Bulletin d'actualités | | 14/04/2020 | Temps de lecture : ± 4 minutes

Comme de nombreux pays dans le monde, l'Égypte doit faire face à la pandémie coronavirus. Le gouvernement égyptien a apparemment pris des mesures efficaces, mais il y a aussi des gens qui se demandent si tout est aussi prometteur que le gouvernement le prétend.

Le coronavirus en Égypte : que fait le gouvernement ?

L'Égypte a confirmé les premiers cas de coronavirus le 14 février. Pourtant, il a fallu plus d'un mois avant que les premières mesures concrètes ne soient prises. Le 19 mars, le gouvernement a annoncé que le trafic aérien vers l'Égypte serait sévèrement limité. Les aéroports seraient fermés jusqu'à la mi-avril pour tenter de contenir autant que possible la propagation du virus. Le gouvernement égyptien a également déclaré que tous les cafés, centres commerciaux, clubs sportifs et boîtes de nuit ne devraient rester ouverts que de 6h à 19h. Les universités et les écoles sont déjà largement fermées. Les supermarchés, les pharmacies et autres installations nécessaires constituent une exception et ils sont autorisés à rester ouverts plus longtemps.

Est-ce que ce sont les vrais chiffres ?

La première personne à mourir du virus en Égypte est un Allemand de 60 ans qui a visité l'Égypte à bord d'une croisière. C'est à ce moment que l'Égypte s'est éveillée à la gravité du virus en Égypte. Pour l'instant, l'Égypte déclare qu'il y a environ 200 cas d'infection dans le pays. Cependant, les scientifiques étrangers s'interrogent à ce sujet. Selon Isaac Bogoch, professeur de maladies infectieuses à l'université de Toronto au Canada, le nombre réel est probablement beaucoup plus élevé. D'après ce dernier, la principale indication de cette situation est que l'Égypte a « exporté » vers d'autres pays un nombre relativement important de voyageurs qui se sont avérés être infectés par le coronavirus. Cela suggère que le nombre d'infections en Égypte même est assez élevé. Selon le professeur Bogoch, ce nombre pourrait même atteindre 19 000 infections.

Censure des médias

Les recherches d'Isaac Bogoch mentionnées ci-dessus ont également été rapportées par des journaux comme The Guardian et The New York Times. Le gouvernement égyptien n'a pas apprécié et a rapidement révoqué la licence de presse d'un journaliste du Guardian. Ils ont accusé le journal de publier de « faux chiffres ». Cela s'inscrit dans un schéma de censure croissante en Égypte concernant les rapports sur le virus. Les manifestants qui protestent contre la politique du virus par le gouvernement sont arrêtés ou condamnés à une amende. Tout cela suggère fortement que l'Égypte essaie de garder les vrais chiffres cachés autant que possible.

Voyage en Égypte : qu'en est-il ?

Avec toutes les nouvelles concernant le virus et les différentes mesures prises par les gouvernements des pays du monde entier, il est parfois difficile de garder une vue d'ensemble. Une question courante est simplement de savoir s'il est encore possible de se rendre en Égypte.

Malheureusement, la réponse est non. Le gouvernement égyptien a annoncé que tous les vols à destination et en provenance de l'Égypte entre le 19 et le 31 mars seront annulés. Les étrangers ne seront pas autorisés à entrer dans le pays pendant cette période. Il est conseillé aux Français qui se trouvent déjà dans le pays de quitter le pays le plus rapidement possible.

Que dois-je faire maintenant avec mon visa pour l'Égypte ?

De nombreux voyageurs français avaient déjà demandé un visa pour l'Égypte avant leur voyage dans ce pays. Mais même avec un visa valable, ces voyageurs n'entreront pas dans le pays. Les visas pour l'Égypte qui ont déjà été approuvés ne sont en aucun cas remboursables. Toutefois, il est possible de continuer à utiliser le visa, car un visa pour l'Égypte est valable pour 90 jours, soit 3 mois. Cela signifie que, tant que la période de validité de 3 mois n'a pas expiré, vous pouvez vous rendre en Égypte avec le visa. Ceci doit bien sûr attendre que le gouvernement ouvre à nouveau le trafic aérien.

Ainsi, les nouvelles demandes de visa pour l'Égypte sont uniquement acceptées. Pour les voyages qui ont lieu dans un ou deux mois, vous pouvez déjà introduire une demande de visa. Veuillez noter qu'on ne sait pas encore combien de temps dureront les mesures du gouvernement égyptien. La dernière interdiction des vols durera au moins jusqu'à la mi-avril, mais il est possible que d'autres mesures soient prises.

Attention: les informations contenues dans cet article peuvent être obsolètes. Avant de faire votre demande de visa pour l'Égypte, renseignez-vous sur l'état actuel des évènements concernant le coronavirus en Égypte.