Bulletin d'actualités | | 08/02/2024 | Temps de lecture : ± 4 minutes

Depuis le 30 août 2023, la Birmanie propose un visa à l’arrivée (VOA) pour les voyageurs en provenance de la Chine et de l'Inde. L’augmentation prévue du nombre de touristes asiatiques devrait compenser la baisse du nombre de visiteurs en provenance de l'Europe et des États-Unis. Auparavant, les voyageurs européens pouvaient également bénéficier de ce visa, mais ce n’est plus le cas depuis quelques années.

Le visa à l’arrivée pour la Birmanie (Myanmar)

Un visa pour la Birmanie peut être obtenu de plusieurs manières, en fonction de la nationalité du demandeur. Premièrement, il est possible de faire une demande auprès de l’ambassade de Birmanie. Deuxièmement, le visa peut être facilement demandé en ligne avant le départ. La troisième option consiste à demander le visa au moment de l’arrivée en Birmanie. Avant l’apparition de la pandémie de COVID-19, cette dernière option était également possible pour les voyageurs de certains pays européens, à condition qu’ils arrivaient dans le pays par l’un des grands aéroports internationaux de la Birmanie. Toutefois, en raison du coronavirus et du coup d’État de 2021, la délivrance de visas dans les aéroports a été totalement arrêtée. À l’été 2023, la Birmanie a annoncé la reprise de la délivrance de visas à l’arrivée, mais en précisant que seuls les touristes de nationalité indienne ou chinoise pourraient en bénéficier pour le moment.

Le tourisme souffre de la situation politique

Après l’apparition de la pandémie de COVID-19 et le coup d’État du 1er février 2021, la Birmanie a presque complètement disparu de la liste des destinations possibles pour de nombreux voyagistes et voyageurs. La situation politique étant considérée comme instable, les gouvernements nationaux de beaucoup de pays d’Europe et d’autres pays occidentaux déconseillent toujours de se rendre en Birmanie, même au début de l’année 2024. De plus, il y aurait des conflits profondément enracinés dans le pays qui pourraient éclater à tout moment. Les personnes qui se rendent en Birmanie en dépit des conseils aux voyageurs doivent s’attendre à des restrictions de la liberté de mouvement. En effet, il existe un couvre-feu dans certaines régions et une interdiction totale de se rendre dans certaines parties du pays.

Resserrement des relations avec la Chine et l’Inde

Néanmoins, le gouvernement actuel de la Birmanie entrevoit des possibilités de relance du tourisme dans le pays. À cette fin, le pays cible spécifiquement les touristes asiatiques, qui représentaient déjà 90 % du nombre total de visiteurs étrangers avant la pandémie de COVID-19. Une partie de la stratégie consiste à rendre le visa à l’arrivée (VOA) à nouveau disponible pour les voyageurs en provenance de la Chine et de l'Inde. La Birmanie partage deux longues frontières avec ces deux voisins, ce qui a permis aux pays d’établir des relations étroites au fil des ans. Alors que le gouvernement militaire actuel de la Birmanie est vivement critiqué par l’Occident, l’Inde et la Chine entretiennent toujours des relations diplomatiques étroites avec le pays. La Birmanie souhaite renforcer ces relations afin de relancer le tourisme.

Visa à l’arrivée pour les voyageurs chinois et indiens

Depuis le 30 août 2023, le gouvernement de la Birmanie propose à nouveau des visas à l’arrivée pour les ressortissants chinois et indiens, et cette mesure restera en vigueur au moins jusqu’au 30 août 2024. Le VOA permet un séjour de 30 jours maximum en Birmanie et peut être demandé dans n’importe quel aéroport international de la Birmanie. Pour avoir droit à ce visa, chaque voyageur doit remplir un formulaire de demande, présenter deux photos d’identité en couleur et payer un montant de 50 USD. Les voyageurs doivent également être en possession d’un passeport valable au moins 6 mois à compter de la date d’arrivée en Birmanie.

L’e-visa pour la Birmanie comme alternative

Pour l’instant, seuls les voyageurs de nationalité chinoise et indienne peuvent bénéficier d’un VOA pour la Birmanie. Tous les autres voyageurs doivent demander un visa avant même leur départ. Depuis plusieurs années, cette demande peut facilement être effectuée en ligne à l’aide d’un formulaire de demande numérique. Cette procédure de demande en ligne permet de demander un e-visa Birmanie. Pour obtenir ce visa, il n’est donc pas nécessaire de se rendre à l’ambassade. Toutes les données et tous les documents requis peuvent être soumis de manière numérique. Le visa électronique est valable pour un séjour touristique de 28 jours maximum en Birmanie.

DemandeVisa.fr est une agence de visas commerciale et professionnelle qui accompagne les voyageurs à obtenir, entre autres, un visa pour la Birmanie. DemandeVisa.fr agit en tant que médiateur et ne fait en aucun cas pas partie dʼun gouvernement. Vous pouvez toujours demander un visa par le biais du service dʼimmigration (50 USD par visa, via evisa.moip.gov.mm), mais sans aide en français. Si vous faites votre demande par le biais de DemandeVisa.fr, notre centre dʼassistance sera à votre service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De plus, nous vérifions manuellement votre demande et tous les documents que vous fournissez avant que nous la soumettions au service dʼimmigration en votre nom. Si nous soupçonnons des erreurs ou omissions, nous vous contactons directement personnellement, afin que votre demande puisse être traitée rapidement et correctement. Pour utiliser nos services, vous nous payez 50 USD en frais consulaires, que nous payons au service dʼimmigration en votre nom, ainsi que 33,70 € de frais de service comme rémunération pour notre médiation, TVA incluse. Nos services ont déjà évité à beaucoup de voyageurs des problèmes majeurs pendant leur voyage. Si une demande est rejetée malgré notre assistance et vérification, nous vous remboursons la totalité du prix dʼachat (sauf si une demande de visa Birmanie a déjà été refusée pour ce voyageur). Si vous voulez savoir plus sur nos services, cliquez ici.