Bulletin d'actualités | | 29/07/2020 | Temps de lecture : ± 3 minutes

Alors que d’autres pays luttent toujours contre le coronavirus, la Birmanie a levé toutes les restrictions sur les voyages intérieurs. Toutes les destinations touristiques peuvent rouvrir, et la population locale est donc invitée à les visiter. Les voyageurs étrangers sont toujours interdits, même s’ils ont un visa, mais les perspectives du tourisme international en Birmanie sont positives.

Aucun nouveau cas de coronavirus en un mois

Les autorités du Myanmar sont désireuses de relancer l’économie du pays. Les entreprises rouvrent et les employés peuvent à nouveau travailler sur place, comme auparavant. Bien que cela soit considéré comme prématuré par certains, le gouvernement du Myanmar est convaincu que le moment est venu de lancer le processus de reprise. La raison principale en est que le nombre de cas de coronavirus au Myanmar a été presque nul ces derniers mois.

Le gouvernement attribue cela à la rapidité avec laquelle les mesures contre le virus ont été mises en œuvre. Par exemple, une interdiction de voyager sur les vols internationaux a été introduite, de nouveaux visas pour le Myanmar n’ont pas pu être demandés et les festivals populaires et les rassemblements de masse ont été interdits. L’approche du gouvernement du Myanmar a également reçu des compliments de l’OMS.

Plan d’action pour l’économie

Le tourisme intérieur augmente lentement en Birmanie, même si les gens voyagent beaucoup moins en groupe qu’auparavant. Ce secteur en particulier a beaucoup souffert de la crise des coronavirus. Les revenus d’avril et de mai ont été négligeables, ce qui a entraîné des milliers de mises à pied. Le gouvernement se concentre donc spécifiquement sur le tourisme (domestique). Le ministère de l’hôtellerie et du tourisme a défini pas à pas un plan concret de remise sur pied du secteur, divisé en trois phases.

1: Soutien financier aux hôtels et aux entreprises

La première phase consistera principalement à apporter un soutien financier aux entreprises en difficulté dans le secteur du tourisme. Ils bénéficient d’un allégement fiscal, n’ont temporairement pas à payer de loyer et peuvent demander des prêts spéciaux à un taux d’intérêt très bas. Cette phase est désormais largement terminée et les effets sont très positifs, selon le ministère.

2: Ouverture générale

Cette phase se déroule de juin à août. Toutes les attractions touristiques peuvent rouvrir, mais elles doivent adhérer à des règles d’hygiène strictes pour s’assurer que le coronavirus ne se propage pas à nouveau.

3: Redémarrer le pays

La phase finale commence en septembre. Le pays s’ouvrira lentement au tourisme international. Le système de visa sera rétabli et les voyageurs étrangers pourront potentiellement rentrer dans le pays. Des campagnes de marketing massives seront lancées pour rendre le Myanmar le plus attractif possible pour les touristes nationaux et étrangers. Le but ultime est qu’après cette phase, qui durera de six mois à un an, le pays soit largement récupéré économiquement.

Visa pour la Birmanie et voyage en Birmanie

Cependant, le pays est actuellement encore dans la deuxième phase, ce qui signifie que l’accent est mis sur le tourisme intérieur. Les étrangers devront attendre encore un peu, mais les perspectives des vols internationaux vers le Myanmar sont toujours positives. En publiant le plan d’action, le gouvernement du Myanmar a envoyé un signal clair qu’il n’a pas oublié les touristes étrangers.

Outre les mesures de coronavirus auxquelles les voyageurs seront sans aucun doute confrontés s’ils souhaitent se rendre au Myanmar à l’avenir, il ne faut pas oublier que le Myanmar a également une obligation de visa. Cela signifie que les voyageurs français et belges doivent nécessairement avoir un visa du Myanmar s’ils veulent voyager au Myanmar. Ce visa peut être demandé en ligne via un formulaire de demande de visa digitale. Cela signifie qu’aucune visite à l’ambassade n’est requise. Le visa sera envoyé par e‑mail après l’octroi, après quoi il pourra être imprimé.