Bulletin d'actualités | | 02/05/2018 | Temps de lecture : ± 5 minutes

Un touriste indien a été arrêté au Sri Lanka, car il ne s’est tenu aux conditions du visa touristique. Le Sri Lanka propose plusieurs types de visas. Les voyageurs ne peuvent effectuer un travail qu’en étant titulaires d’un visa de travail spécifique. Les autres visas ne sont pas valables dans ce cas.

Les voyageurs qui ne se conforment pas aux conditions du visa Sri Lanka peuvent être arrêtés, ou même expulsés.

Non-respect des conditions du visa

L’homme en question, un Indien de 52 ans, a été arrêté à la mi-avril pour avoir enfreint les conditions de son visa touristique. L’homme vendait des tapis dans le centre commercial de Rajamalwatta à Modara, peut-on lire dans Colombo Page.

Ce voyageur était entré au Sri Lanka avec un visa touristique. Selon la police, il a été arrêté pour avoir exercé du commerce illicite dans le pays. De plus, le suspect ne pouvait pas présenter sa pièce d’identité.

Le touriste a exercé un commerce illégal de vente de tapis, estime le gouvernement sri-lankais. Par conséquent, il a transgressé les conditions de son visa touristique. En outre, il ne s’est pas tenu à la loi de l’Immigration. Le suspect a non seulement été arrêté, mais également poursuivi. Il devra bientôt se présenter devant le juge.

Mont Lavinia, Sri LankaMont Lavinia, Sri Lanka

Que permet le visa Sri Lanka ?

La législation sri lankaise est très stricte en matière de visas. Un voyageur ne peut y travailler que s’il a reçu l’autorisation explicite de la part du gouvernement du Sri Lanka. Le visa Sri Lanka est également appelé visa ETA Sri Lanka et est soumis à certaines conditions.

En principe, les voyageurs peuvent demander deux sortes de visas Sri Lanka, à savoir : le visa pour voyages d’affaires et le visa touristique. Il est facile de déposer la demande appropriée. La demande doit être effectuée correctement. Dans le cas de vacances, il est important de demander le visa touristique. Pour un voyage d’affaires, un visa d’affaires est obligatoire.

Que ne permet pas le visa Sri Lanka ?

En outre, il existe un certain nombre de règles auxquelles les titulaires d’un visa Sri Lanka doivent se tenir. Par exemple, la loi sur l’immigration du Sri Lanka interdit explicitement de faire du commerce en ayant l’un de ces trois visas. Le visa Sri Lanka d’affaires ne permet pas de monter sa propre entreprise ou de travailler pour un employeur du Sri Lanka.

Le visa d’affaires est conçu pour des rencontres d’affaires au Sri Lanka, ou pour conclure des contrats avec des entrepreneurs sri lankais, alors que le voyageur lui-même doit travailler pour une entreprise étrangère (française ou belge par exemple). Le visa d’affaires n’est donc pas un visa de travail.

Avec un visa touristique, il n’est pas non plus permis de travailler. Ce visa Sri Lanka est conçu pour les vacances. De plus, le voyageur doit se conformer à toutes les lois en vigueur dans le pays. Le visa permet de séjourner au maximum 30 jours au Sri Lanka. Il n’est pas permis de rester plus de 30 jours avec un visa Sri Lanka touristique. Il est possible de demander une prolongation de visa, mais dans ce cas, il faut demander un autre visa auprès de l’ambassade du Sri Lanka à Paris ou à Bruxelles.

Si vous souhaitez séjourner moins de 30 jours dans le pays, la solution la plus appropriée et la moins chère est de soumettre une demande de visa Sri Lanka. Ce visa peut facilement être demandé en ligne.

Les voyageurs qui souhaitent travailler, vivre en permanence ou suivre des études au Sri Lanka doivent demander un autre visa que l’e-visa (ETA). Ces visas spécifiques ne peuvent être demandés qu’à l’ambassade à Paris ou à Bruxelles.

Demander l’e-visa Sri Lanka

Il est très simple de déposer une demande de visa Sri Lanka et la demande peut être effectuée 24 heures sur 24 sur notre site. Il est possible de déposer une demande pour plusieurs personnes dans un seul formulaire. De plus, vous pouvez soumettre une demande pour une autre personne, si vous disposez des données du passeport du voyageur. Dans le formulaire, le demandeur doit indiquer s’il projette de faire un voyage d’affaires, un voyage touristique ou une escale au Sri Lanka. Il faut déposer une demande de visa même pour un transit au Sri Lanka.

Le prix du visa est de 44,95 € par personne. Le visa conçu pour les voyages d’affaires connaît une majoration de 10,00 €. Le paiement peut être effectué par Carte Bancaire, carte Visa, Mastercard, Bancontact ou PayPal.

Le visa Sri Lanka

Déposez la demande de visa Sri Lanka en ligne par le biais du formulaire électronique, quelques semaines à l’avance (explication du formulaire. Le visa peut seulement être demandé si vous vous trouvez en dehors du Sri Lanka. Si vous comptez arriver au Sri Lanka dans moins de 72 heures, vous pouvez déposer une demande en urgence. Dans ce cas, une petite majoration est facturée. Une demande en urgence est généralement approuvée en moins de 23 minutes. Emportez le visa Sri Lanka avec vous lors de votre voyage. Dans l’avion, les voyageurs reçoivent également une carte de débarquement. Dans ce formulaire, vous devrez indiquer vos données personnelles et l’objet de votre voyage. Lors du contrôle du passeport au Sri Lanka, ce document devra être présenté. Il peut également être demandé de présenter le visa.

Veuillez noter que cet article consacré au visa pour le Sri Lanka date de plus d'un an. Il est possible qu'il contienne des informations et des conseils obsolètes, c'est pourquoi aucun droit ne peut être tiré de cet article. Si vous partez prochainement en vacances et souhaitez connaître les règles en vigueur, consultez toutes les informations actualisées relatives au visa pour le Sri Lanka.