Bulletin d'actualités | | 22/10/2020 | Temps de lecture : ± 5 minutes

Pour un voyage en Nouvelle-Zélande, il est important de lire attentivement les règles douanières. Certains produits tels que les denrées alimentaires ne peuvent pas être emportés en Nouvelle-Zélande. En outre, depuis 2019, un visa néo-zélandais en ligne (NZeTA) doit être demandé avant le départ.

Visa néo-zélandais (NZeTA) et taxe touristique

Depuis octobre 2019, il n'est plus possible de se rendre en Nouvelle-Zélande sans visa ou autorisations de voyage (NZeTA). Le ministère néozélandais de l'Immigration a mis en place l'autorité électronique de voyage de Nouvelle-Zélande (NZeTA) pour éviter aux voyageurs de certains pays de devoir demander un visa pour se rendre en Nouvelle-Zélande. En plus des coûts de la NZeTA, il faut également payer une taxe touristique, la taxe internationale sur la conservation des visiteurs et le tourisme. Ces frais sont déjà inclus dans le coût du visa néo-zélandais. Cette taxe est utilisée pour des projets de protection de l'environnement et de développement durable pour le tourisme en Nouvelle-Zélande.

Règlements douaniers en Nouvelle-Zélande

Certains produits ne peuvent pas être importés en Nouvelle-Zélande ou ne peuvent l'être que dans une mesure limitée. Les produits les plus importants qu'il faut éviter de prendre sont les denrées alimentaires, car selon les autorités douanières, celles-ci peuvent transmettre des maladies ou de la vermine à la Nouvelle-Zélande et donc nuire à l'environnement et à l'économie. N'emportez pas de légumes, de fruits, de viande et de produits laitiers avec vous lorsque vous voyagez, car vous pourriez être condamné à une amende ou même à des poursuites judiciaires. À part les denrées alimentaires, il existe des restrictions pour les catégories suivantes :

Tabac et boissons alcoolisées
Les voyageurs âgés de 17 ans et plus peuvent apporter du tabac et de l'alcool en Nouvelle-Zélande, mais seulement en quantité limitée. 50 cigarettes, 50 grammes de cigares, 50 grammes de tabac ou une combinaison des trois peuvent n’être importés par personne, à condition que le poids total n'excède pas 50 grammes. Ces voyageurs (âgés de 17 ans et plus) peuvent également importer trois bouteilles de spiritueux d'une capacité maximale de 1 ¼ litres (chacune) et 4,5 litres de vin ou de bière.

Vêtements et effets personnels
Les vêtements, bijoux, articles de toilette et autres articles personnels peuvent être importés librement tant que les produits sont destinés à un usage personnel et ne seront pas vendus ou échangés en Nouvelle-Zélande. Les vêtements en fourrure ne peuvent être pris que si le voyageur est en possession du vêtement depuis au moins 12 mois. Les cadeaux d'une valeur maximale de 110 dollars néozélandais peuvent également être importés. Il est permis de faire entrer plusieurs cadeaux d'une valeur maximale de 110 dollars néozélandais chacun, à condition que les cadeaux soient destinés à des personnes différentes.

Animaux de compagnie
Tous les chats et chiens amenés en Nouvelle-Zélande doivent être munis d'une puce d'identification. Trois catégories ont été établies pour les chiens et les chats. Les chiens et les chats importés directement d'Australie ou du Norfolk entrent dans la première catégorie. Ils n'ont pas besoin de licence d'importation et ne doivent pas être mis en quarantaine à leur arrivée. La deuxième catégorie comprend les animaux provenant de pays totalement exempts de rage (Rabies). Ce sont des îles de l'océan Pacifique, le Japon, Hawaï, des îles de l'Océanie, l'Islande et Singapour.

La troisième catégorie comprend les pays où la rage est absente ou bien contrôlée. Les voyageurs en provenance des pays de cette catégorie, à laquelle appartiennent la France, la Belgique et la plupart des pays européens, sont autorisés à amener des chiens et des chats avec un permis d'importation. Les animaux sont examinés à leur arrivée et doivent ensuite passer au moins 10 jours en quarantaine. Les animaux provenant de pays qui n'appartiennent pas à l'une de ces trois catégories ne peuvent pas être importés.

Équipement électronique
Depuis 1996, les douanes néo-zélandaises sont autorisées à fouiller les appareils électroniques tels que les téléphones mobiles, les tablettes, les ordinateurs portables et les appareils photo numériques aux postes de contrôle frontaliers en cas de suspicion d'infraction pénale. Cela signifie qu'à leur arrivée en Nouvelle-Zélande, les agents des douanes peuvent demander aux voyageurs d'entrer les mots de passe des appareils et, si nécessaire, retenir les appareils pour une enquête plus approfondie.

Monnaie
Les devises locales et étrangères peuvent être importées jusqu'à un montant de 10 000 dollars néozélandais. Des montants plus élevés doivent être déclarés. Le même principe s'applique à l'exportation de devises depuis la Nouvelle-Zélande. Là encore, une valeur maximale de 10 000 dollars néozélandais peut être exportée librement.

Taxe de contrôle aux frontières

Tous les voyageurs internationaux qui arrivent en Nouvelle-Zélande ou qui partent doivent payer une taxe : la taxe de dédouanement à la frontière. Le tarif est de 16 à 18 dollars néo-zélandais pour les voyageurs à l'arrivée et de 2 à 5 dollars néo-zélandais pour les voyageurs au départ de la Nouvelle-Zélande. Le coût de cette taxe est inclus dans le billet d'avion ou le billet de croisière. Les voyageurs n'ont pas à payer à nouveau ces frais séparément. Les enfants jusqu'à 11 ans inclus et les voyageurs qui ne font qu'une escale ou un transfert en Nouvelle-Zélande n'ont pas à payer la taxe.

En plus de vérifier que les bagages transportés par les voyageurs peuvent être importés en Nouvelle-Zélande, les douanes vérifieront également que les voyageurs ont un visa néo-zélandais valide. Les voyageurs sans visa valide peuvent être refusés à l'entrée en Nouvelle-Zélande. N'oubliez pas de faire une demande de NZeTA avant votre départ.