Avant de demander votre visa pour la Birmanie, vérifiez si l'épidémie du coronavirus ne risque pas de gâcher vos projets de vacances ou de voyage d'affaires. La Birmanie a également signalé des cas confirmés d'infection et de décès dus au coronavirus. Le présent article vous informe des éventuelles conséquences du coronavirus sur vos projets de voyage. L’article a été mis à jour le 15 octobre 2020.

Dans quelle mesure la Birmanie est-elle touchée par le coronavirus ?

Après un début d'épidémie relativement lent en Birmanie, le nombre de personnes infectées et de personnes décédées a rapidement augmenté ces dernières semaines. Au 14 octobre 2020, 31 325 cas de contamination au coronavirus ont été signalés et 732 personnes sont décédées des suites de la COVID-19. Le gouvernement birman a pris bon nombre de mesures pour freiner la propagation du virus. En raison de la multiplication des infections, la ville de Rangoon est soumise à un confinement, jusqu'à nouvel ordre. Les déplacements ne sont autorisés que pour le travail, les visites médicales et l'achat de nourriture. Les possibilités de voyage entre les différentes provinces en Birmanie sont limitées et aucun trafic aérien intérieur n'est possible.

Les voyageurs qui se trouvent encore en Birmanie ne sont pas obligés de quitter le pays si cela s'avère impossible, même si leur visa a déjà expiré. Une interdiction d'entrée temporaire, également en vigueur, empêche actuellement tout touriste ou voyageur d'affaires de se rendre en Birmanie, même s'il possède un visa. Uniquement pour des raisons impératives, l'ambassade peut décider dans des cas exceptionnels qu'une personne est autorisée à se rendre en Birmanie. Aucun vol commercial vers la Birmanie ne sera organisé avant le 31 octobre. Il n'est pas encore possible de savoir si l'interdiction d'entrée sera prolongée ou s'il sera possible de se rendre à nouveau en Birmanie après cette date sous certaines conditions (telles qu'un test PCR obligatoire).

Le nombre de cas de contamination confirmés est encore relativement faible.Le coronavirus en Birmanie : le nombre de cas de contamination confirmés augmente rapidement.

Puis-je déjà demander un visa pour la Birmanie ?

Vous avez des projets de voyage et vous souhaitez demander un visa pour la Birmanie en vue d’un départ après la levée des restrictions imposées en raison du coronavirus ? Dans ce cas, vous pouvez déjà introduire votre demande de visa. Vous devrez cependant attendre que le service de l'Immigration reprenne la vérification des demandes. D'ici là, toutes les demandes seront mises en attente. Dès que le gouvernement de la Birmanie estimera que la situation relative au coronavirus est à nouveau suffisamment sûre, toutes les demandes introduites seront traitées. On ignore encore quand les restrictions seront assouplies au point de permettre des voyages d'affaires ou des vacances en Birmanie. L'ambassade de la Birmanie peut, dans des situations exceptionnelles et urgentes, délivrer une autorisation spécifique qui permet de se rendre en Birmanie malgré l'interdiction d'entrée.

Pour l'instant, le service de l'Immigration a suspendu la délivrance des visas électroniques jusqu'au 31 octobre. On s'attend à ce que le service de l'Immigration de la Birmanie fasse alors une nouvelle mise à jour et publie plus d'informations sur les futures mesures liées à l'épidémie du coronavirus en Birmanie.

J'ai déjà un visa, puis-je encore l'utiliser ?

La durée de validité du visa Birmanie commence dès l'octroi du visa et couvre une période de 90 jours. La date d'expiration est indiquée sur le visa. Si le visa est toujours valable lorsque l'interdiction d'entrée en Birmanie sera levée, il pourra encore être utilisé pour entrer dans le pays. Le service de l'Immigration de la Birmanie a annoncé que la validité des visas électroniques délivrés entre le 2 janvier 2020 et le 21 mars 2020 sera automatiquement étendue à 90 jours après la fin de l'interdiction d'entrée sur le territoire.

Que dois-je faire si je me trouve en Birmanie ?

En étant en Birmanie, observez les mesures de précaution françaises et/ou belges et suivez également les instructions des autorités locales. Des amendes élevées peuvent être imposées en cas de non-respect des règles d'hygiène. Pour pouvoir revenir en France, vous serez encouragé à effectuer un examen biologique de dépistage virologique préalablement à votre voyage ou à l’aéroport d’arrivée. Sinon, vous serez invité à respecter une période d’isolement de sept jours chez vous ou dans une structure d’hébergement adapté.

Serai-je indemnisé du préjudice subi en raison du coronavirus ?

Si vous ne pouvez pas utiliser votre visa Birmanie en raison du coronavirus, vous avez peut-être subi un préjudice financier. Selon la police d'assurance que vous avez souscrite, vous pourrez peut-être faire valoir ce dommage auprès de votre assurance voyage. En aucun cas, le service birman de l'Immigration ne vous remboursera les dommages subis et les visas accordés ne peuvent pas être annulés. Cependant, le service de l’Immigration a annoncé que la validité des visas électroniques pour la Birmanie délivrés entre le 2 janvier et le 31 mars 2020 serait prolongée automatiquement jusqu’à 90 après la levée de l’interdiction d’entrée sur le territoire.

Clause de non-responsabilité : aucun droit ne peut être tiré des informations contenues sur la présente page. En raison de la rapidité des nouvelles évolutions, il n'est pas possible de garantir que toutes les informations soient à jour et complètes. Nous nous efforçons néanmoins de fournir des informations actualisées sur la situation relative au coronavirus en Birmanie et son impact sur vos projets de voyage et votre visa.