L’Égypte est depuis longtemps l’une des destinations de vacances les plus populaires du Moyen-Orient. Les temples de la ville méridionale Louxor, et les fameuses pyramides de Gizeh parlent immédiatement à l’imagination, mais aussi les stations balnéaires d’Alexandrie et les plages sur la mer Rouge sont très recherchées. Lisez cette page pour en savoir plus sur ce pays de vacances populaire.

La grande majorité des 100 millions d’habitants en Égypte vit dans une étroite bande de terrain autour du Nil. Comme il s’agit d’un petit pourcentage du territoire total, la plupart des villes égyptiennes sont surpeuplées.

Malgré la forte croissance de l’économie égyptienne les dernières années, un tiers de la population vit encore en dessous du seuil de pauvreté. L’économie de ce pays dépend fortement du tourisme et, à cause de la pandémie du coronavirus, une partie essentielle du revenu a été perdue. Depuis 2021, le tourisme en Égypte s’est relancé et pour attirer encore plus de vacanciers au pays, en avril 2022, 78 nouveaux pays ont été ajoutés au système en matière des e‑visas.


Faits et chiffres

Langue Arabe
Population 105 millions d’habitants
Capitale Le Caire (population de 10 millions)
Religion Musulmane (90 %) et chrétienne (10 %)
Monnaie officielle Livre égyptienne (EGP)
Décalage horaire Aucun (été) ou 1 heure (hiver)
Temps du vol 4 à 5 heures
Voltage 220V, 50 Hz (comme en France)
Adaptateur de voyage Non nécessaire
Eau du robinet Pas potable
Visa Un visa est obligatoire
Sécurité Lisez les conseils aux voyageurs

La carte

La majorité de l’Égypte se trouve à l’extrémité nord-est de l’Afrique et est bordée par l’Israël au nord-est, le Soudan au sud et la Libye à l’ouest. La péninsule du Sinaï, la petite partie de l’Égypte qui touche l’Israël, se trouve en Asie. Le Nil fait vivre la société égyptienne, car la majorité de la population vit dans les villes des deux côtés de la rivière. L’autre partie du paysage égyptien est principalement composée de désert. Le canal de Suez, qui forme la frontière entre la partie africaine et la partie asiatique de l’Égypte, connecte la mer Méditerranée à la mer Rouge.


L’histoire de l’Égypte

L’Égypte ancienne : pyramides et pharaons
La civilisation de l’Égypte antique est l’une des plus anciennes du monde. Des milliers d’années avant notre ère, les Égyptiens pratiquaient l’agriculture autour du Nil. Depuis environ 3000 ans avant notre ère, la région est officiellement unie sous la première dynastie antique. C’est à partir de ce moment qu’on a commencé à parler d’Égypte ancienne, gouvernée par les célèbres pharaons qui restèrent au pouvoir pendant moins de 3 000 ans. Il n’est donc pas surprenant que cette phase soit également appelée « Égypte pharaonique ». Les célèbres pyramides, le Sphinx de Gizeh et la Vallée des Rois, où fut découvert le tombeau de Toutânkhamon, datent également de cette période. L’Égypte perdit finalement son indépendance en 332 avant J.-C. lorsqu’Alexandre le Grand la conquit et la plaça sous la domination grecque.

L’Égypte sous les nouveaux souverains : Grecs, Romains et Arabes
Après la conquête d’Alexandre le Grand, l’Égypte fut gouvernée par les souverains Grecs pour environ 300 ans, jusqu’à ce que les Romains prirent le pouvoir en 30 avant J.-C. et le pays fut incorporé dans l’Empire romain. En plus des ruines pharaoniques, on trouve donc de nombreux vestiges dans le pays qui datent du temps des Grecs et des Romains. Dans le septième siècle, l’Égypte fut occupée par les Arabes, le groupe de population dominant du pays jusqu’à ce jour.

Les siècles suivants, de plus en plus d’Égyptiens ont adopté l’islam, mais le christianisme a toujours joué un grand rôle dans le pays aussi. La majorité des chrétiens en Égypte sont partisans de l’Église copte, une des plus anciennes églises chrétiennes au monde. En fonction du souverain, cette partie de la population a été plus ou moins opprimée. Quoi qu’il en soit, l’Église a marqué la culture égyptienne.

