Bulletin d'actualités | | 01/06/2022 | Temps de lecture : ± 3 minutes

Dans la dernière édition de l’indice international de développement des voyages et du tourisme, l’Égypte arrive en tête de la liste des destinations touristiques en Afrique. Le pays doit cela, entre autres, aux investissements dans le système de visas.

L’indice de développement des voyages et du tourisme

L’indice de développement des voyages et du tourisme (Travel and Tourism Development Index - TTDI) est une initiative du Forum économique mondial (FEM). La première édition est sortie en 2007. Dans la dernière édition (2021), 117 pays font l’objet d’une évaluation comparative. L’objectif de l’indice n’est pas de voir quel pays est le plus populaire en tant que destination touristique, mais de déterminer dans quelle mesure un pays est attrayant pour les investisseurs étrangers qui souhaitent investir dans le secteur du tourisme. Le score le plus élevé qu’un pays peut obtenir est 6, le plus bas 1. Dans le dernier indice, aucun pays n’a obtenu un score parfait de 6. Le pays en tête, le Japon, a un score de 5,2.

L’Égypte en tête en Afrique

L’Égypte s’est classée 51ᵉ sur 117 pays testés, gagnant six places par rapport à 2019. Seule l’Arabie saoudite a fait un plus grand saut (de la 43ᵉ à la 33ᵉ place). Cela signifie que l’Égypte a le score le plus élevé de tous les pays d’Afrique. Il n’est pas surprenant que l’Égypte ait un score si élevé. Le pays n’est pas resté inactif pendant l’épidémie de coronavirus. L’Égypte a été l’un des premiers pays à rouvrir ses frontières après l’épidémie mondiale de coronavirus, déjà en juillet 2020. En 2020 et 2021, le gouvernement égyptien a investi massivement dans le secteur du tourisme et dans le système de visas du pays. Par exemple, on a annoncé que le visa Égypte électronique sera bientôt valable pendant 5 ans et que le séjour maximum sera de 90 jours au lieu des 30 jours actuels. À l’automne 2021, l’Égypte a également mis le visa électronique à la disposition de 28 autres pays.

Le pays a également beaucoup investi dans la construction de nouvelles attractions touristiques, comme le Musée national de la civilisation égyptienne, qui a été officiellement inauguré en 2021. Un autre grand projet, le Grand Musée égyptien, devrait être réalisé d’ici la fin 2022. Grâce à ces investissements à grande échelle, le secteur du tourisme égyptien se redresse rapidement. Dans la seule première moitié de 2021, autant de touristes ont été accueillis que dans toute l’année 2020.

Investissements en 2022

L’Égypte continuera à investir massivement dans le secteur du tourisme en 2022. Récemment, le visa Égypte électronique a été rendu disponible pour 78 autres pays. Avec la plus ample numérisation du système de visa, l’Égypte espère que la congestion des aéroports diminuera, car davantage de voyageurs peuvent désormais demander un visa en ligne avant le départ, au lieu de le faire après l’arrivée à l’aéroport en Égypte. En outre, le gouvernement égyptien a également conclu un accord avec la société allemande Siemens pour construire l’un des plus grands systèmes ferroviaires à grande vitesse du monde, afin de rendre les déplacements dans le pays aussi rapides et faciles que possible.

Cependant, la guerre en Ukraine pose de gros problèmes au secteur du tourisme en Égypte. Une grande partie des touristes qui visitent le pays viennent de Russie et d’Ukraine. Outre le fait qu’aucun nouveau touriste n’arrive, de nombreux touristes de ces pays sont bloqués en Égypte. Le gouvernement égyptien a prolongé gratuitement les visas des Ukrainiens et des Russes qui se trouvent déjà en Égypte.