Quand vous pensez à la Nouvelle-Zélande, vous vous imaginez probablement déjà dans d’immenses réserves naturelles, en train d’écouter les oiseaux et les cascades rugissantes. De ce fait, la Nouvelle-Zélande est une destination de vacances très prisée. Il est donc essentiel de bien se préparer pour tout voyage, qu’il soit lointain ou proche. Par conséquent, outre notre expertise en matière de visas, nous vous proposons également des conseils de voyage complets pour la Nouvelle-Zélande.

Cette page de conseils aux voyageurs pour la Nouvelle-Zélande ne mentionne aucune mesure liée à la Covid-19. De plus amples informations sur la situation actuelle du coronavirus en Nouvelle-Zélande sont disponibles sur la page correspondante.


Les conseils aux voyageurs pour la Nouvelle-Zélande sont basés sur plusieurs sources gouvernementales officielles. Ces sources sont régulièrement consultées afin de maintenir à jour les informations contenues sur cette page. DemandeVisa.fr ne peut pas être tenu responsable de tout dommage ou blessure qui pourrait survenir lors du voyage. Il n’est jamais possible de garantir à l’avance que le voyage se déroulera sans problème. Néanmoins, ces conseils aux voyageurs peuvent vous aider à préparer votre voyage.

Derniers conseils aux voyageurs

Derniers conseils aux voyageurs pour la Nouvelle-Zélande
À l’heure actuelle, il n’y a pas de restriction de voyage pour la Nouvelle-Zélande. Cela signifie que vous pouvez visiter l’ensemble du pays sans problème et qu’il n’y a pas de dangers ou de menaces qui affectent la population du pays et les visiteurs à grande échelle. Cependant, la Nouvelle-Zélande est confrontée chaque année à des cyclones et à des tempêtes tropicales, en particulier entre novembre et mai. Vérifiez donc les prévisions météorologiques avant de partir en voyage et gardez un œil sur la météo locale pendant votre séjour.

Un état d’urgence temporaire a été déclaré dans le pays le 17 février 2023 en raison des dangereuses inondations causées par l’ouragan Gabrielle. Cet état d’urgence a officiellement pris fin le 1ᵉʳ juin.


Conseils pour bien préparer son voyage

La préparation d’un voyage en Nouvelle-Zélande ne se limite pas à la réservation d’un billet d’avion et d’un hébergement. Comme pour la plupart des pays hors d’Europe, les voyageurs qui se rendent en Nouvelle-Zélande doivent respecter un certain nombre d’obligations. Par exemple, aviez-vous pensé à demander une NZeTA ou un visa pour la Nouvelle-Zélande ? 

À préparer avant votre départ
Visa ou NZeTA Si vous partez en voyage en Nouvelle-Zélande, vous aurez besoin d’un visa ou d’une autre autorisation de voyage. Vous pouvez facilement demander la NZeTA (New Zealand Electronic Travel Authority) à l’aide d’un formulaire de demande numérique. Une fois accordée, la NZeTA vous permet de vous rendre dans le pays plusieurs fois au cours de la période de validité de deux ans. La durée maximale de séjour est de trois mois à compter de l’arrivée en Nouvelle-Zélande. Vous pouvez demeurer dans le pays six mois au maximum par année civile.

En général, une NZeTA suffit pour un voyage touristique ou un voyage d'affaires. Les voyageurs en provenance de pays exempts de visa peuvent demander cette autorisation de voyage au lieu d’un visa. Au total, 66 pays sont exemptés de visa pour la Nouvelle-Zélande, dont la France, la Belgique et de nombreux autres pays européens.

Demandez votre NZeTA ici

Si vous ou l’objet de votre voyage ne remplissez pas les conditions de la NZeTA, vous aurez besoin d’un autre type de visa pour la Nouvelle-Zélande.
Passeport Pour demander un visa pour la Nouvelle-Zélande, vous avez besoin d’un passeport en cours de validité. Celui-ci doit remplir un certain nombre de critères. Par exemple, il faut que votre passeport soit encore valable au moins trois mois à compter de la date à laquelle vous quittez la Nouvelle-Zélande et que vous voyagiez avec le même passeport que celui utilisé pour votre demande de visa ou de NZeTA. Les enfants et les adultes doivent être munis de leur propre passeport et de leur propre autorisation de voyage. Si un passeport n’est plus valable pour une durée suffisante, vous devez en demander un nouveau avant de déposer une nouvelle demande de visa.