La modernisation de l’Égypte : Ottomans, Français, Anglais et l’indépendance
À la fin du 16ᵉ siècle, l’Égypte passa sous une nouvelle domination. Dès la fin du Moyen âge, les Ottomans progressèrent constamment depuis ce qui est aujourd’hui la Turquie, et au cours du 16ᵉ siècle, ils commandèrent toute la Méditerranée orientale. Cette expansion conduisit à une période de 400 ans caractérisée par la présence d’une élite turque à la tête de la société égyptienne.

Cette période se termina à la fin du 18ᵉ siècle par l’invasion des Français menée par Napoléon. Les Français furent vite expulsés, mais le pays se retrouva dans le chaos. Méhémet Ali, premièrement commandant des Ottomans, profita de cette situation pour assumer le pouvoir et fonda l’État égyptien moderne. Méhémet Ali mettait les intérêts égyptiens au premier plan, bien que le pays était toujours officiellement soumis à l’Empire ottoman. Il a même mené plusieurs guerres contre ses anciens prédécesseurs. À la fin du 19ᵉ siècle, l’Égypte passa sous le contrôle des Anglais, et ce n’est qu’en 1922 que le pays obtint son indépendance officielle.

Histoire récente
En 1922, l’Égypte gagna son indépendance partielle des Britanniques en tant que monarchie. En 1952, un coup d’État eut lieu et l’Égypte devint une république. Une nouvelle génération de leadeurs, dirigée par le chef de l’armée Gamal Abdel Nasser, prit le pouvoir. Inspiré par les idéologies socialistes, Naser essaya de faire de l’Égypte une grande puissance. Ces politiques menèrent à des conflits avec les puissances occidentales et avec Israël, mais amenèrent également les dirigeants arabes à considérer l’Égypte comme le grand exemple d’une nation arabe florissante pour plusieurs décennies.

Les successeurs de Naser essayèrent de maintenir la dominance égyptienne, mais à cause des défaites militaires et du marasme économique, l’Égypte perdit progressivement sa supériorité. Les présidents égyptiens ont toujours dirigé le pays de manière autoritaire, ce qui a abouti à un soulèvement populaire contre les personnes au pouvoir en 2010. Pendant quelques années, l’Égypte semblait se transformer en une démocratie, jusqu’au coup d’État mené par Abdel Fattah al-Sissi en 2013. Sissi dirige désormais le pays en tant qu’autocrate.

Le Sphinx en ÉgypteLe Sphinx de Gizeh, l’une des constructions les plus anciennes et connues égyptiennes.


Quelles sont les principales attractions touristiques de l’Égypte ?

L’Égypte a beaucoup à offrir en termes de tourisme. Les pyramides et le Sphinx de Gizeh sont sans aucun doute les attractions touristiques les plus connues du pays. Ils se trouvent à quelques kilomètres du Caire, donc il est facile de les visiter depuis la capitale. Dans cette ville se trouve aussi le Musée égyptien du Caire, l’un des musées les plus célèbres du monde. Le célèbre Masque funéraire de Toutankhamon est exposé ici, ainsi que des milliers d’autres objets antiques. Vous pouvez aussi rendre visite au musée copte du Caire et à la Citadelle de Saladin, une forteresse datant de l’époque du célèbre général arabe Saladin.

Il est aussi fortement recommandé de faire une excursion sur le Nil, depuis Le Caire vers le sud. Vous terminerez votre excursion à Louxor, connut dans l’Antiquité sous le nom de Thèbes et fut la capitale de l’Égypte pendant cette époque. Des centaines de temples et de statues antiques de cette époque ont été préservés et constituent un patrimoine qui rend la visite de cette ville absolument incontournable. Dans le sud du pays, vous trouverez également les temples d’Abou Simbel. Les temples ont été sculptés dans la roche il y a plus de 3 000 ans et peuvent encore être admirés. Certes, ils sont un peu plus difficiles à atteindre, mais pour de nombreux touristes, la visite de ces temples est l’un des meilleurs moments de leur voyage.

La ville côtière la plus populaire de l’Égypte est Alexandrie. Cette ville a environ la moitié des habitants du Caire et une population beaucoup moins dense par rapport à la capitale. Sa proximité avec la Méditerranée donne par ailleurs l’idée qu’il y a plus d’espace. En plus des bâtiments historiques, vous trouverez ici des plages magnifiques et des sites de plongée.


Population et culture

La majorité de la population égyptienne suit le mouvement sunnite de l’islam et cela se reflète clairement dans la vie quotidienne. Cinq fois par jour, les appels à la prière des mosquées retentissent dans la ville, en marquant le rythme de la vie quotidienne. Beaucoup d’Égyptiens prient plusieurs fois par jour, également dans les lieux publics. La famille est aussi considérée comme la clé de voûte de la société égyptienne. Il est coutume chaque vendredi (le jour le plus important de la semaine dans l’islam) de se réunir avec une grande partie de la famille et de déguster un repas copieux.

