La Birmanie est confrontée aux conséquences de la crise sanitaire du coronavirus et à l’instabilité politique causée par le coup d’État du 1er février 2021. Les voyages à destination de la Birmanie sont à nouveau officiellement autorisés et les visas touristiques sont également accordés. Cependant, en raison de l’agitation sociale dans le pays, les voyages touristiques ne sont pas recommandés. Dans cet article, vous pouvez vous informer sur la situation actuelle dans le pays concernant le coronavirus (Covid-19) et les conséquences sur vos projets de voyage. Cet article a été mis à jour le 26-01-2023.

Le coronavirus (COVID-19) en Birmanie

Au début de l‘année 2021, la Birmanie signalait peu de cas d‘infection. Cela s‘explique en partie par le fait que, après le coup d‘État du 1er février, les tests de dépistage de COVID-19 étaient rares. Cependant, au cours des mois d‘été, davantage de tests ont été administrés et les taux d‘infection ont fortement augmenté. En juillet, par exemple, plus de 140 000 personnes ont été infectées par le coronavirus. Depuis ce pic, les taux d’infection sont restés relativement faibles, malgré l’émergence du variant Omicron. Le programme de vaccination de la Birmanie est opérationnel depuis l‘été 2021. Plus de 50 millions de vaccins ont maintenant été administrés dans ce pays de 55 millions d’habitants.

La Birmanie a pris plusieurs mesures pour lutter contre le coronavirus. Depuis mai 2020, par exemple, il est obligatoire pour tous de porter un masque dans les lieux publics. De nombreux restaurants sont encore fermés et certains centres commerciaux demandent aux visiteurs de s‘inscrire à l‘avance. Pour les déplacements à l‘intérieur du pays, souvent, des règles locales s‘appliquent. Par exemple, il peut être obligatoire de passer un test avant de se rendre dans une certaine région ou d‘être mis en quarantaine à l‘arrivée.

Le coronavirus (COVID-19) en Birmanie : le nombre d‘infections est en baisse depuis l‘été dernier.Le coronavirus (COVID-19) en Birmanie : le nombre d‘infections est en baisse depuis l‘été dernier.

La situation politique en Birmanie

Depuis le coup d‘État du 1er février 2021, la Birmanie est soumise à l‘état d‘urgence, ce qui a eu un impact important sur la vie publique. Les services bancaires, les transports publics et les services médicaux ont été affectés. En outre, le trafic téléphonique et Internet est régulièrement perturbé. Dans certaines parties du pays, un couvre-feu est en vigueur entre 20h00 / 22h00 et 4h00.

Des conflits violents ont toujours lieu en Birmanie, où des armes à feu et des explosifs sont régulièrement utilisés. Pour cette raison, la plupart des gouvernements de pays européens déconseillent les voyages en Birmanie. Les citoyens européens qui se trouvent actuellement en Birmanie sont conseillés de quitter le pays.

Puis-je actuellement voyager en Birmanie ?

En raison de la progression positive des infections du coronavirus et des vaccinations en Birmanie, le gouvernement a décidé de rouvrir les frontières aux voyageurs internationaux. Les voyageurs doivent entrer en Birmanie par l’aéroport international de Yangon (RGN). Cependant, le nombre de vols commerciaux vers le pays est limité.

Comment puis-je demander un visa pour la Birmanie ?

Depuis mai 2022, il est à nouveau possible de demander un visa touristique pour la Birmanie. Cependant, en raison de la situation incertaine du pays au niveau de la sécurité, les voyages touristiques ne sont pas recommandés et il n’est pas encore possible de demander un visa Birmanie sur ce site. Souhaitez-vous tout de même voyager en Birmanie malgré les circonstances ? Veuillez alors contacter l’ambassade de Birmanie pour obtenir le visa.

Les mesures contre le coronavirus pour les voyages en Birmanie

Les voyageurs internationaux se rendant en Birmanie doivent être entièrement vaccinés contre le coronavirus ou avoir subi un test PCR de dépistage du coronavirus avant leur départ. Le test doit être effectué au plus tard 48 heures avant l’arrivée en Birmanie. Les enfants de moins de 12 ans n’ont pas besoin d’être vaccinés ou testés.

Tous les voyageurs à destination de la Birmanie sont tenus de souscrire une assurance coronavirus spéciale et de remplir une déclaration de santé à leur arrivée en Birmanie. En outre, les voyageurs sont tenus de subir un test antigénique à leur arrivée. Les frais de ce test sont à la charge du voyageur. Si le résultat est négatif, vous pouvez quitter l’aéroport et voyager librement en Birmanie.

Que dois-je faire si je suis déjà en Birmanie ?

Dans le cadre du coup d‘État, les autorités françaises conseillent de toute urgence aux Français de rentrer en France si possible. Il existe encore des vols commerciaux réguliers au départ du pays, généralement assurés par une compagnie aérienne régionale à destination, par exemple, de Singapour. Dans de nombreux cas, ces vols ne peuvent être trouvés en ligne, mais doivent être réservés auprès de la compagnie aérienne ou d‘une agence de voyages. Assurez-vous d‘avoir imprimé à l‘avance tous les documents nécessaires pour le vol, car le wifi à l‘aéroport de Rangoon est médiocre. Si vous ne pouvez ou ne voulez pas quitter le pays, il est conseillé de surveiller de près et de suivre les règles locales concernant le COVID-19. La Birmanie applique parfois de lourdes sanctions si les règles ne sont pas respectées.

Le retour en France ou Belgique est facile, car toutes les mesures liées au coronavirus ont été supprimées. Les voyageurs ne doivent plus être testés pour le coronavirus, de présenter leurs passe sanitaire ou remplir une déclaration de santé.

Clause de non-responsabilité : Aucun droit ne peut être tiré des informations contenues dans cette page. En raison de la succession rapide de nouveaux développements, il n‘est pas possible de garantir que toutes les informations sont entièrement actuelles et complètes. Cependant, nous nous efforçons de fournir des mises à jour opportunes sur le statut de COVID-19 en Birmanie et son impact sur vos plans de voyage et votre visa.

DemandeVisa.fr est une agence de visas commerciale et professionnelle qui accompagne les voyageurs à obtenir, entre autres, un visa pour la Birmanie. DemandeVisa.fr agit en tant que médiateur et ne fait en aucun cas pas partie dʼun gouvernement. Vous pouvez toujours demander un visa par le biais du service dʼimmigration (50 USD par visa, via evisa.moip.gov.mm), mais sans aide en français. Si vous faites votre demande par le biais de DemandeVisa.fr, notre centre dʼassistance sera à votre service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De plus, nous vérifions manuellement votre demande et tous les documents que vous fournissez avant que nous la soumettions au service dʼimmigration en votre nom. Si nous soupçonnons des erreurs ou omissions, nous vous contactons directement personnellement, afin que votre demande puisse être traitée rapidement et correctement. Pour utiliser nos services, vous nous payez 50 USD en frais consulaires, que nous payons au service dʼimmigration en votre nom, ainsi que 28,77 € de frais de service comme rémunération pour notre médiation, TVA incluse. Nos services ont déjà évité à beaucoup de voyageurs des problèmes majeurs pendant leur voyage. Si une demande est rejetée malgré notre assistance et vérification, nous vous remboursons la totalité du prix dʼachat (sauf si une demande de visa Birmanie a déjà été refusée pour ce voyageur). Si vous voulez savoir plus sur nos services, cliquez ici.