Bulletin d'actualités | | 03/11/2021 | Temps de lecture : ± 3 minutes

En raison de nouveaux cas de coronavirus dans le pays, la Nouvelle-Zélande a renforcé les mesures du coronavirus. Les touristes n’ont toujours pas le droit d’aller en Nouvelle-Zélande, même s’ils possèdent un NZeTA valide.

Pas d’entrée pour les non-vaccinés

Avec seulement 27 décès sur une population de cinq-millions d’habitants, la Nouvelle-Zélande s’est exceptionnellement bien sortie de la pandémie du coronavirus. Cela était en partie dû aux contrôles stricts aux frontières et des confinements. La Nouvelle-Zélande a également été l’un des premiers pays à introduire des assouplissements à grande échelle dans ses mesures nationales contre le coronavirus. Mais ces mesures peuvent tout aussi rapidement être réactivées, dans le cadre de la stratégie « Zéro Covid » de la Nouvelle-Zélande. Par exemple, la ville d’Auckland a été en confinement pendant 10 semaines en raison d’une épidémie localisée du coronavirus.

De nouveau, des infections ont été détectées en Nouvelle-Zélande. Cela inclut la ville Hamilton et plusieurs villages de cette région. En raison de ces émergences et de la situation toujours préoccupante à Auckland, le gouvernement néo-zélandais a renforcé les mesures contre le coronavirus. Les voyageurs non vaccinés qui ne sont pas citoyens de la Nouvelle-Zélande ne sont plus autorisés à entrer dans le pays, quelle que soit leur destination. Ceci s’applique aux voyageurs âgés de 17 ans et plus. La compagnie aérienne nationale Air New Zealand a annoncé qu’elle ne transporterait plus de passagers non-vaccinés.

Le Premier ministre Jacinda Ardern a annoncé précédemment que les confinements ne seront plus nécessaires lorsque le taux de vaccination en Nouvelle-Zélande atteindra 90 %. Actuellement, ce pourcentage est de 62 %.

La bulle de voyage avec l’Australie n’est plus valide

La « bulle de voyage » entre la Nouvelle-Zélande et l’Australie n’est plus active. Cet accord a permis aux citoyens des deux pays de voyager sans quarantaine. Toutefois, elle a été temporairement interrompue par la Nouvelle-Zélande à la fin du mois de juillet 2021 en raison d’une réapparition du coronavirus en Australie. Cette mesure, qui devait durer huit semaines, a été prolongée de deux mois. Les voyageurs qui se rendent désormais en Nouvelle-Zélande depuis l’Australie doivent passer deux semaines en quarantaine, même s’ils ont été entièrement vaccinés. Le Premier ministre Ardern a appelé les Néo-Zélandais en Australie à rentrer « tant qu’ils le peuvent encore », afin d’éviter les problèmes, notamment les vols de rapatriement et la quarantaine.

Cependant, l’Australie a annoncé que les voyageurs néo-zélandais entièrement vaccinés pourront se rendre en Australie sans quarantaine à partir du 1er novembre. Le taux de vaccination en Australie est plus élevé qu’en Nouvelle-Zélande : 77 % contre 62 %.

Il ne sera pas possible de se rendre en Nouvelle-Zélande avant 2022

La Nouvelle-Zélande n’admet toujours pas les touristes, même s’ils sont entièrement vaccinés et ont un visa (NZeTA). Au début de l’année, le Premier ministre Ardern a annoncé que la Nouvelle-Zélande garderait ses frontières fermées pour le reste de l’année. En particulier, la récente épidémie à Auckland a suscité de grandes inquiétudes chez le gouvernement. Maintenant que d’autres régions du pays signalent également des infections, le gouvernement veut à tout prix empêcher l’apparition d’épidémies à grande échelle dans le pays. Tout comme son voisin australien, la Nouvelle-Zélande veut d’abord que le niveau de vaccination national soit suffisamment élevé avant d’ouvrir ses frontières aux touristes étrangers.

Demander un visa pour la Nouvelle-Zélande maintenant ?

Bien que la Nouvelle-Zélande garde ses frontières fermées, il est toujours possible de demander un visa pour un voyage l’année prochaine. Le visa Nouvelle-Zelande (NZeTa) est valable deux ans et peut être utilisé pour un nombre illimité de voyages en Nouvelle-Zélande pendant cette période. Chaque séjour peut durer jusqu’à trois mois.