La cuisine égyptienne est variée et diffère largement par rapport aux cuisines d’autres pays arabes. De nombreux plats sont végétariens et contiennent beaucoup de légumineuses. Toutefois, le poulet et l’agneau sont aussi largement consommés. Le porc, en revanche, est à peine vendu, car cela est impur selon les enseignements de l’islam.

La langue officielle de l’Égypte est l’Arabe standard, cependant les Égyptiens parlent de nombreux dialectes de l’Arabe égyptien dans leur vie quotidienne. À de nombreux égards, ces dialectes diffèrent de la langue standard à tel point que l’on peut en fait parler deux langues différentes. Outre l’arabe, d’autres langues sont parlées en Égypte. Dans le sud du pays, par exemple, il y a des communautés qui parlent le berbère et une partie de la population chrétienne parle encore la langue copte, bien qu’essentiellement dans des contextes religieux.

Fait intéressant sur Égypte

Hollywood du Moyen-Orient
L’Égypte a une industrie du cinéma florissante depuis le début du 20e siècle. Au cours de ce siècle, des milliers de productions ont été réalisées, qui ont été bien accueillies dans d’autres pays arabophones. En fait, dans les années 50, l’industrie cinématographique égyptienne était la troisième plus importante au monde. Grâce à l’exposition aux films et séries télévisées égyptiennes, la plupart des Arabes sont devenus très familiers avec l’Arabe égyptien, ce qui a donné au dialecte un prestige dont il jouit encore aujourd’hui.


Climat

Presque toute l’Égypte a un climat désertique. Autour du Nil et sur la côte, le climat est plus frais. Toutefois, en Égypte, il est très rare que les températures estivales descendent en dessous de 30 degrés pendant la journée. Dans beaucoup d’endroits dans le pays, la température atteint régulièrement 40 degrés, spécialement dans les régions désertiques. Malgré la chaleur pendant la journée, il peut faire très froid dans le désert la nuit.

L’Égypte a très peu de précipitations. Même pas pendant l’automne ou l’hiver, il ne pleut que quelques millimètres par an. La quantité de pluie est généralement plus élevée dans les régions côtières qu’à l’intérieur du pays. Par exemple, à Alexandrie, en raison de l’humidité plus élevée, il y a beaucoup plus de précipitations que dans le sud de pays, où parfois, il ne tombe pas une goutte de pluie pendant un an.

Au printemps, des vents très secs et brûlant soufflent sur le pays depuis le sud-ouest. Ces vents s’appellent khamsin et peuvent créer des tempêtes de sable impressionnantes.

Généralement, la période entre l’automne jusqu’au début du printemps est la meilleure période pour séjourner en Égypte. En effet, en été, il fait souvent trop chaud pour faire quoi que ce soit pendant la journée. Si vous souhaitez vous rendre en Égypte en été, assurez-vous d’avoir une protection adéquate contre le soleil et la chaleur brûlante. Même s’il fait chaud pendant la journée, n’oubliez pas d’apporter des vêtements plus chauds pour les nuits froides dans le désert, même en été.

Désert ÉgypteLe paysage désertique de l’Égypte


L’économie et la monnaie de l’Égypte

L’Égypte étant presque exclusivement constituée de déserts, il y a très peu de terre cultivable disponible. La seule terre fertile se trouve dans la vallée et le delta du Nil, qui représentent seulement un petit pourcentage du territoire du pays. Pourtant, l’agriculture est le secteur économique le plus important du pays. Pendant longtemps, les paysans égyptiens ont été à la merci du Nil, mais depuis la construction du barrage d’Assouan dans les années 70, l’eau du fleuve peut être mieux contrôlée. En outre, le barrage génère beaucoup d’électricité, ce qui en fait l’un des plus grandes sources d’énergie de l’Égypte.

De plus, le tourisme est l’un des principaux piliers de l’économie égyptienne. Cependant, le nombre de touristes dans le pays a diminué en raison des troubles politiques qui ont secoué l’Égypte entre 2010 et 2014. L’effet du coronavirus sur le tourisme a également fortement réduit les revenus de nombreux Égyptiens.

Officiellement, l’Égypte est gouvernée selon les principes socialistes, cependant en réalité l’État a confié de plus en plus de secteurs au marché libre au cours des dernières décennies. Lorsque cela est possible, l’État tente toutefois d’exercer son influence, par exemple en imposant des loyers fixes.

