Bulletin d'actualités | | 03/11/2021 | Temps de lecture : ± 3 minutes

En raison de nouveaux cas de coronavirus dans le pays, la Nouvelle-Zélande a renforcé les mesures du coronavirus. Les touristes n’ont toujours pas le droit d’aller en Nouvelle-Zélande, même s’ils possèdent un NZeTA valide.

Pas d’entrée pour les non-vaccinés

Avec seulement 27 décès sur une population de cinq-millions d’habitants, la Nouvelle-Zélande s’est exceptionnellement bien sortie de la pandémie du coronavirus. Cela était en partie dû aux contrôles stricts aux frontières et des confinements. La Nouvelle-Zélande a également été l’un des premiers pays à introduire des assouplissements à grande échelle dans ses mesures nationales contre le coronavirus. Mais ces mesures peuvent tout aussi rapidement être réactivées, dans le cadre de la stratégie « Zéro Covid » de la Nouvelle-Zélande. Par exemple, la ville d’Auckland a été en confinement pendant 10 semaines en raison d’une épidémie localisée du coronavirus.

De nouveau, des infections ont été détectées en Nouvelle-Zélande. Cela inclut la ville Hamilton et plusieurs villages de cette région. En raison de ces émergences et de la situation toujours préoccupante à Auckland, le gouvernement néo-zélandais a renforcé les mesures contre le coronavirus. Les voyageurs non vaccinés qui ne sont pas citoyens de la Nouvelle-Zélande ne sont plus autorisés à entrer dans le pays, quelle que soit leur destination. Ceci s’applique aux voyageurs âgés de 17 ans et plus. La compagnie aérienne nationale Air New Zealand a annoncé qu’elle ne transporterait plus de passagers non-vaccinés.

Le Premier ministre Jacinda Ardern a annoncé précédemment que les confinements ne seront plus nécessaires lorsque le taux de vaccination en Nouvelle-Zélande atteindra 90 %. Actuellement, ce pourcentage est de 62 %.

La bulle de voyage avec l’Australie n’est plus valide

La « bulle de voyage » entre la Nouvelle-Zélande et l’Australie n’est plus active. Cet accord a permis aux citoyens des deux pays de voyager sans quarantaine. Toutefois, elle a été temporairement interrompue par la Nouvelle-Zélande à la fin du mois de juillet 2021 en raison d’une réapparition du coronavirus en Australie. Cette mesure, qui devait durer huit semaines, a été prolongée de deux mois. Les voyageurs qui se rendent désormais en Nouvelle-Zélande depuis l’Australie doivent passer deux semaines en quarantaine, même s’ils ont été entièrement vaccinés. Le Premier ministre Ardern a appelé les Néo-Zélandais en Australie à rentrer « tant qu’ils le peuvent encore », afin d’éviter les problèmes, notamment les vols de rapatriement et la quarantaine.

Cependant, l’Australie a annoncé que les voyageurs néo-zélandais entièrement vaccinés pourront se rendre en Australie sans quarantaine à partir du 1er novembre. Le taux de vaccination en Australie est plus élevé qu’en Nouvelle-Zélande : 77 % contre 62 %.

Il ne sera pas possible de se rendre en Nouvelle-Zélande avant 2022

La Nouvelle-Zélande n’admet toujours pas les touristes, même s’ils sont entièrement vaccinés et ont un visa (NZeTA). Au début de l’année, le Premier ministre Ardern a annoncé que la Nouvelle-Zélande garderait ses frontières fermées pour le reste de l’année. En particulier, la récente épidémie à Auckland a suscité de grandes inquiétudes chez le gouvernement. Maintenant que d’autres régions du pays signalent également des infections, le gouvernement veut à tout prix empêcher l’apparition d’épidémies à grande échelle dans le pays. Tout comme son voisin australien, la Nouvelle-Zélande veut d’abord que le niveau de vaccination national soit suffisamment élevé avant d’ouvrir ses frontières aux touristes étrangers.

Demander un visa pour la Nouvelle-Zélande maintenant ?

Bien que la Nouvelle-Zélande garde ses frontières fermées, il est toujours possible de demander un visa pour un voyage l’année prochaine. Le visa Nouvelle-Zelande (NZeTa) est valable deux ans et peut être utilisé pour un nombre illimité de voyages en Nouvelle-Zélande pendant cette période. Chaque séjour peut durer jusqu’à trois mois.

Veuillez noter que cet article consacré au visa pour la Nouvelle-Zélande date de plus d'un an. Il est possible qu'il contienne des informations et des conseils obsolètes, c'est pourquoi aucun droit ne peut être tiré de cet article. Si vous partez prochainement en vacances et souhaitez connaître les règles en vigueur, consultez toutes les informations actualisées relatives au visa pour la Nouvelle-Zélande.

DemandeVisa.fr est une agence de visas commerciale et professionnelle qui accompagne les voyageurs à obtenir, entre autres, un visa pour la Nouvelle-Zélande. DemandeVisa.fr agit en tant que médiateur et ne fait en aucun cas pas partie dʼun gouvernement. Vous pouvez toujours demander un visa par le biais du service dʼimmigration (58 NZD par visa, via nzeta.immigration.govt.nz), mais sans aide en français. Si vous faites votre demande par le biais de DemandeVisa.fr, notre centre dʼassistance sera à votre service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De plus, nous vérifions manuellement votre demande et tous les documents que vous fournissez avant que nous la soumettions au service dʼimmigration en votre nom. Si nous soupçonnons des erreurs ou omissions, nous vous contactons directement personnellement, afin que votre demande puisse être traitée rapidement et correctement. Pour utiliser nos services, vous nous payez 58 NZD en frais consulaires, que nous payons au service dʼimmigration en votre nom, ainsi que 26,07 € de frais de service comme rémunération pour notre médiation, TVA incluse. Nos services ont déjà évité à beaucoup de voyageurs des problèmes majeurs pendant leur voyage. Si une demande est rejetée malgré notre assistance et vérification, nous vous remboursons la totalité du prix dʼachat (sauf si une demande de visa Nouvelle-Zélande a déjà été refusée pour ce voyageur). Si vous voulez savoir plus sur nos services, cliquez ici.