Bulletin d'actualités | | 25/10/2022 | Temps de lecture : ± 3 minutes

La Nouvelle-Zélande suit les traces de l’Australie en supprimant les dernières restrictions d’entrée liées au coronavirus le 20 octobre 2022. Les voyageurs internationaux peuvent désormais entrer en Nouvelle-Zélande en présentant simplement un passeport valide et un visa ou une NZeTA.

La vaccination n’est plus obligatoire

De plus en plus de pays ont désormais décidé de lever toutes les restrictions d’entrée liées au coronavirus pour les voyageurs internationaux. En octobre, la Nouvelle-Zélande a aussi décidé de supprimer l’obligation de vaccination. Actuellement, tous les voyageurs internationaux munis d’un visa Nouvelle-Zélande valide peuvent entrer dans le pays, quel que soit leur statut vaccinal.

Maintenant que même les voyageurs non vaccinés peuvent entrer en Nouvelle-Zélande sans aucun problème, la Traveller Declaration est également devenue superflue. Jusqu’à récemment, tous les voyageurs étaient tenus de remplir cette déclaration de santé et de la présenter avec leur certificat de vaccination. Actuellement, il suffit que les voyageurs soient en possession d’une NZeTA ou d’un visa néo-zélandais. La NZeTA est une autorisation de voyage électronique dont la procédure de demande se déroule entièrement en ligne. Cette autorisation de voyage électronique est une alternative plus facile à obtenir qu’un visa et est disponible pour tous les voyageurs européens qui remplissent les conditions de la NZeTA.

La relance du tourisme

Lorsque les frontières de tous les pays étaient fermées à cause de l’épidémie de coronavirus, le secteur du tourisme de la Nouvelle-Zélande n’est pas resté les bras croisés. Même si les touristes ne pouvaient être accueillis, le pays a travaillé dur pour construire de nouvelles infrastructures touristiques.

Pour les amoureux de la nature, la Nouvelle-Zélande a toujours été un paradis terrestre. En effet, le pays abrite le plus grand nombre de parcs nationaux et de réserves naturelles au monde. Alors que les touristes devaient s’armer de patience, la Nouvelle-Zélande s’est efforcée de créer autant de nouvelles activités écologiques que possible pour les visiteurs. C’est à ce moment-là que de nouvelles pistes cyclables ont été créées sur l’île du Sud, grâce à des ponts suspendus installés entre les montagnes et des plateformes le long des falaises escarpées. Sur l’île du Nord, un sentier de randonnée a été tracé pour s’aventurer dans le paysage volcanique du mont Tarawera.

Pour mieux gérer la vague de touristes, de nouveaux hôtels ont également été construits dans certaines villes. Pour certains de ces hôtels, il est nécessaire de réserver le plus tôt possible, car ils ont atteint très rapidement une très grande popularité. Pour demander une NZeTA, il n’est pas nécessaire d’avoir déjà réservé un hébergement. Cela signifie que vous pouvez demander votre autorisation de voyage obligatoire dès que vous décidez que vous voulez vous rendre en Nouvelle-Zélande. La NZeTA est valable pendant deux années, et peut donc être demandée même un an avant le voyage. Pendant cette période de validité, il est permis d’entrer dans le pays plusieurs fois. La durée maximale autorisée pour chaque voyage est de trois mois. Pendant cette période de séjour autorisée, les voyageurs peuvent profiter de toutes les merveilles de ce pays extrêmement diversifié.

L’obligation de NZeTA ou de visa Nouvelle-Zélande demeure

L’obligation de demander une NZeTA avant le voyage reste en vigueur pour tous les touristes et les voyageurs d’affaires internationaux, à la seule exception des voyageurs titulaires d’un passeport australien ou néo-zélandais. Les enfants doivent également être en possession d’une autorisation de voyage valide. La NZeTA ne peut être demandée qu’avec un passeport ordinaire ou d’un passeport d’urgence. Les enfants allemands peuvent également faire leur demande à l’aide d’un passeport pour enfants (Kinderreisepass). Tous les autres documents, tels que les cartes d’identité, les permis de conduire et les documents de voyage des réfugiés, ne remplissent pas les conditions d’obtention de la NZeTA.

DemandeVisa.fr est une agence de visas commerciale et professionnelle qui accompagne les voyageurs à obtenir, entre autres, un visa pour la Nouvelle-Zélande. DemandeVisa.fr agit en tant que médiateur et ne fait en aucun cas pas partie dʼun gouvernement. Vous pouvez toujours demander un visa par le biais du service dʼimmigration (58 NZD par visa, via nzeta.immigration.govt.nz), mais sans aide en français. Si vous faites votre demande par le biais de DemandeVisa.fr, notre centre dʼassistance sera à votre service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De plus, nous vérifions manuellement votre demande et tous les documents que vous fournissez avant que nous la soumettions au service dʼimmigration en votre nom. Si nous soupçonnons des erreurs ou omissions, nous vous contactons directement personnellement, afin que votre demande puisse être traitée rapidement et correctement. Pour utiliser nos services, vous nous payez 58 NZD en frais consulaires, que nous payons au service dʼimmigration en votre nom, ainsi que 26,07 € de frais de service comme rémunération pour notre médiation, TVA incluse. Nos services ont déjà évité à beaucoup de voyageurs des problèmes majeurs pendant leur voyage. Si une demande est rejetée malgré notre assistance et vérification, nous vous remboursons la totalité du prix dʼachat (sauf si une demande de visa Nouvelle-Zélande a déjà été refusée pour ce voyageur). Si vous voulez savoir plus sur nos services, cliquez ici.