Entre-temps, les touristes et les voyageurs d’affaires sont de nouveau les bienvenus en Nouvelle-Zélande. Le 20 octobre 2022, les dernières mesures en vigueur contre le coronavirus pour les voyages internationaux vers la Nouvelle-Zélande ont été levées. Lisez la situation actuelle du coronavirus dans le pays sur cette page pour bien préparer votre voyage.

Le coronavirus (COVID-19) en Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande a réussi à se protéger relativement bien du coronavirus pendant l’épidémie. Début 2020, une interdiction d’entrée stricte a été imposée, y compris pour les voyageurs qui avaient déjà un visa. Ceux qui ont bénéficié d’une exemption ont dû passer deux semaines en quarantaine après leur arrivée. En partie grâce à ces mesures strictes, le nombre d’infections au coronavirus est resté relativement faible par rapport aux autres pays.

Ce n’est qu’en février 2022 que, pour la première fois, plus de mille tests sont revenus positifs en une journée dans le pays. Les taux d’infection étaient alors élevés, mais ils sont depuis revenus à de faibles niveaux. En outre, environ 85 % de tous les résidents néo-zélandais sont désormais entièrement vaccinés. Par conséquent, le coronavirus a désormais très peu d’impact sur la santé publique en Nouvelle-Zélande.

Le coronavirus (Covid-19) a entrainé des mesures de grande envergure en Nouvelle-Zélande égalementLa Nouvelle-Zélande a levé l’interdiction d’entrée précédemment imposée en raison du coronavirus (COVID-19)

Vous pouvez à nouveau partir en vacances ou en voyage d’affaires

Les frontières de la Nouvelle-Zélande ont été fermées aux voyageurs d’affaires et aux touristes du 18 mars 2020 au 1er mai 2022. Les frontières ont depuis été rouvertes et, depuis septembre 2022, les voyageurs ne doivent plus prouver qu’ils ont été vaccinés contre le coronavirus. Un test Covid-19 avant le départ n’est également plus obligatoire. Ce faisant, la Nouvelle-Zélande suit l’exemple de l’Australie, où il n’est plus obligatoire depuis longtemps de présenter une preuve de vaccination ou de test.

Le 20 octobre 2022, la Nouvelle-Zélande a supprimé les dernières mesures liées au coronavirus pour les voyages internationaux. Depuis lors, les voyageurs n’ont plus besoin de remplir une « Traveller Declaration » (déclaration de voyageur) ou de subir un test de coronavirus après leur arrivée. Vous voyagez en Nouvelle-Zélande après le 20 octobre 2022 ? Si c’est le cas, vous n’avez pas besoin de passer un test Covid-19, quel que soit votre statut vaccinal. Vous n’aurez pas non plus à remplir de déclaration ni à passer en quarantaine. Cependant, vous devrez toujours demander un visa pour la Nouvelle-Zélande.

Demande de visa Nouvelle-Zélande

Bien avant votre voyage en Nouvelle-Zélande, vous pouvez demander le visa requis. Tant pour des vacances que pour un voyage d’affaires, vous pouvez utiliser la « NZeTA ». Ce type de visa est valable pendant deux ans pour un nombre illimité de voyages en Nouvelle-Zélande. Chaque séjour peut durer au maximum trois mois consécutifs. Au total, vous pouvez rester dans le pays jusqu’à six mois par an avec une NZeTA. La NZeTA convient aux voyageurs qui sont des ressortissants de la France, de la Belgique, de la Suisse, du Royaume-Uni et de tous les (autres) pays de l’Union européenne.

Demandez directement votre visa NZeTA

Auto-test après l’arrivée

Les autorités néo-zélandaises conseillent aux voyageurs de réaliser un autotest de dépistage du Covid-19 après leur arrivée. Des autotests gratuits sont distribués dans tous les aéroports de Nouvelle-Zélande. Si votre test est positif, vous pouvez contacter les services de santé en Nouvelle-Zélande et il vous est conseillé de subir un test PCR. Ce test peut fournir des informations précieuses sur les nouvelles variantes de coronavirus.

L’influence du coronavirus sur votre voyage de retour en France ou en Belgique

Pour vous rendre en France ou en Belgique, il n’existe aucune mesure en vigueur contre le coronavirus. Vous n’avez pas à présenter votre passe sanitaire ou un résultat de test. De plus, il n’est plus obligatoire de remplir l’attestation sur l’honneur ou justification de voyage.

Avertissement : le coronavirus a déjà causé de nombreuses surprises et les mesures sont parfois difficiles à prévoir. Les informations de cette page sur la situation du coronavirus en Nouvelle-Zélande ont été compilées avec soin, mais aucun droit ne peut en être tiré. Avant de partir, renseignez-vous auprès de votre agent de voyage ou de votre compagnie aérienne sur les mesures actuelles contre le coronavirus.

DemandeVisa.fr est une agence de visas commerciale et professionnelle qui accompagne les voyageurs à obtenir, entre autres, un visa pour la Nouvelle-Zélande. DemandeVisa.fr agit en tant que médiateur et ne fait en aucun cas pas partie dʼun gouvernement. Vous pouvez toujours demander un visa par le biais du service dʼimmigration (58 NZD par visa, via nzeta.immigration.govt.nz), mais sans aide en français. Si vous faites votre demande par le biais de DemandeVisa.fr, notre centre dʼassistance sera à votre service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De plus, nous vérifions manuellement votre demande et tous les documents que vous fournissez avant que nous la soumettions au service dʼimmigration en votre nom. Si nous soupçonnons des erreurs ou omissions, nous vous contactons directement personnellement, afin que votre demande puisse être traitée rapidement et correctement. Pour utiliser nos services, vous nous payez 58 NZD en frais consulaires, que nous payons au service dʼimmigration en votre nom, ainsi que 26,07 € de frais de service comme rémunération pour notre médiation, TVA incluse. Nos services ont déjà évité à beaucoup de voyageurs des problèmes majeurs pendant leur voyage. Si une demande est rejetée malgré notre assistance et vérification, nous vous remboursons la totalité du prix dʼachat (sauf si une demande de visa Nouvelle-Zélande a déjà été refusée pour ce voyageur). Si vous voulez savoir plus sur nos services, cliquez ici.