Bulletin d'actualités | | 24/03/2022 | Temps de lecture : ± 3 minutes

L’Égypte est une destination de vacances très populaire pour les Russes et les Ukrainiens. Mais en raison de la guerre en Ukraine, le nombre de touristes des deux pays a considérablement diminué.

La majorité des touristes en provenance de Russie et d’Ukraine

Avant le coronavirus, la Russie et l’Ukraine représentaient ensemble environ un tiers du nombre total de touristes en Égypte. En 2019, plus de 1,6 million de touristes ukrainiens ont visité l’Égypte et le pays accueille également entre 300 000 et 500 000 touristes russes chaque mois. L’Égypte s’efforce de faciliter autant que possible le voyage des voyageurs de ces pays en Égypte. Les formalités en matière de visa pour les Russes et les Ukrainiens sont très favorables. Les voyageurs des deux pays peuvent demander un e‑visa en ligne avant leur départ ou un visa à l’arrivée à l’aéroport en Égypte. Une visite à l’ambassade n’est donc pas nécessaire. Les Russes qui voyagent en groupe de cinq personnes ou plus n’ont même pas besoin de visa.

Depuis le début de la guerre en Ukraine, les réservations de vacances en provenance de ces pays ont pratiquement cessé. En raison de l’invasion russe, de nombreuses personnes en Ukraine ont été déplacées. En outre, tant les Ukrainiens que les Russes ont peur de ne pas pouvoir rentrer chez eux s’ils partent à l’étranger. Il y a actuellement des milliers de Russes et d’Ukrainiens bloqués en Égypte. Ils ne peuvent pas réserver un vol de retour, car la plupart des compagnies aériennes n’assurent temporairement aucun vol vers la Russie ou l’Ukraine. Récemment, le gouvernement égyptien a annoncé que les amendes pour dépassement de visa ne s’appliqueront temporairement pas aux touristes russes et ukrainiens en Égypte. Le gouvernement est également en discussion avec, entre autres, Egypt Air pour explorer les possibilités de rapatrier ces voyageurs dans les meilleurs délais.

L’économie égyptienne se redresse toujours

La forte baisse du nombre de touristes en provenance de Russie et d’Ukraine n’est pas le seul revers subi par l’économie égyptienne ces dernières années. En 2015, un vol de passagers s’est écrasé au-dessus du Sinaï, amenant la Russie à interrompre temporairement tous les vols vers l’Égypte. L’épidémie du coronavirus a aussi durement touché l’Égypte. Le pays est largement dépendant du tourisme de l’étranger. Le coronavirus a non seulement fait perdre de l’argent au trésor public, mais aussi des milliers d’emplois. C’est donc la principale raison pour laquelle l’Égypte a été l’un des premiers pays à rouvrir ses frontières. L’année dernière, le secteur du tourisme en Égypte s’est considérablement redressé. La Russie a décidé d’autoriser à nouveau les vols vers l’Égypte en juin 2021 et le gouvernement égyptien a investi des millions dans divers projets pour attirer les touristes. Plusieurs musées ont été rénovés et le gouvernement organise des événements de grande envergure, tels que des défilés et des événements sportifs internationaux.

Les efforts du gouvernement portent manifestement leurs fruits. En 2021, les revenus du tourisme s’élevaient à 13 milliards de dollars. En comparaison, en 2020, ce montant n’était que de 4 milliards de dollars. Bien qu’il ne soit pas encore au niveau comme avant le coronavirus, le gouvernement est satisfait des progrès réalisés.

Les autres pays doivent faire le point

L’Égypte se tourne vers d’autres pays pour compenser le manque de touristes en provenance de Russie et d’Ukraine. Le pays est également populaire auprès des voyageurs du Royaume-Uni et de l’Allemagne. Pour eux, les mêmes formalités de visa s’appliquent que pour les Russes et les Ukrainiens. Récemment, le gouvernement britannique a retiré ses conseils de voyage négatifs pour le Sud-Sinaï et Fayoum, et le gouvernement allemand ne considère plus l’Égypte comme un pays à haut risque pour le coronavirus. Le gouvernement égyptien souhaite renforcer les liens avec ces deux pays afin d’augmenter le nombre de touristes en Égypte à long terme.

Veuillez noter que cet article consacré au visa pour l’Égypte date de plus d'un an. Il est possible qu'il contienne des informations et des conseils obsolètes, c'est pourquoi aucun droit ne peut être tiré de cet article. Si vous partez prochainement en vacances et souhaitez connaître les règles en vigueur, consultez toutes les informations actualisées relatives au visa pour l’Égypte.

DemandeVisa.fr est une agence de visas commerciale et professionnelle qui accompagne les voyageurs à obtenir, entre autres, un visa pour l’Égypte. DemandeVisa.fr agit en tant que médiateur et ne fait en aucun cas pas partie dʼun gouvernement. Vous pouvez toujours demander un visa par le biais du service dʼimmigration (25 USD par visa, via visa2egypt.gov.eg), mais sans aide en français. Si vous faites votre demande par le biais de DemandeVisa.fr, notre centre dʼassistance sera à votre service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De plus, nous vérifions manuellement votre demande et tous les documents que vous fournissez avant que nous la soumettions au service dʼimmigration en votre nom. Si nous soupçonnons des erreurs ou omissions, nous vous contactons directement personnellement, afin que votre demande puisse être traitée rapidement et correctement. Pour utiliser nos services, vous nous payez 25 USD en frais consulaires, que nous payons au service dʼimmigration en votre nom, ainsi que 31,82 € de frais de service comme rémunération pour notre médiation, TVA incluse. Nos services ont déjà évité à beaucoup de voyageurs des problèmes majeurs pendant leur voyage. Si une demande est rejetée malgré notre assistance et vérification, nous vous remboursons la totalité du prix dʼachat (sauf si une demande de visa Égypte a déjà été refusée pour ce voyageur). Si vous voulez savoir plus sur nos services, cliquez ici.