De plus en plus de voyageurs choisissent de visiter le Cambodge en plus des destinations plus connues d’Asie du Sud-Est comme la Thaïlande et le Vietnam. Le complexe de temples d’Angkor Wat est un incontournable pour la plupart des voyageurs se rendant au Cambodge, mais le pays a bien plus à offrir. Découvrez des paysages magnifiques avec des plages de sable blanc, des rizières et des collines verdoyantes et apprenez-en davantage sur l’histoire mouvementée, mais macabre du pays.


Faits et chiffres

Plus de 16 millions de personnes vivent au Cambodge, dont la plupart sont bouddhistes. La capitale du pays est Phnom Penh. La langue officielle du Cambodge est le khmer ; en outre, le chinois, le vietnamien et le cham (la langue d’un peuple réparti dans un certain nombre de pays d’Asie du Sud-Est) sont parlés à petite échelle. De nombreux Cambodgiens âgés parlent le français, qui est également la langue d’enseignement dans de nombreuses écoles et universités. L’utilisation de l’anglais est en augmentation depuis 1993 et a partiellement remplacé le français, qui était à l’origine la principale langue étrangère au Cambodge. Pour se rendre au Cambodge, il faut un visa, qui peut être facilement demandé en ligne. Il est conseillé de demander le visa en ligne avant le départ si les conditions pour ce visa sont remplies.

CapitalePhnom Penh
LangueKhmer
Superficie181 035 km²
Habitants16 millions
ReligionBouddhisme (96 %), Islam (2 %)
MonnaieRiel cambodgien (KHR)
Décalage horaire5 heures (heure d’été) ou 6 heures (heure d’hiver)
Temps de vol12 heures
Fichestype A, C ou G (adaptateur de voyage nécessaire)
L’eau du robinetimpropre à la consommation
VisaVisa est obligatoire

Carte

Le Cambodge est un pays d’Asie du Sud-Est bordé par la Thaïlande, le Vietnam et le Laos. Le pays a une superficie de plus de 181 000 km², un littoral d’environ 441 km sur le golfe de Thaïlande et est divisé en 24 provinces et la zone urbaine de Phnom Penh. Le Mékong, le plus long fleuve d’Asie du Sud-Est, coule du Laos au nord au Vietnam au sud-est en passant par le Cambodge. Presque toutes les frontières avec les voisins du Cambodge sont formées par des chaines de montagnes basses. L’intérieur du Cambodge est constitué de basses terres qui sont fertiles en raison des nombreuses inondations. Une grande partie du pays est constituée de rivières et de lacs. Une caractéristique frappante est le lac Tonlé Sap, le plus grand lac d’eau douce d’Asie du Sud-Est, qui est situé au centre des basses terres. La superficie de ce lac peut atteindre 16 000 km² pendant la saison des pluies.


Histoire

Histoire ancienne
Au premier siècle de notre ère, les royaumes de Funan et de Chenla sont apparus en Indochine. Au 6e siècle, le royaume de Chenla s’empare du Funan et un grand empire voit le jour, qui sera la puissance dominante de la région pendant 250 ans. La période allant de la prise de pouvoir des Chenla jusqu’au moment où le centre du pouvoir a été déplacé vers l’ouest, près du lac Tonlé Sap, est appelée la période pré-Angkor.

Au neuvième siècle, l’Empire khmer s’établit avec Angkor — la ville sainte du temple, aujourd’hui considérée comme le plus grand édifice religieux du monde — comme capitale. L’Empire khmer s’étendait sur une grande partie de l’Asie du Sud-Est. Le Cambodge actuel, de grandes parties du Laos et de la Thaïlande et une partie du Vietnam appartenaient à l’empire. Après plusieurs guerres avec des Royaumes de Thaïlande, la capitale Angkor est prise en 1432 et les Khmers déplacent la capitale à Phnom Penh, la capitale actuelle du Cambodge.

La domination française et la guerre du Vietnam
Pour éviter que le royaume ne soit complètement repris par la Thaïlande et le Vietnam, le Cambodge se tourne vers la France. En 1863, le pays est devenu un protectorat de la France. Quelques années plus tard, en 1887, le pays a fait partie de l’Union de l’Indochine avec les protectorats vietnamiens du Tonkin et de l’Annam et plus tard aussi du Laos. En 1953, le Royaume du Cambodge est devenu indépendant de la France sous le règne du roi Sihanouk, qui a dirigé le pays en tant qu’autocrate.

Pendant la guerre du Vietnam, le Cambodge a été lourdement frappé par les bombardiers américains. Le Cambodge a même été le deuxième pays le plus bombardé d’Asie du Sud-Est après le Laos, bien que le pays n’ait pas participé à la guerre du Vietnam. Les Américains soupçonnaient l’existence d’une route partant du Nord-Vietnam et passant par le Laos et le Cambodge oriental pour approvisionner le Vietcong et l’armée vietnamienne. On estime que cela a entrainé quelque 600 000 victimes civiles au Cambodge.

