vous oublié de demander un visa pour le Sri Lanka ? Veuillez utiliser la procédure d'urgence en sélectionnant l'option "urgent" dans le formulaire de demande normal. Dans la plupart des cas, le visa sera envoyé par e‑mail dans les 24 minutes.

Veuillez noter que cet article consacré au visa pour le Sri Lanka date de plus d'un an. Il est possible qu'il contienne des informations et des conseils obsolètes, c'est pourquoi aucun droit ne peut être tiré de cet article. Si vous partez prochainement en vacances et souhaitez connaître les règles en vigueur, consultez toutes les informations actualisées relatives au visa pour le Sri Lanka.