Bulletin d'actualités | | 14/04/2023 | Temps de lecture : ± 5 minutes

Pour passer des vacances en Tanzanie (sur la partie continentale du pays ou à Zanzibar), la plupart des voyageurs doivent demander un visa touristique national disponible sous forme d’e-visa. Entre-temps, les pays d’Afrique de l’Est se sont prononcés depuis longtemps en faveur de l’introduction d’un visa touristique permettant de visiter cette région dans son ensemble.

Tanzanie actuellement non incluse dans le visa touristique pour l’Afrique de l’Est

Depuis l’introduction du visa touristique pour l’Afrique de l’Est en 2014, il est possible de se rendre au Kenya, au Rwanda et en Ouganda avec un seul visa qui permet aux voyageurs de séjourner dans ces trois pays pour une durée maximale de 90 jours. Au cours de cette période de validité, vous pouvez traverser les frontières de ces pays autant de fois que vous le souhaitez. La Tanzanie, qui fait également partie de la Communauté d’Afrique de l’Est, n’a pas encore adhéré à ce programme.

Le Rwanda n’a pas de frontière avec le Kenya, mais partage un visa avec cette destination extrêmement populaire d’Afrique de l’Est. La Tanzanie est la deuxième économie de la Communauté d’Afrique de l’Est après le Kenya, dont elle est séparée par une longue frontière au nord. Les deux pays ne sont pas seulement unis par la frontière, mais aussi par une attraction touristique spectaculaire : l’impressionnante migration annuelle d’environ 1,5 million de gnous et 200 000 zèbres.

Un visa touristique unique pour l’Afrique de l’Est

Tous les pays mentionnés coopèrent déjà politiquement avec trois autres membres de la Communauté d’Afrique de l’Est : le Burundi, la République démocratique du Congo et le Soudan du Sud. Parmi ces sept pays, le premier à s’être prononcé en faveur de l’adhésion de la Tanzanie au visa touristique commun est le Rwanda.

La Tanzanie et le Rwanda sont actuellement sur la liste d’attente pour être admis dans la nouvelle collaboration, qui se présentera sous la forme d’un visa touristique unique pour l’Afrique de l’Est. L’introduction de ce visa permettrait aux voyageurs de circuler librement entre les pays participants. Si les tentatives du Rwanda aboutissent, le Kenya et la Tanzanie, les deux plus grands acteurs sur le plan économique et touristique de la région, seront également plus étroitement liés l’un à l’autre. Plus de la moitié des voyageurs internationaux qui se sont rendus en Afrique de l’Est en 2022 l’ont fait à des fins touristiques. Sur ces quelque 6 millions de touristes, près de la moitié ont choisi comme destination le Kenya ou la Tanzanie.

Les autres pays membres de la Communauté de l’Afrique de l’Est qui ne sont pas encore inclus dans le programme commun de visas sont la République démocratique du Congo et le Soudan du Sud. Ces deux pays sont moins stables du point de vue de la sécurité et sont donc moins susceptibles d’être choisis comme destination touristique. Toutefois, les conséquences de l’introduction d’un visa régional pour ces pays ne sont pas encore claires.

L’initiative rwandaise pour un visa touristique unique

Ce n’est pas une coïncidence si c’est précisément le petit Rwanda qui, en janvier dernier, est intervenu pour convaincre la plus grande Tanzanie d’adhérer au programme de visas commun. Le remplacement des visas nationaux par un visa touristique unique donnant accès à tous les pays d’Afrique de l’Est serait le plus bénéfique pour les petits pays de cette région. Les touristes qui ont aujourd’hui uniquement besoin d’un visa pour la Tanzanie pourraient, avec l’introduction du nouveau visa, choisir de passer une partie de leur séjour dans l’un des petits pays voisins.

Le Kenya est déjà membre du programme de visas commun

Le Kenya, situé à proximité, a rejoint l’actuel programme commun de visas (visa touristique pour l’Afrique de l’Est) en 2014. Ce programme constitue le modèle idéal pour les plans actuellement en phase exploratoire visant à l’instauration d’un nouveau visa commun. Le visa touristique pour l’Afrique de l’Est est une option supplémentaire aux visas disponibles pour visiter le Kenya, car cette autorisation de voyage n’a pas supplanté le visa Kenya national.

Projets concrets

Actuellement, la plateforme touristique d’Afrique de l’Est (EATP) travaille sur des plans de recherche et de lobbying visant à faire de l’ensemble de la région une destination touristique. Le Conseil des affaires d’Afrique de l’Est (EABC), principal organisme commercial de la région, invite les membres de la Communauté d’Afrique de l’Est à s’engager à mettre en place une politique commune en matière de visas touristiques d’ici décembre de cette année.

Les prochaines étapes ne devraient pas seulement envisager la création d’une politique commune en matière de visas, mais aussi une plus forte consolidation des secteurs touristiques de tous les pays de la communauté, y compris la Tanzanie. Cela comprend des mesures qui faciliteraient le passage des frontières entre pays voisins en voiture, ou qui permettraient de visiter des destinations dans la nature de plusieurs pays au cours d’un même voyage.

Pour le moment il faut un visa Tanzanie spécifique

Les voyageurs français et belges souhaitant effectuer un voyage touristique en Tanzanie ou à Zanzibar peuvent demander l’e-visa obligatoire en ligne. L’un des grands avantages de la demande de visa en ligne est sa rapidité. En moyenne, le visa est accordé dans un délai de 21 jours. Une fois que votre visa pour la Tanzanie a été approuvé, vous pouvez l’utiliser pour un seul voyage en Tanzanie et/ou à Zanzibar d’une durée maximale de 90 jours.

DemandeVisa.fr est une agence de visas commerciale et professionnelle qui accompagne les voyageurs à obtenir, entre autres, un visa pour la Tanzanie. DemandeVisa.fr agit en tant que médiateur et ne fait en aucun cas pas partie dʼun gouvernement. Vous pouvez toujours demander un visa par le biais du service dʼimmigration (50 USD par visa, via eservices.immigration.go.tz), mais sans aide en français. Si vous faites votre demande par le biais de DemandeVisa.fr, notre centre dʼassistance sera à votre service 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. De plus, nous vérifions manuellement votre demande et tous les documents que vous fournissez avant que nous la soumettions au service dʼimmigration en votre nom. Si nous soupçonnons des erreurs ou omissions, nous vous contactons directement personnellement, afin que votre demande puisse être traitée rapidement et correctement. Pour utiliser nos services, vous nous payez 50 USD en frais consulaires, que nous payons au service dʼimmigration en votre nom, ainsi que 38,74 € de frais de service comme rémunération pour notre médiation, TVA incluse. Nos services ont déjà évité à beaucoup de voyageurs des problèmes majeurs pendant leur voyage. Si une demande est rejetée malgré notre assistance et vérification, nous vous remboursons la totalité du prix dʼachat (sauf si une demande de visa Tanzanie a déjà été refusée pour ce voyageur). Si vous voulez savoir plus sur nos services, cliquez ici.