Avant de demander votre visa pour la Birmanie, vérifiez si le coronavirus pourrait compromettre vos projets de voyage pour des vacances ou un voyage d’affaires. À la suite d’un coup d’État survenu le 1er février 2021, la situation en Birmanie est très instable. Dans cet article, vous trouverez des informations sur les conséquences possibles du coup d’État et de la crise sanitaire sur vos projets de voyage. Cet article a été mis à jour le le 15 septembre 2021.

Dans quelle mesure la Birmanie est-elle touchée par le coronavirus ?

Après une épidémie initialement lente en Birmanie, le nombre de personnes infectées et de décès a augmenté rapidement. Le gouvernement de Birmanie a pris de nombreuses mesures pour empêcher la propagation du virus. Néanmoins, depuis juillet 2021, le nombre d’infections augmente rapidement. Au 15 septembre, 436 527 infections coronaires avaient été signalées et 16 693 personnes étaient décédées du Covid-19. Il semble qu’après le coup d’État du 1er février, les tests de dépistge aient été fortement réduits, ce qui a entraîné une sous-déclaration importante, mais que les installations de test sont à nouveau disponibles. Le 28 août, le gouvernement de Birmanie a signalé 15 cas de la variante delta dans le pays.

Dans certaines parties de la Birmanie (comme à Mandalay), le principe du droit de la guerre s’applique, tandis que dans d’autres parties de la Birmanie, les habitants ont reçu l’ordre de rester chez eux pour éviter la propagation du coronavirus. En relation avec le coup d’État et le coronavirus, un couvre-feu est en vigueur dans une grande partie du pays de 20 heures et parfois 22 heures à 4 heures du matin. Toutefois, les autorités locales peuvent soudainement prolonger les heures de couvre-feu et imposer des fermetures dans certains endroits.

Les déplacements entre les différentes provinces de la Birmanie sont limités et les voyages par voie terrestre ne sont pas recommandés pour des raisons de sécurité. Certaines régions du pays ont une obligation de dépistage et parfois de quarantaine pour les voyageurs venant d’autres régions du pays. Dans tout le pays, le port d’un masque buccal est obligatoire dans les lieux publics. Les sanctions pour le non port du masque sont élevées et certains contrevenants ont été arrêtés.

Puis-je actuellement voyager en Birmanie ? 

Une interdiction temporaire d’entrée est en vigueur, ce qui signifie que jusqu’à nouvel ordre, aucun touriste ou professionnel ne peut se rendre en Birmanie, même s’il possède un visa. Dans des cas exceptionnels, l’ambassade peut décider d’autoriser une personne à se rendre en Birmanie uniquement si elle a des raisons impératives.

Il n’y aura pas de vols commerciaux de passagers entre l’Europe et la Birmanie jusqu’au 30 septembre au moins. Il n’est pas encore possible d’estimer si et jusqu’à quand l’interdiction d’entrée sera prolongée. Les personnes autorisées à se rendre en Birmanie avec un permis d’exception doivent présenter un test de dépistage de coronavirus négatif au contrôle des passeports, qui ne doit pas remonter à plus de 72 heures, et rester en quarantaine pendant au moins 10 jours après leur arrivée en Birmanie dans un hôtel ou un établissement de quarantaine spécifié par le gouvernement de Birmanie. Vous devez payer vous-même le coût de ce logement. Les personnes qui se sont trouvées au Royaume-Uni dans les 14 jours précédant leur arrivée sont interdites d’entrée en Birmanie jusqu’à nouvel ordre.

La plupart des gouvernements européens conseillent à leurs citoyens de quitter le pays, si possible, en raison de la combinaison de risques après le coup d’État (la situation de violence dans le pays) et du risque d’infection par le coronavirus. Les voyageurs qui se trouvent encore en Birmanie ne sont pas obligés de quitter le pays si cela n’est pas possible, même si leur visa a déjà expiré.

Le nombre de cas de contamination confirmés est encore relativement faible.Le coronavirus en Birmanie : le nombre de cas de contamination confirmés augmente rapidement.

Puis-je déjà demander un visa pour la Birmanie ?

Vous avez des projets de voyage et vous souhaitez demander un visa pour la Birmanie en vue d’un départ après la levée des restrictions imposées en raison du coronavirus ? Dans ce cas, vous pouvez déjà introduire votre demande de visa. Vous devrez cependant attendre que le service de l’Immigration reprenne la vérification des demandes. D’ici là, toutes les demandes seront mises en attente. Dès que le gouvernement de la Birmanie estimera que la situation relative au coronavirus est à nouveau suffisamment sûre, toutes les demandes introduites seront traitées. On ignore encore quand les restrictions seront assouplies au point de permettre des voyages d’affaires ou des vacances en Birmanie. L’ambassade de la Birmanie peut, dans des situations exceptionnelles et urgentes, délivrer une autorisation spécifique qui permet de se rendre en Birmanie malgré l’interdiction d’entrée.

Pour l’instant, le département de l’immigration a suspendu la délivrance des e‑visas jusqu’au 30 septembre. On s’attend à ce que le service de l’Immigration de la Birmanie fasse alors une nouvelle mise à jour et publie plus d’informations sur les futures mesures liées à l’épidémie du coronavirus en Birmanie.

Souhaitez-vous recevoir un e‑mail dès la levée de l’interdiction d’entrée en Birmanie ?
Remplissez ici votre adresse e‑mail pour recevoir un message

Restrictions de voyage en raison de l’état d’urgence

Le 1er février, l’armée a arrêté de hauts responsables de l’État et a déclaré l’état d’urgence pour un an. En conséquence, tous les vols commerciaux internationaux et nationaux (à l’exception de quelques vols humanitaires) ont été suspendus jusqu’à la fin du mois de septembre. Les voyages en Birmanie ne sont actuellement possibles qu’avec l’autorisation préalable de l’ambassade de Birmanie.

J’ai déjà un visa, puis-je encore l’utiliser ?

La durée de validité du visa Birmanie date d’expiration est indiquée sur le visa. La date d’expiration est indiquée sur le visa. Le département de l’immigration du Birmanie a annoncé que la validité des visas électroniques pour la Birmanie délivrés entre le 2 janvier 2020 et le 21 mars 2020 sera automatiquement prolongée à 90 jours après la fin de l’interdiction d’entrée.

Que dois-je faire si je me trouve en Birmanie ?

Dans le cadre de ce coup d’État, les autorités Françaises conseillent vivement aux Français de rentrer en France si possible. Il existe des vols commerciaux réguliers entre la Birmanie et, par exemple, Singapour ou Bangkok, d’où vous pouvez vous rendre en Europe. Assurez-vous d’avoir imprimé à l’avance tous les documents nécessaires pour le vol, car le wifi à l’aéroport de Rangoon est médiocre. Si vous devez rester en Birmanie, trouvez un endroit sûr et restez chez vous autant que possible. Suivez les règles locales et les instructions des autorités locales et observez les mesures de précaution du gouvernment français. Par exemple, un masque est toujours nécessaire pour quitter la maison. Les violations des règles d’hygiène peuvent entraîner de lourdes amendes.

Clause de non-responsabilité : aucun droit ne peut être tiré des informations contenues sur la présente page. En raison de la rapidité des nouvelles évolutions, il n’est pas possible de garantir que toutes les informations soient à jour et complètes. Nous nous efforçons néanmoins de fournir des informations actualisées sur la situation relative au coronavirus en Birmanie et son impact sur vos projets de voyage et votre visa.