Avant le départ, faites une copie de votre passeport et imprimez-la. Conservez la copie papier dans votre bagage à main et, en plus, une copie numérique sur votre téléphone. Vous aurez besoin de ces copies en cas de perte de votre passeport.
Assurance voyage Vérifiez auprès de votre compagnie d’assurance si vous êtes correctement assuré pour les voyages intercontinentaux. À cette occasion, renseignez-vous sur la nécessité d’une assurance complémentaire pour certaines activités, comme les sports extrêmes, et sur le remboursement éventuel des frais médicaux. Vous vous couvrirez ainsi à l’avance contre les frais (médicaux) imprévus.
Enregistrement à l’ambassade Il est conseillé d’enregistrer votre voyage auprès de l’ambassade de France en Nouvelle-Zélande. Les citoyens français peuvent inscrire leur voyage à l’étranger sur Fil d'Ariane. De cette façon, l’ambassade sera au courant de votre séjour en Nouvelle-Zélande et peut vous informer en cas de communication urgente. La procédure d’enregistrement peut être effectuée facilement en ligne sur le site du ministère des Affaires étrangères.
Permis de conduire Si vous prévoyez de louer une voiture ou de conduire en Nouvelle-Zélande, vous devez demander un permis international (PCI) avant votre départ. Votre permis de conduire peut également être accompagné d’une traduction faite par un traducteur de la New Zealand Transport Agency. Il n’est pas possible de les obtenir après l’arrivée en Nouvelle-Zélande. Veillez à toujours avoir votre permis de conduire normal en cours de validité et le PCI sur vous dans la voiture.

Un permis de conduire européen ou d’un autre pays (autre que la Nouvelle-Zélande) peut être utilisé en Nouvelle-Zélande pour une durée maximale de 12 mois consécutifs. Un permis de conduire officiel néo-zélandais doit être demandé au bout d’un an. Lorsque vous voyagez avec une NZeTA, vous pouvez toujours utiliser votre permis de conduire national en combinaison avec le PCI, car cette autorisation de voyage vous permet de séjourner en Nouvelle-Zélande pendant un maximum de 3 mois consécutifs.

Infos utiles pour votre séjour

Une fois que vous avez tous les documents nécessaires, vous pouvez vous renseigner sur les conseils de voyage à suivre pendant votre séjour. Bien que la Nouvelle-Zélande soit un pays sûr pour les voyageurs, les conditions locales ne sont pas identiques à celles de la France ou de la Belgique. Lisez la suite pour obtenir des conseils sur la sécurité (routière), la culture, la nature et le climat.

Trafic en Nouvelle-Zélande

Conduite à gauche : comme en Angleterre, la conduite s’effectue à gauche. Par conséquent, si vous louez une voiture en Nouvelle-Zélande, vous verrez que le volant se trouve du côté droit de la voiture. Les côtés de la chaussée ne sont pas toujours clairement indiqués, vous devrez donc veiller à toujours circuler suffisamment à gauche.

Dépassement : comme la conduite se fait à gauche, le dépassement doit toujours se faire à droite. La plupart des routes n’ont qu’une seule voie, de sorte que les dépassements peuvent être dangereux. Attendez toujours pour dépasser que vous rencontriez un élargissement de la route ou que le véhicule qui vous précède vous laisse passer. Comme en Europe, le franchissement d’une ligne continue est interdit en Nouvelle-Zélande.

Piétons : même si vous n’avez pas l’intention de conduire une voiture, il est important de connaître le Code de la route. Comme les voitures roulent à gauche, les piétons doivent regarder à droite, puis à gauche lorsqu’ils traversent une route.

Nature et climat

Les dangers potentiels de la nature sont étroitement surveillés en Nouvelle-Zélande. Il est conseillé de suivre de près les bulletins d’information locaux afin de se protéger contre les risques de catastrophes naturelles inattendues, comme une tempête, une éruption volcanique ou un tremblement de terre. Si une catastrophe naturelle se produit pendant votre séjour en Nouvelle-Zélande, suivez tous les conseils des autorités locales.

Tempêtes et ouragans : la Nouvelle-Zélande doit ses paysages largement verdoyants aux nombreuses précipitations qui tombent tout au long de l’année. C’est surtout entre novembre et mai que ces fréquentes précipitations peuvent se transformer en tempêtes tropicales et en cyclones. Cela peut provoquer des inondations, comme ce fut le cas en février 2023 avec la tempête tropicale Gabrielle.