Payer en Égypte
La monnaie de l’Égypte est la livre égyptienne (EGP). Chaque livre se compose de 100 piastres. Un euro égal 24,16 EGP (en novembre 2022), ce qui permet aux voyageurs européens de manger et de faire d’autres achats en Égypte relativement bon marché.

Dans la plupart des cas, il n’est pas nécessaire d’emporter beaucoup d’argent liquide en voyage, puisqu’il est possible de payer avec une carte bancaire ou une carte de crédit presque partout aujourd’hui. Toutefois, veuillez noter que cela entraîne souvent des coûts de transaction qui peuvent varier d’une banque à l’autre. Il est donc recommandé de se renseigner sur le montant de ces frais de transaction avant le départ. S’ils sont élevés, vous pouvez décider d’emporter en voyage un peu plus d’argent liquide.

Les pourboires jouant un rôle important dans la culture égyptienne, il est recommandé de toujours emporter une petite somme d’argent liquide. Les Égyptiens s’attendent à un pourboire (Bakchich) pour les plus petits services, même s’il ne s’agit que d’aider quelqu’un à porter ses bagages. Cette somme ne doit pas nécessairement être élevée, mais avoir quelques piastres en poche pourrait toujours s’avérer utile.

Une mosquée au CaireLa Mosquée du sultan Hassan au Caire, la capitale de l’Égypte


Sécurité en Égypte

Malgré la situation agitée dans les pays voisins, l’Égypte est un pays généralement sûr. Comme dans de nombreux pays, les touristes sont une cible attrayante pour les pickpockets et les vendeurs insistants. Il est donc conseillé de faire attention, surtout dans les endroits bondés et à proximité des attractions touristiques populaires. Il est également recommandé de voyager en groupe, particulièrement aux femmes, qui ont un risque plus élevé d’être victimes de comportements inappropriés. Cependant, en général, la criminalité est relativement basse en Égypte.

En raison des troubles prévalant en Libye et au Soudan, il est conseillé d’éviter la frontière avec ces pays voisins. De même, ne vous rendez pas au Gouvernorat du Sinaï Nord. Les régions de ce gouvernorat d’Égypte sont depuis longtemps sous le contrôle de groupes liés à l’EI et la menace terroriste y est toujours présente, notamment pour les touristes. Le nord du Gouvernorat du Sinaï Sud doit également être évité.

Il est recommandé de lire attentivement les conseils de voyage pour l’Égypte avant le départ. Sur cette page, vous trouverez plusieurs conseils pour votre voyage, notamment sur la manière de réduire les risques de tomber malade.


Décalage horaire

Pendant notre heure d’hiver, il est une heure plus tard en Égypte qu’en France. Pendant notre heure d’été, il n’y a pas de décalage horaire.


Demandez un visa Égypte

Pour pouvoir faire un voyage en Égypte, vous devez demander un visa. Le visa Égypte est facile à obtenir grâce à la procédure de demande en ligne.
Soumettez une demande de visa pour l’Égypte


DemandeVisa.fr est une agence de visas commerciale et professionnelle qui accompagne les voyageurs à obtenir, entre autres, un visa pour l’Égypte. DemandeVisa.fr agit en tant que médiateur et ne fait en aucun cas pas partie dʼun gouvernement. Vous pouvez toujours demander un visa par le biais du service dʼimmigration (25 USD par visa, via visa2egypt.gov.eg), mais sans aide en français. Si vous faites votre demande par le biais de DemandeVisa.fr, notre centre dʼassistance sera à votre service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De plus, nous vérifions manuellement votre demande et tous les documents que vous fournissez avant que nous la soumettions au service dʼimmigration en votre nom. Si nous soupçonnons des erreurs ou omissions, nous vous contactons directement personnellement, afin que votre demande puisse être traitée rapidement et correctement. Pour utiliser nos services, vous nous payez 25 USD en frais consulaires, que nous payons au service dʼimmigration en votre nom, ainsi que 31,82 € de frais de service comme rémunération pour notre médiation, TVA incluse. Nos services ont déjà évité à beaucoup de voyageurs des problèmes majeurs pendant leur voyage. Si une demande est rejetée malgré notre assistance et vérification, nous vous remboursons la totalité du prix dʼachat (sauf si une demande de visa Égypte a déjà été refusée pour ce voyageur). Si vous voulez savoir plus sur nos services, cliquez ici.