Bulletin d'actualités | | 12/09/2023 | Temps de lecture : ± 4 minutes

Le 17 juin 2023, l’Indonésie a retiré 159 pays de la liste des pays autorisés à entrer dans le pays sans visa. Par conséquent, les voyageurs de ces pays sont désormais obligés de demander un visa pour l’Indonésie. Les voyageurs en provenance de certains de ces pays peuvent obtenir un e‑visa ou un visa à l’arrivée (VOA), tandis que les voyageurs des autres pays doivent demander un visa auprès de l’ambassade.

L’Indonésie modifie les règles immédiatement

Depuis le 17 juin 2023, l’entrée sans visa en Indonésie est suspendue pour les citoyens de 159 pays. Cette mesure temporaire vise à préserver la santé publique indonésienne. Les ressortissants de seulement dix pays sont désormais autorisés à se rendre en Indonésie sans visa. Il s’agit des pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), à savoir le Brunei, le Cambodge, les Philippines, le Laos, la Malaisie, la Birmanie, le Singapour, la Thaïlande, le Vietnam et le Timor oriental. Les voyageurs d’autres nationalités doivent demander un visa pour entrer dans le pays. Le visa pour l’Indonésie qu’ils peuvent demander dépend de la nationalité du voyageur en question.

E-visa, visa à l’arrivée ou à l’ambassade ? 

Les voyageurs originaires de 92 des 159 pays qui ne sont plus autorisés à voyager sans visa peuvent utiliser le visa à l’arrivée (VOA). En outre, ces mêmes voyageurs peuvent aussi demander un e‑visa pour l’Indonésie (également connu comme e-VOA). Les voyageurs qui ne peuvent pas demander un e‑visa ou un VOA devront se rendre à l’ambassade pour demander un visa. Le retrait de nombreux pays de la liste des pays exempts de visa pour l’Indonésie semble être une mesure temporaire pour l’instant ; il n'est pas clair si (et quand) ces pays seront à nouveau ajoutés à la liste.

Raison de la suppression de l’exemption de visa

Une déclaration officielle du ministère de la Justice et des Droits humains de l’Indonésie a indiqué que la santé et la sécurité publiques en Indonésie avaient souffert de la politique d’exemption de visa. En effet, l’admission de voyageurs en provenance de pays qui ne sont pas exempts de maladies n’étant pas (ou plus) répandues en Indonésie ou qui n’ont pas été déclarés exempts de ces maladies par l’OMS a entraîné une détérioration de la santé publique indonésienne. L’admission sans visa de voyageurs issus d’un grand nombre de pays ne correspond donc plus aux besoins de l’Indonésie en termes de sécurité de l’État et de santé publique. Cela est la raison pour laquelle le nombre de pays autorisés à se rendre en Indonésie sans visa a été réduit. De plus, la réduction du nombre de pays exempts de visa pour l’Indonésie devrait contribuer à l’amélioration de la sécurité du pays.

D’autres pays possiblement exempts de visa à l’avenir

La durée de la suppression de l’exemption de visa pour les pays concernés reste encore inconnue. Il est possible que certaines nationalités puissent à nouveau se rendre en Indonésie sans visa à l’avenir, mais uniquement sous certaines conditions. Silmy Karim, directeur général de l’immigration au ministère de la Justice et des Droits humains, explique que la réciprocité est une condition essentielle pour que l’Indonésie autorise à nouveau les pays à entrer en Indonésie sans visa. Autrement dit, il faut que les voyageurs indonésiens aient également la possibilité de visiter le pays concerné sans visa.

Demande de visa pour l’Indonésie

Cette décision du gouvernement indonésien modifie considérablement la situation des voyageurs de l’Union européenne, dont les Français et les Belges. En effet, ils ne peuvent plus bénéficier d’une période d’exemption de visa en Indonésie. Ces voyageurs seront désormais obligés de demander un visa pour l’Indonésie. Les touristes français et belges peuvent opter pour un e‑visa (e-VOA) ou un visa à l’arrivée.

Les deux visas permettent une durée de séjour maximale de 30 jours, qui peut être prolongée de 30 jours supplémentaires en cas de besoin. Cela signifie que les voyageurs munis de l’un de ces visas peuvent rester en Indonésie jusqu’à 60 jours. N’oubliez pas que votre passeport doit être encore valable au moins 6 mois à compter de la date à laquelle vous quittez l’Indonésie. En outre, vous devez toujours être en mesure de prouver que vous quitterez à nouveau le pays après la durée maximale de votre séjour. Pour ce faire, vous pouvez présenter un billet de retour ou de continuation vers un autre pays.

DemandeVisa.fr est une agence de visas commerciale et professionnelle qui accompagne les voyageurs à obtenir, entre autres, un visa pour l’Indonésie. DemandeVisa.fr agit en tant que médiateur et ne fait en aucun cas pas partie dʼun gouvernement. Vous pouvez toujours demander un visa par le biais du service dʼimmigration (519.500 IDR par visa, via molina.imigrasi.go.id), mais sans aide en français. Si vous faites votre demande par le biais de DemandeVisa.fr, notre centre dʼassistance sera à votre service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De plus, nous vérifions manuellement votre demande et tous les documents que vous fournissez avant que nous la soumettions au service dʼimmigration en votre nom. Si nous soupçonnons des erreurs ou omissions, nous vous contactons directement personnellement, afin que votre demande puisse être traitée rapidement et correctement. Pour utiliser nos services, vous nous payez 519.500 IDR en frais consulaires, que nous payons au service dʼimmigration en votre nom, ainsi que 35,09 € de frais de service comme rémunération pour notre médiation, TVA incluse. Nos services ont déjà évité à beaucoup de voyageurs des problèmes majeurs pendant leur voyage. Si une demande est rejetée malgré notre assistance et vérification, nous vous remboursons la totalité du prix dʼachat (sauf si une demande de visa Indonésie a déjà été refusée pour ce voyageur). Si vous voulez savoir plus sur nos services, cliquez ici.