Tremblements de terre : les îles de Nouvelle-Zélande subissent quotidiennement des tremblements de terre. Cependant, la plupart des tremblements de terre sont si petits qu’ils sont indétectables par l’homme. Sur les 14 500 tremblements de terre qui se produisent en moyenne chaque année en Nouvelle-Zélande, seuls 200 environ sont ressentis.

Tsunamis : le nombre élevé de tremblements de terre et de séismes marins est automatiquement associé à un risque accru de tsunamis pour un pays insulaire comme la Nouvelle-Zélande. Lorsque vous êtes au bord de la mer et que vous voyez l’eau se retirer soudainement, il faut que vous fassiez très attention. En effet, c’est l’une des principales caractéristiques de l’approche d’un tsunami. Dans ce cas, rentrez à l’intérieur des terres dès que possible et prévenez toutes les personnes que vous croisez.

Activité volcanique : la Nouvelle-Zélande est située à l’une des extrémités de la ceinture du feu du Pacifique et compte pas moins de 10 volcans actifs. En général, les volcans représentent surtout des attractions touristiques très populaires qui ne préoccupent guère la population locale et les scientifiques. Néanmoins, les volcans restent un danger potentiel. La dernière éruption volcanique meurtrière a eu lieu à White Island en 2019. Cette île, appelée Whakaari en maori, est fermée au tourisme à ce jour.

Criminalité

Le taux de criminalité est généralement faible en Nouvelle-Zélande. Malheureusement, les touristes sont parfois la cible de voleurs et de pickpockets. Les camping-cars et les voitures, en particulier, sont des cibles fréquemment choisies. Ne laissez donc jamais vos objets importants et de valeur sans surveillance. Si vous devez laisser des objets ou des sacs dans un véhicule, assurez-vous qu’ils sont hors de vue.


Demande de NZeTA

Si vous prévoyez un voyage en Nouvelle-Zélande, n’oubliez pas de demander un visa ou une NZeTA néo-zélandais. Même si vous êtes encore en train de vous orienter et que vous n’avez encore rien réservé, vous pouvez déjà demander une NZeTA. Puisque vous êtes autorisé à effectuer plusieurs voyages en Nouvelle-Zélande avec la même NZeTA, vous n’avez pas besoin d’indiquer vos projets de voyage définitifs dans le formulaire de demande en ligne de la NZeTA.

Assurez-vous quand même d’avoir déjà réservé un billet de retour ou de continuation avant votre départ. À votre arrivée en Nouvelle-Zélande, vous devez être en mesure de prouver que vous quitterez le pays pendant la durée de séjour maximale de votre NZeTA ou de votre visa. En outre, vérifiez toujours si vous remplissez les conditions de la NZeTA avant de demander un visa.

DemandeVisa.fr est une agence de visas commerciale et professionnelle qui accompagne les voyageurs à obtenir, entre autres, un visa pour la Nouvelle-Zélande. DemandeVisa.fr agit en tant que médiateur et ne fait en aucun cas pas partie dʼun gouvernement. Vous pouvez toujours demander un visa par le biais du service dʼimmigration (58 NZD par visa, via nzeta.immigration.govt.nz), mais sans aide en français. Si vous faites votre demande par le biais de DemandeVisa.fr, notre centre dʼassistance sera à votre service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De plus, nous vérifions manuellement votre demande et tous les documents que vous fournissez avant que nous la soumettions au service dʼimmigration en votre nom. Si nous soupçonnons des erreurs ou omissions, nous vous contactons directement personnellement, afin que votre demande puisse être traitée rapidement et correctement. Pour utiliser nos services, vous nous payez 58 NZD en frais consulaires, que nous payons au service dʼimmigration en votre nom, ainsi que 32,64 € de frais de service comme rémunération pour notre médiation, TVA incluse. Nos services ont déjà évité à beaucoup de voyageurs des problèmes majeurs pendant leur voyage. Si une demande est rejetée malgré notre assistance et vérification, nous vous remboursons la totalité du prix dʼachat (sauf si une demande de visa Nouvelle-Zélande a déjà été refusée pour ce voyageur). Si vous voulez savoir plus sur nos services, cliquez ici.