Bulletin d'actualités | | 24/06/2022 | Temps de lecture : ± 2 minutes

Le 20 juin 2022, le gouvernement néo-zélandais a annoncé que les voyageurs entièrement vaccinés n’auront plus besoin de passer un test obligatoire de dépistage du coronavirus avant leur départ. L’obligation a été levée un mois et demi plus tôt que prévu.

Le test de dépistage du coronavirus avant le départ n’est plus nécessaire

Le gouvernement néo-zélandais a annoncé lundi dernier que les voyageurs entièrement vaccinés n’auront plus besoin de passer un test de dépistage du coronavirus avant leur départ. Cela est dû à l’approche précise et progressive du gouvernement concernant la réouverture des frontières et la réadmission prudente des touristes en Nouvelle-Zélande.

Le plan initial prévoyait de ne pas supprimer les tests avant la fin du mois de juillet. Cependant, le faible nombre de résultats positifs, combiné au désir de faciliter l’entrée dans le pays et de stimuler le tourisme, a conduit la Nouvelle-Zélande à abandonner l’obligation de test plus tôt que prévu. En outre, les avantages pour la santé publique ne justifient plus les restrictions imposées aux voyageurs qui doivent se soumettre à un test de dépistage du coronavirus avant leur départ. Le coût et la disponibilité d’un test deviennent de plus en plus un obstacle pour les touristes souhaitant se rendre en Nouvelle-Zélande, d’autant plus que de nombreux autres pays dans le monde ont déjà atténué, voire supprimé, les tests obligatoires.

Le certificat de vaccination reste obligatoire

Tous les voyageurs âgés de plus de 16 ans doivent encore présenter une preuve de vaccination complète à leur arrivée. Cela signifie qu’ils doivent avoir reçu soit deux doses de vaccin Moderna, AstraZeneca ou Pfizer, soit une dose de vaccin Janssen. Les voyageurs qui se rendent en Nouvelle-Zélande uniquement pour effectuer un transfert ne doivent pas présenter de preuve de vaccination.

Les voyageurs doivent encore effectuer un autotest le premier jour et le cinquième ou sixième jour pour vérifier s’ils sont infectés par le coronavirus. Si le résultat de l’autotest est positif, ils doivent passer en quarantaine pendant sept jours et se soumettre à un test PCR. Les enfants de moins de six mois ne doivent pas subir d’autotest.

Demander un visa Nouvelle-Zélande

N’oubliez pas de demander votre visa Nouvelle-Zélande, le NZeTA, à temps. Il s’agit d’une autorisation de voyage électronique qui vous permet de vous rendre en Nouvelle-Zélande sans visa. Toute personne qui demande un visa pour la Nouvelle-Zélande en ligne n’a pas besoin de se rendre à l’ambassade ou au consulat pour faire insérer le visa dans son passeport. La NZeTA est valable deux ans à compter de la date de délivrance, ce qui vous permet de rester en Nouvelle-Zélande pendant trois mois consécutifs au maximum. Vous pouvez rester dans le pays jusqu’à six mois par an.

Veuillez noter que cet article consacré au visa pour la Nouvelle-Zélande date de plus d'un an. Il est possible qu'il contienne des informations et des conseils obsolètes, c'est pourquoi aucun droit ne peut être tiré de cet article. Si vous partez prochainement en vacances et souhaitez connaître les règles en vigueur, consultez toutes les informations actualisées relatives au visa pour la Nouvelle-Zélande.

DemandeVisa.fr est une agence de visas commerciale et professionnelle qui accompagne les voyageurs à obtenir, entre autres, un visa pour la Nouvelle-Zélande. DemandeVisa.fr agit en tant que médiateur et ne fait en aucun cas pas partie dʼun gouvernement. Vous pouvez toujours demander un visa par le biais du service dʼimmigration (58 NZD par visa, via nzeta.immigration.govt.nz), mais sans aide en français. Si vous faites votre demande par le biais de DemandeVisa.fr, notre centre dʼassistance sera à votre service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De plus, nous vérifions manuellement votre demande et tous les documents que vous fournissez avant que nous la soumettions au service dʼimmigration en votre nom. Si nous soupçonnons des erreurs ou omissions, nous vous contactons directement personnellement, afin que votre demande puisse être traitée rapidement et correctement. Pour utiliser nos services, vous nous payez 58 NZD en frais consulaires, que nous payons au service dʼimmigration en votre nom, ainsi que 32,64 € de frais de service comme rémunération pour notre médiation, TVA incluse. Nos services ont déjà évité à beaucoup de voyageurs des problèmes majeurs pendant leur voyage. Si une demande est rejetée malgré notre assistance et vérification, nous vous remboursons la totalité du prix dʼachat (sauf si une demande de visa Nouvelle-Zélande a déjà été refusée pour ce voyageur). Si vous voulez savoir plus sur nos services, cliquez ici.