Khmer rouge
En 1970, les officiers cambodgiens dirigés par le général Lon Nol ont vaincu le gouvernement du roi Sihanouk et ont proclamé la République khmère. Une guerre civile s’ensuit et Sihanouk rejoint les communistes, connus plus tard sous le nom de Khmers rouges. Les Khmers rouges visaient à créer une société égalitaire, en suivant l’exemple de Mao. En 1975, ils ont capturé la capitale Phnom Penh sous la direction du dictateur Pol Pot, qui a tenté de transformer le Cambodge en un État agricole communiste. La population a dû se déplacer des villes vers les campagnes. Toute personne qui n’a pas coopéré ou n’a pas soutenu le régime était renvoyée de force ou interrogée dans des prisons de torture. Sous son règne, un million et demi à deux-millions de Cambodgiens ont été tués, soit un cinquième à un quart de la population.

Développements récents
En 1978, le Vietnam a envahi le pays et les Khmers rouges ont été chassés à l’ouest. Les Khmers rouges ont continué à mener une guerre de guérilla tout au long des années 1980, avec le soutien de la Chine. En 1991, un traité de paix a été signé et le Cambodge est passé sous l’administration des Nations Unies. En 1993, pour la première fois depuis longtemps, le pays a organisé des élections et Sihanouk est redevenu roi. Cependant, la situation dans le pays est restée instable jusqu’en 2003. Actuellement, le pays est dirigé par le PCC (« Parti du peuple cambodgien »).

Moine


Climat

Le Cambodge a un climat tropical de mousson, qui le rend chaud toute l’année. La température varie d’une moyenne de 30 degrés Celsius en novembre et décembre à 35 degrés Celsius en avril. Le pays connait deux saisons, une saison sèche et une saison des pluies. Les mois de novembre à mai appartiennent à la saison sèche, pendant laquelle il y a peu de pluie. Pendant la saison des pluies — de juin à octobre — il peut y avoir beaucoup de pluie.

Meilleur temps de voyage
La saison sèche — de novembre à mai — est considérée par la plupart des voyageurs comme la meilleure période pour se rendre au Cambodge. Cependant, il y a aussi des avantages à voyager pendant la saison des pluies. Vu qu’il y a moins de touristes dans le pays, il y a donc moins de monde dans les attractions célèbres et sur les plages. De plus, l’hébergement et les vols sont généralement moins chers pendant la saison des pluies.

Mois
Température moyenne maximale en °C
Moy. max. temp. en °C
Température minimale moyenne en °C °C
Moy. min. temp. en °C
Nombre moyen de jours de pluie
Moy. nombre de jours de pluie
Janvier32211
Février32221
Mars34233
Avril35246
Mai342514
Juin332415
Juillet322516
Aout322516
Septembre312419
Octobre312419
Novembre30239
Décembre30224

Population et culture

Le bouddhisme joue un rôle important dans la culture cambodgienne et est la religion d’État depuis 1989. La majorité de la population (environ 95 %) appartient à l’ethnie khmère. Outre les grandes minorités que sont les Cham (un groupe islamique), les Chinois et les Vietnamiens, de plus petites minorités vivent dans le pays, comme les Thaïlandais, les Laotiens et un certain nombre de tribus de montagne. Les conséquences de la guerre civile cambodgienne et du régime des Khmers rouges sont encore bien visibles. En raison du nombre énorme de décès pendant l’ère des Khmers rouges, environ la moitié de la population actuelle a moins de 22 ans. Une partie de la population est analphabète, le système scolaire étant toujours en cours de construction.

Lors d’un séjour au Cambodge, il est conseillé de tenir compte des manières et des normes et valeurs locales, qui peuvent être différentes de celles des Français. Par exemple, ce n’est pas tout le monde qui apprécie d’être photographié. En outre, il est important de se comporter de manière respectueuse dans les lieux saints et de porter des vêtements qui couvrent les épaules et les genoux. Il est conseillé aux voyageurs qui ont l’intention de faire du bénévolat au Cambodge de se renseigner au préalable sur les conséquences négatives possibles. Le volontariat dans les orphelinats au Cambodge peut causer un préjudice (non intentionnel) à la population locale. Il est également conseillé de ne pas aborder de sujets politiques au Cambodge. Les Khmers rouges sont un sujet sensible dans le pays, dont la population n’aime généralement pas parler.


