Bulletin d'actualités | | 28/02/2018 | Temps de lecture : ± 4 minutes

Des désaccords d’ordre politique persistent au Sri Lanka. Depuis longtemps, le parlement du Sri Lanka est confronté à une crise politique, qui est apparue après les élections au terme desquelles M. Mahinda Rajapakse a revendiqué la victoire.

Le nouveau parti, SLPP, a battu le Sri Lanka Freedom Party, ce qui a conduit à une crise politique. Il est conseillé aux voyageurs qui prévoient de se rendre au Sri Lanka prochainement de consulter attentivement les conseils aux voyageurs du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Visa nécessaire pour le Sri Lanka

Pour se rendre au Sri Lanka, tous les voyageurs ont besoin d'un visa individuel, les enfants également. La demande de visa en ligne est facile et ne prend que cinq minutes tout au plus. Le prix du visa est de 44,95 € par personne.

Lorsque vous faites une demande de visa pour le Sri Lanka, vous pouvez demander plusieurs visas dans un seul formulaire (demande groupée). Cependant, le paiement, qui peut être effectué par Carte Bancaire, carte Visa, Mastercard, Bancontact ou PayPal, doit être effectué pour chaque visa séparément. Vous pouvez déposer votre demande 24 heures sur 24. En général, le visa est délivré en quelques jours, sauf s’il s’agit d’un visa en urgence. Dans ce cas, le visa Sri Lanka est généralement délivré en 23 minutes en moyenne.

Zones à risque

La guerre civile qui a duré trente ans au Sri Lanka a pris fin en 2009. Les voyageurs peuvent encore en constater les conséquences aujourd’hui ; les contrôles par la police et par l’armée sri lankaises sont renforcés. Il est important de toujours avoir une pièce d’identité sur vous. Assurez-vous de pouvoir présenter à tout moment votre passeport ainsi que votre visa. Il est conseillé d’imprimer le visa électronique dès sa réception et de le garder sur vous.

Les contrôles sont intensifiés dans l’est et dans le nord du Sri Lanka en particulier. Dans ces régions se trouvent des zones dites « à risques », surtout appelées ainsi à cause des champs qui n’ont pas été déminés après la guerre civile. Il est recommandé de rester sur les routes et de ne pas les quitter.

Toutes les zones au nord de l’A12 sont dangereuses. En outre, évitez certaines sections des districts de Trinquemalay, de Batticaloa et d’Ampara.

Effets personnels

Faites attention à vos effets personnels. Le nombre de vols et d’agressions au Sri Lanka augmente en permanence. Soyez particulièrement vigilant dans des endroits où se trouvent beaucoup de touristes, par exemple à la plage. Ce conseil concerne surtout les femmes voyageant seules.

Bon à savoir

Le Sri Lanka connaît ses propres lois, règles et coutumes. C’est un pays avec de nombreuses religions. La plupart des citoyens sont bouddhistes. C’est pourquoi il est conseillé de s’habiller de façon appropriée et de couvrir vos épaules et vos jambes lorsque vous visitez des lieux de culte. Les tatouages représentant Bouddha ne doivent pas être visibles. Si l’un des voyageurs a un tel tatouage, il doit le couvrir à tout moment.

En outre, il n’est pas permis de se (faire) photographier le dos tourné vers une statue de Bouddha. Il est également interdit de prendre des photos de lieux hautement sécurisés ainsi que de militaires ou de personnes en uniforme. Par conséquent, ne prenez pas de photos de bâtiments gouvernementaux ou d’objets militaires.

L’homosexualité

Le Sri Lanka est un pays bouddhiste. C’est pourquoi l’homosexualité est passible de sanctions à tout moment. Cette règle ne s’applique pas uniquement à la population locale, mais également aux touristes et donc aux étrangers. Les voyageurs doivent garder cela à l’esprit et, si nécessaire, adapter leur façon de se comporter et de s’exprimer.

Le visa Sri Lanka

Pour se rendre au Sri Lanka, tout voyageur a besoin d’un visa. Le document de voyage doit encore être valable au moins 6 mois lors de l’arrivée du voyageur au Sri Lanka. Déposez votre demande de visa touristique au maximum 30 jours avant votre départ au Sri Lanka. Il n’est pas autorisé de se livrer à d’autres activités que le tourisme avec le visa touristique. Le bénévolat, les études, les activités journalistiques ou toute autre activité ne sont pas autorisés.

Veuillez noter que cet article consacré au visa pour le Sri Lanka date de plus d'un an. Il est possible qu'il contienne des informations et des conseils obsolètes, c'est pourquoi aucun droit ne peut être tiré de cet article. Si vous partez prochainement en vacances et souhaitez connaître les règles en vigueur, consultez toutes les informations actualisées relatives au visa pour le Sri Lanka.