Bulletin d'actualités | | 27/05/2022 | Temps de lecture : ± 2 minutes

Les titulaires de passeports diplomatiques et de service délivrés par le Sri Lanka peuvent désormais se rendre au Cambodge sans visa. Les voyageurs munis d’autres types de passeports doivent toujours demander un visa.

Renforcement des liens diplomatiques

Au cours des derniers mois, le gouvernement cambodgien a renforcé ses liens diplomatiques et économiques avec divers partenaires internationaux. L’assouplissement des conditions d’obtention de visa pour les voyageurs en provenance de ces pays en est un élément très important. Outre le Sri Lanka, les détenteurs de passeports diplomatiques ou de service de Géorgie, entre autres, peuvent se rendre au Cambodge sans visa.

L’assouplissement des conditions d’obtention de visa pour les fonctionnaires sri-lankais fait partie d’un accord touristique à grande échelle entre le Sri Lanka et le Cambodge. Les deux pays ont beaucoup souffert de l’épidémie globale de coronavirus. Alors que le Cambodge voit son propre secteur touristique se redresser, le Sri Lanka est aux prises avec des problèmes tant économiques que politiques.

Plus de vols entre le Cambodge et le Sri Lanka

Une partie importante de l’accord consiste à augmenter le nombre de vols directs entre le Cambodge et le Sri Lanka. Actuellement, les voyageurs du Sri Lanka doivent changer de vol en Malaisie ou à Singapour, ce qui augmente le coût des billets d’avion. Les deux gouvernements veulent également mettre en place des événements conjoints pour stimuler le tourisme entre les deux pays. Les deux pays ont une population majoritairement bouddhiste et les autorités y voient des opportunités pour organiser des événements religieux.

Le Cambodge veut accueillir les touristes internationaux

Le Cambodge s’est relativement bien sorti de la crise sanitaire de coronavirus. Le pays n’a signalé que 3056 décès dus au coronavirus. Entre-temps, environ 90 % de la population a été entièrement vaccinée. Le pays a pris plusieurs mesures pour encourager le tourisme. Bien que le système de visas ait été suspendu pendant la période du coronavirus, le e-visa Cambodge et le visa à l’arrivée peuvent à nouveau être demandés.

Bien que le secteur du tourisme ait insisté pour rendre le visa Cambodge temporairement moins cher, voire gratuit, le gouvernement cambodgien a décidé de ne pas le faire. Le coût du visa pour le Cambodge est le même qu’avant l’épidémie de coronavirus. Les conditions du visa restent également inchangées. Cela signifie que les voyageurs sont autorisés à séjourner au Cambodge pour une durée maximale de 30 jours. Le visa lui-même est valable pendant 90 jours, mais il ne peut être utilisé que pour un seul voyage au Cambodge. Si l’on quitte le pays pour y revenir plus tard, il faut demander un nouveau visa, même si le visa actuel est toujours valable.

En outre, le Cambodge a supprimé le test PCR obligatoire avant le départ et le test rapide à l’arrivée à l’aéroport. Le gouvernement cambodgien a déclaré que le pays est prêt à accueillir à nouveau autant de touristes qu’avant l’épidémie de coronavirus.