Argent et monnaie

La monnaie du Cambodge est le riel cambodgien (KHR), également connu sous le nom de riel khmer. En outre, le dollar américain est largement utilisé au Cambodge. Actuellement, 1 € est égal à environ 4 464 riels cambodgiens. Veuillez noter que de nombreux supermarchés, hôtels ou magasins n’acceptent pas les billets qui sont (légèrement) abimés. La plupart des distributeurs automatiques de billets au Cambodge vous permettent de retirer de l’argent avec une carte bancaire française ou belge. Il existe généralement une option permettant de retirer à la fois des riels cambodgiens et des dollars américains. Il est conseillé d’emporter une carte de crédit au cas où votre carte de débit ne serait pas acceptée. Les sociétés de cartes de crédit facturent souvent des frais de transaction élevés pour le retrait d’argent à l’étranger. Veuillez également noter que de nombreuses banques ont bloqué l’utilisation des cartes de débit en dehors de la zone euro par mesure de sécurité. Veuillez vérifier auprès de votre banque avant votre voyage si votre carte de débit peut être utilisée au Cambodge.

La vie au Cambodge est très abordable pour les touristes occidentaux. Les chambres d’hôtel moyennes coutent entre 20 et 30 € par personne et par nuit. Un repas bon marché est disponible à partir de 2,25 €, un repas plus copieux dans un restaurant coute environ 8 € par personne. Les billets d’entrée au complexe des temples d’Angkor Wat coutent actuellement 20, 40 ou 60 USD, selon le nombre de jours de visite du complexe.

Temple


Visa

Les touristes français et belges ont besoin d’un visa pour se rendre au Cambodge. Dans la plupart des cas, le visa Cambodge peut facilement être demandé en ligne, en remplissant le formulaire de demande numérique et en payant les frais. Ensuite, il faut fournir un scan ou une photo du passeport et une photo d’identité ou un selfie clair. Les demandes de visa pour le Cambodge sont généralement approuvées en une semaine. Les voyageurs qui partent dans le futur proche et n’ont pas encore de visa peuvent demander un visa urgent. Le visa est alors habituellement accordé dans les 24 heures. Avant de soumettre la demande, veuillez vérifier si vous remplissez toutes les conditions d’obtention du visa.
Demander directement un visa pour le Cambodge


Santé et sécurité

Risques de sécurité
Le Cambodge est généralement un pays sûr à visiter, bien qu’il existe certains risques dont il faut tenir compte. Dans la campagne cambodgienne, notamment près de la frontière avec les pays voisins, il peut y avoir des mines et des bombes. Évitez ces zones, qui sont signalées par des panneaux d’avertissement ou délimitées par un ruban.

La situation à la frontière avec la Thaïlande, particulièrement dans les provinces de Preah Vihear et Oddar Meanchey, est tendue. Les frontières dans cette zone ne sont pas clairement marquées, il est donc conseillé de se tenir à distance de la frontière pour ne pas enfreindre les règles.

Le crime est endémique au Cambodge. Il est donc conseillé aux voyageurs de se méfier des pickpockets et des voleurs de rue et de conserver les documents de valeur dans un endroit sûr. Les protestations et les manifestations politiques sont à éviter.

Vaccinations et médicaments
Certains vaccins et médicaments sont recommandés pour les voyages au Cambodge. Une vaccination contre la fièvre jaune n’est requise que pour les voyageurs en provenance d’une zone de fièvre jaune (pays d’Afrique et d’Amérique du Sud) vers le Cambodge. En outre, une vaccination contre l’hépatite A et le DTP est recommandée pour tous les voyageurs. En fonction de la durée du séjour et des activités au Cambodge, les vaccins contre la fièvre typhoïde, l’hépatite B, la tuberculose, la rage, l’encéphalite japonaise et la rougeole peuvent également être conseillés. Sachez également que l’eau douce au Cambodge contient la bilharziose et prenez les précautions nécessaires (c’est-à-dire ne pas nager, plonger ou faire du ski nautique dans l’eau douce).

En outre, il est conseillé aux voyageurs de se protéger contre les maladies transmises par les moustiques tels que la malaria, le Zika, le chikungunya et la dengue. Dans certains cas, il peut être nécessaire de prendre des comprimés pour prévenir la malarai. Dans la plupart des régions du pays, le risque de paludisme est moyen. Le risque le plus élevé se situe dans la forêt tropicale dans les zones frontalières avec la Thaïlande et le Laos, un risque plus faible se situe dans une large ceinture à travers le centre du pays, du sud-est au nord-ouest le long du Mékong jusqu’au lac Tonlé Sap. Pour tous les voyageurs, il est conseillé de porter des vêtements couverts (pantalons longs et manches longues) et de frictionner la peau non couverte avec un agent protecteur tel que le DEET et d’utiliser des produits répulsifs cutanés.

Contactez un médecin ou une infirmière de voyage bien avant le départ pour obtenir des conseils personnalisés sur les vaccins requis et la prophylaxie contre la malaria.