Bulletin d'actualités | | 25/03/2022 | Temps de lecture : ± 3 minutes

Le gouvernement de la Nouvelle-Zélande a annoncé que les dates de réouverture des frontières seraient avancées. Les voyageurs munis d’un visa NZeTA peuvent déjà se rendre en Nouvelle-Zélande à partir du 1er mai 2022.

Anciennes dates

Au début de l’année, le Premier ministre de la Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern a publié un plan d’étapes décrivant les étapes de la réouverture des frontières. Selon ce plan, les voyageurs disposant d’un visa NZeTA, comme les Français, n’étaient pas autorisés à se rendre en Nouvelle-Zélande avant juillet. Ce projet pourrait compter sur de nombreuses critiques, notamment de la part de l’industrie touristique de la Nouvelle-Zélande. De nombreuses personnes ont pensé que ces dates étaient trop éloignées les unes des autres. Bien que la Nouvelle-Zélande ait largement contrôlé le coronavirus depuis le début de l’épidémie, le gouvernement a été très réticent à mettre en œuvre tout assouplissement. Les critiques reprochent au Premier ministre Ardern d’avoir agi avec trop de prudence malgré le faible nombre de cas du coronavirus en Nouvelle-Zélande. Actuellement, seuls les citoyens de la Nouvelle-Zélande, les citoyens australiens entièrement vaccinés et les voyageurs ayant une autorisation d’exemption peuvent entrer dans le pays.

L’ouverture de la frontière est avancée

Le gouvernement néo-zélandais répond désormais en partie aux souhaits du secteur du tourisme. Les dates de réouverture des frontières sont désormais les suivantes :

  • À partir du 16 mars, les Australiens entièrement vaccinés sont à nouveau les bienvenus
  • À partir du 1er mai, les voyageurs entièrement vaccinés des pays qui font partie du programme d’exemption de visa et les voyageurs qui ont déjà un visa valide sont à nouveau les bienvenus
  • À partir du 1er octobre, les voyageurs entièrement vaccinés et munis de visas d’autres pays sont à nouveau les bienvenus

Les voyageurs sous le programme d’exemption de visa du gouvernement néo-zélandais peuvent donc se rendre en Nouvelle-Zélande à partir du 1er mai.

La Nouvelle-Zélande assouplit encore les règles contre le COVID

À l’approche de la réouverture des frontières, le gouvernement de la Nouvelle-Zélande a assoupli les règles domestiques en vigueur contre le coronavirus. Être entièrement vacciné n’est plus requis pour entrer dans les magasins et les masques ne sont plus nécessaires. La limite de 100 personnes pour les réunions en plein air sera abandonnée et pour les réunions dedans, la limite passera d’un maximum de 100 personnes à un maximum de 200 personnes.

NZeTA nécessaire au lieu d’un visa

Depuis le 1er octobre 2019, les voyageurs des pays couverts par le programme d’exemption de visa de la Nouvelle-Zélande, comme la France, doivent demander une autorisation de voyage NZeTA pour se rendre dans le pays. La NZeTA n’est pas officiellement un visa, mais elle fonctionne de manière similaire. La NZeTA est demandée en ligne avant le départ. Après approbation, il est lié électroniquement au passeport du voyageur. Une visite à l’ambassade ou au consulat n’est donc pas nécessaire. Un visa NZeTA est valide deux ans et peut être utilisé pour un nombre illimité de voyages en Nouvelle-Zélande. Chaque séjour en Nouvelle-Zélande ne doit pas dépasser trois mois.

Les touristes qui se rendent en Nouvelle-Zélande doivent payer une taxe touristique spéciale appelée « International Visitor Conservation and Tourism Levy » (IVL). Les revenus qui en découlent sont entièrement destinés à des projets de tourisme durable en Nouvelle-Zélande. Les frais de l’IVL sont inclus dans le prix total du visa NZeTA.