Le Cambodge a également été touché par la COVID-19. Informez-vous sur l’impact de l'épidémie du coronavirus sur votre visa et vos projets de voyage avant de demander un visa. Le présent article reprend les informations les plus importantes sur l'épidémie du coronavirus au Cambodge, mises à disposition le 2 avril 2021.

Quelle est la situation actuelle au Cambodge par rapport au coronavirus ?

Le 20 février 2021, une grappe d'infections est survenue dans la communauté chinoise du Cambodge et 374 infections ont été enregistrées. Entre-temps, 2 440 infections de corona ont été enregistrées au Cambodge, selon les chiffres officiels. Onze patients sont morts du virus à ce jour (01-04-2021), a déclaré le gouvernement cambodgien. Les frontières avec la Thaïlande et le Vietnam sont fermées. La plupart des magasins, des restaurants et des plages sont à nouveau ouverts. Les boîtes de nuit et les karaokés restent fermés. Le gouvernement du Cambodge a publié une carte indiquant les endroits du pays à éviter, car des infections y ont été constatées.

Des mesures extrêmement strictes ont également été prises au Cambodge pour lutter contre la propagation du coronavirus COVID-19.Des mesures extrêmement strictes ont également été prises au Cambodge pour lutter contre la propagation de la COVID-19.

Puis-je actuellement me rendre au Cambodge ?

Le 16 juin 2020, le régulateur de l'aviation civile du Cambodge a annoncé qu'il est à nouveau possible d'entrer au Cambodge, mais que les mesures suivantes doivent être prises en compte : Les voyageurs doivent verser une caution de 2 000 dollars américains à leur arrivée, qui sert à payer tous les services liés au coronavirus. Ce montant peut être payé en espèces ou par carte de crédit. Les voyageurs doivent également avoir un certificat médical prouvant qu'ils sont exempts de COVID-19. Cette déclaration doit être délivrée au plus tard 72 heures avant l'heure du départ. En outre, les voyageurs doivent obtenir une assurance Covid-19 auprès de Forte Insurance - la plus grande compagnie d'assurance du Cambodge - qui rembourse jusqu'à 50 000 dollars américan.

Le dépôt obligatoire et l'assurance Covid-19 ne s'appliquent pas aux personnes qui se rendent au Cambodge pour affaires et qui ont reçu un certificat de demande de validation de la garantie de paiement / invitation (VAPGI) approuvé, qui montre qu'en cas de test positif, l'entreprise invitante couvrira les frais financiers ou que le voyageur assumera lui-même ces frais.

À l'arrivée, tous les voyageurs seront soumis à un test de dépistage du Covid-19 et devront passer 14 jours en quarantaine d'État. Le coût du test PCR, les frais d'hébergement et les éventuels frais de traitement médical seront à la charge du voyageur. Selon le ministère cambodgien des finances, le coût du test PCR est de 165 dollars US et le coût de tout traitement ou de l'installation de quarantaine jusqu'à 2 000 dollars US. Le 13e jour de leur séjour, tous les voyageurs doivent subir un nouveau test à l'hôpital de l'Amitié khmer-soviétique ou à la clinique Chak Angre à Phnom Penh.

Puis-je demander un visa Cambodge pour le moment ?

Il n’est pas encore possible de se rendre au Cambodge avec un e‑visa. Seuls les voyages effectués au moyen d’un visa physique apposé dans le passeport par une ambassade du Cambodge sont autorisés. Les voyageurs peuvent déjà déposer une demande de visa électronique, toutefois, celle-ci ne sera traitée que lorsque le service de l’Immigration reprendra le traitement des demandes de visas électroniques. Personne ne sait à l’heure actuelle quand ce sera le cas.

Souhaitez-vous recevoir un e‑mail dès que les visas seront à nouveau octroyés par le service de l'Immigration ?
Remplissez ici votre e‑mail pour rester informé

Que dois-je faire si je me trouve déjà au Cambodge ?

L'interdiction de voyager entre les différentes provinces du Cambodge a été levée, ce qui permet de nouveau de se déplacer à l'intérieur du pays. Il est toutefois recommandé de rester à proximité de l'aéroport international de Phnom Penh, car les vols sont souvent annoncés au dernier moment. En ce moment, il y a des vols entre le Cambodge et l'Europe, via Singapour et Séoul.

Les voyageurs qui se trouvent encore au Cambodge sont tenus de s'inscrire par le biais de l'application FPCS-GDI (Foreigners Present in Cambodia System) depuis le 1er juillet.

Vous voyagez du Cambodge vers la France ? Vous devez ensuite obtenir un résultat négatif à un test NAAT (PCR, RT PCR, LAMP, TMA ou mPOCT), effectué jusqu'à 24 heures avant l'embarquement. Une autre possibilité est la combinaison d'un test NAAT (effectué jusqu'à 72 heures avant l'arrivée en France) et d'un test rapide (effectué jusqu'à 4 heures avant l'embarquement). Si votre vol est retardé et qu'il faut plus de 4 heures avant que vous puissiez embarquer, le test rapide reste valable si vous ne quittez pas l'aéroport entre-temps. Les citoyens français qui reviennent du Cambodge seront placés en quarantaine à domicile pendant 10 jours à leur retour.

Quand pourrai-je retourner au Cambodge en vacances ?

Le coronavirus a contrarié de nombreux projets de vacances. Bien que l’interdiction d’entrée au Cambodge ait été levée, les conditions de voyage vers le Cambodge sont strictes. Si vous ou l'un des autres voyageurs à bord de votre vol êtes testé positif à l'arrivée, vous pourriez devoir payer des frais élevés. Les gouvernements français et belge estiment qu'il n'est pas responsable de partir en vacances au Cambodge pour l'instant. Jusqu'à ce jour, il n'est pas possible de savoir avec certitude quand les vacances au Cambodge vont reprendre et quand les visas seront à nouveau accordés. Les informations contenues sur cette page sont régulièrement mises à jour. Dès qu'il sera possible et raisonnable de se rendre au Cambodge, des informations s'y rapportant vous seront communiquées ici.

Clause de non-responsabilité : comme de nombreuses informations concernant la crise du coronavirus évoluent très rapidement, il est impossible de garantir que cet article soit complet et actualisé au moment où vous le lirez. La décision de vous rendre ou non au Cambodge pendant ou après la crise du coronavirus doit également reposer sur les informations fournies par votre agence de voyages ou votre compagnie aérienne, avant même de soumettre votre demande de visa.