Les touristes et les voyageurs d’affaires sont de nouveau les bienvenus en Nouvelle-Zélande. Cependant, certaines mesures sont encore en vigueur contre le coronavirus (COVID-19). Préparez bien votre voyage en Nouvelle-Zélande et lisez sur cette page comment le coronavirus peut encore affecter vos vacances ou votre voyage d’affaires. Dernière modification : le 14-09-2022.

Le coronavirus (COVID-19) en Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande a réussi à se protéger relativement bien du coronavirus pendant l’épidémie. Début 2020, une interdiction d’entrée stricte a été imposée, y compris pour les voyageurs qui avaient déjà un visa. Ceux qui ont bénéficié d’une exemption ont dû passer deux semaines en quarantaine après leur arrivée. Entre-temps, l’interdiction d’entrée et les obligations de quarantaine ont été levées.

Ce n’est qu’en février 2022 que pour la première fois, plus de mille tests sont revenus positifs en une journée dans le pays. Le taux d’infection était élevé à ce moment-là, mais il est à nouveau en baisse. Environ 85 % de tous les Néo-Zélandais ont été entièrement vaccinés. Par conséquent, l’impact de la vague printanière du coronavirus en Nouvelle-Zélande a été relativement limité.

Vous pouvez à nouveau partir en vacances ou en voyage d’affaires

Les frontières de la Nouvelle-Zélande ont été fermées aux voyageurs d’affaires et aux touristes du 18 mars 2020 au 1er mai 2022. Les frontières ont depuis été rouvertes et, depuis septembre 2022, les voyageurs ne doivent plus prouver qu’ils ont été vaccinés contre le coronavirus. Un test Covid-19 avant le départ n’est également plus obligatoire. Cependant, d’autres mesures contre le coronavirus doivent être prises en compte. Si vous souhaitez voyager en Nouvelle-Zélande, vous devrez remplir une « Traveller Declaration » (déclaration de voyageur). Après votre arrivée, vous recevrez deux auto-tests. Il vous est conseillé de faire ces tests le premier jour et le cinquième ou sixième jour après votre arrivée. En outre, comme avant l’épidémie du coronavirus, vous devez demander un visa pour la Nouvelle-Zélande en temps utile. Lisez attentivement ci-dessous comment préparer correctement vos vacances ou votre voyage d’affaires en Nouvelle-Zélande.

Étape 1 | Demande de visa

Demandez le visa requis bien avant votre voyage en Nouvelle-Zélande. Tant pour les vacances que pour les voyages d’affaires, vous pouvez utiliser la NZeTA. Ce type de visa est valable deux ans pour un nombre illimité de voyages en Nouvelle-Zélande. Chaque séjour peut durer jusqu’à 3 mois consécutifs. Au total, vous pouvez rester dans le pays jusqu’à six mois par an avec une NZeTA. La NZeTA convient aux voyageurs ayant la nationalité de la France, de la Belgique, de la Suisse, du Royaume-Uni et de tous les (autres) pays de l’Union européenne.

Demandez directement votre visa NZeTA

Étape 2 | Remplir la Traveller Declaration

Après avoir demandé votre visa pour la Nouvelle-Zélande, vous verrez des instructions sur la façon de remplir une déclaration de voyage sur la page du statut personnel de votre demande de visa. Dans cette déclaration, vous devez indiquer les pays que vous avez visités ou que vous visiterez dans les 14 jours précédant votre arrivée. Vous devez également fournir quelques détails du passeport et indiquer un contact d’urgence. Depuis le 13 septembre 2022, il n’est plus nécessaire de présenter un certificat de vaccination ou un certificat de test. Une fois que vos données ont été traitées, vous recevrez un e-mail avec un code QR. Vous devez être en mesure de le montrer lors de votre voyage en Nouvelle-Zélande.

Étape 3 | Auto-test à l’arrivée

À votre arrivée en Nouvelle-Zélande, vous recevrez deux auto-tests. Vous devez les utiliser le premier et le cinquième ou sixième jour après votre arrivée pour vérifier si vous êtes infecté par le coronavirus. Si le résultat de l’un de ces tests est positif, vous devez contacter les services de santé de Nouvelle-Zélande.

Corona (Covid-19) a entrainé des mesures de grande envergure en Nouvelle-Zélande égalementLa Nouvelle-Zélande a levé l’interdiction d’entrée en raison de coronavirus (COVID-19)

L’influence du coronavirus sur votre voyage de retour en France

Selon le gouvernement français, la Nouvelle-Zélande est un pays « vert ». Cela signifie que les risques de sécurité sont comparables à ceux de la France. Depuis le 12 février 2022, vous ne devez donc plus présenter un certificat de test ou de guérison ; seulement un certificat de vaccination est suffisant à votre arrivée en France en provenance de Nouvelle-Zélande pour les voyageurs complètement vaccinés. Il n’est également plus nécessaire de remplir une déclaration de santé. Il n’est pas non plus obligatoire de faire un autotest après le retour à la maison.

L’influence du coronavirus sur votre voyage de retour en Belgique

Ceux qui rentrent en Belgique ne doivent pas être testés pour le coronavirus et ne doivent pas non plus être mis en quarantaine. Le gouvernement belge a placé la Nouvelle-Zélande sur la « liste blanche », ce qui signifie qu’il n’est plus nécessaire de remplir un formulaire de localisation des passagers (PLF).

Avertissement : le coronavirus a déjà causé de nombreuses surprises et les mesures sont parfois difficiles à prévoir. Les informations de cette page sur la situation du coronavirus en Nouvelle-Zélande ont été compilées avec soin, mais aucun droit ne peut en être tiré. Avant de partir, renseignez-vous auprès de votre agent de voyage ou de votre compagnie aérienne sur les mesures actuelles contre le coronavirus.